:: the world is my home :: home sweet home :: overdale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prit sur le fait (Byby)










Invité
Invité
Mar 3 Avr - 22:07
How can I be lost if I've got nowhere to go ?
How could he know this new dawn's light would change his life forever ? Set sail to sea but pulled off course by the light of golden treasure. ••• Ma joue droite me brûlait encore, malgré tout ce que j'avais sniffé avant de partir de la maison je sentais encore le coup de poing que j'avais pris il y a une ou deux heure de cela. Pourquoi ce coup? J'en sais trop rien en fait. Mon père s'était mit à gueuler partout dans l'appartement miteux où on vivait comme quoi je pourrissais nos vies et qu'il en avait ras le cul de m'avoir dans les pattes. Là dessus j'ai pris un coup et j'ai finis au sol contre la commode du salon à me tenir la joue. Finalement j'ai filé dans ma chambre sniffer un peu de coke pour me calmer puis je suis sortis par la fenêtre pour aller traîner en ville. Je comptais me faire un ou deux mecs ce soir histoire de me faire un peu d'argent pour payer une chambre d'hôtel où passer la nuit. Il était hors de question que je rentre chez moi ce soir. Je risquais trop de me refaire déglinguer la gueule par mon paternel. L'idéal en fait ça serait même de me trouver un mec qui voudrait coucher avec moi et qui me paierait une chambre. Heureusement en règle général je trouvais assez vite ce genre de mec. Dieu merci j'étais jeune et plutôt en bonne forme. Du coup j'ai facilement trouvé ce que je voulais et j'avais déjà gagné 60$ en une heure. Bien entendu je mens sur mon âge un petit peu j'annonce toujours que j'ai 19 ans même si c'est une connerie. La drogue me prenait la tête et j'avais un peu du mal à tenir debout par moment. Mais ça n'arrêtait pas certains de mes clients dont l'un d'eux commença même à me toucher avant que je puisse lui dire de m'emmener dans un coin plus tranquille. Me voilà donc en train de me faire tripoter dans un coin de rue, une scène digne d'un mauvais film porno dont les préliminaires commenceraient dans la rue. Mais j'entendis une voiture se mettre à klaxonner. Putain on peut pas avoir la paix même en pleine nuit ou quoi? Je détournais la tête et après quelques secondes à regarder dans la direction du conducteur je reconnus le beau blond qui vivait dans le même immeuble que moi. Byron. Merde s'il y avait une personne que je voulais pas voir pendant que je me faisais tripoter par un vieux machin de 40 ans passés c'est bien lui. Il avait toujours été gentil avec moi et il était bien la seule personne que j'aimais et que je respectais. Bien plus que mes parents en tout cas.

-Qu'est-ce que tu veux? T'as envie d'en profiter toi aussi? Tu t'es enfin décidé?

Je sais pas ce qui me prenait de lui dire ça. Byron était plaisant, sexy et tout ça mais jamais jusqu'à aujourd'hui je lui avais parlé de cette façon. Il faut dire que ce soir là j'étais particulièrement démonté et que j'avais plus trop trop conscience de ce que je faisais. Peut être aussi qu'inconsciemment je voulais qu'il vienne s'occuper de moi, m'aider à passer cette mauvaise soirée. Byron était surement le seul point de repère que j'avais, un modèle que j'aurais du suivre plutôt que de me laisser entraîner par l'influence néfaste de mes parents. Qui sait ce qu'il pensait de moi quand il me voyait à moitié mort dans la cage d'escalier, somnolant à cause d'un trop plein de drogues ou d'alcool. Lui qui me connaissait depuis tout petit. Qui sait peut être que si j'avais été élevé par lui je serais différent... ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 17 Avr - 10:22


T'étais pas bien ce soir. Comme souvent d'ailleurs. La journée au garage c'est déroulé sans accrochage même si ton moral vol assez bas t'essayes de rester clair devant le restes du groupe. Tu cache tes problèmes alors que finalement tout le monde les connais. Thalia qui n'occupe plus ton lit depuis trop de semaines maintenant, elle occupe plus rien a part ton coeur en vrac. C'est trop souvent que tu cauchemarde la nuit, trop souvent que tu te réveil en sursaut et en sueur. C'pas malin d'être dans un état pareil pour une nana même si c'pas n'importe laquelle. Peut importe ce qui t'arrive personnellement tu t'en cogne, tant que ta muse ne fait pas de connerie ça t'arrange. Ce soir tu sors tard du garage, vous aviez commencez à parler et mettre en place votre prochain projet de maison close, un endroit légale qui permettrais de récolter un paquet de tunes et ça tu t'en priverais pas. C'est un objectif intéressant pour les Hell's et personne ne sera en travers de ton chemin. Au volant ta bagnole, tu parcours les rues de la ville en direction de ton appartement, c'est calme à cette heure-ci, t'es pas con, t'sais ce qui ce passe dans les ruelles sombres parfois et peut importe tu t'en fiche enfin jusqu'à ce que tu aperçois deux silhouettes, très proches, trop proches pour qu'il ne se passe rien. Plus tu te rapproche d'eux et plus tu reconnais le jeune homme en compagnie d'un homme trop vieux pour lui. Jamie Cooper, le gamin de ton immeuble. Depuis des années maintenant tu le connais, des années que tu le surveille du coin de l'oeil. Tu connais ce petit con, il s'attire toujours des ennuis et malheureusement aucun de ses parents ne le remet dans le droit chemin, son père le frappe, sa mère tu connais pratiquement pas. C'pas la famille idéale loin de la. Alors c'plus fort que toi, tu klaxonne pour les interrompre, les visages surpris qui se tourne vers toi, Jamie qui semble même gêné de te voir là. La phrase sanglante de ton jeune ami ne t'atteint pas, disons que tu connais pire comme réplique. La vitre baissé, toujours dans la voiture tu regarde principalement l'autre homme qui lui commence déjà à paniqué d'être pris sur le faite. - Dégage de là avant que je te foute mon pied au cul à la place de la queue de ce gosse. Dis-tu en serrant la mâchoire fermement, tu détestais ce genre d'homme trop lâche pour payé un hôtel pour ce genre de chose, trop égoïste pour être avenant et sympathique. Tu sais maintenant qu'une maison close sera beaucoup plus bénéfique même si Jamie sera interdit d'y travailler et d'y mettre les pieds. L'homme ose à peine te regarder avant de partir aussi vite que possible. Jamie qui ce retrouve du coup seul dans la ruelle. - Monte j'te ramène. dis-tu en lâchant un soupir alors que tu lui fais signe de te rejoindre dans la bagnole. Il ne bouge pas. - Grouille toi. ajoutes-tu plus fermement, disons qu'il n'avait pas vraiment le choix. 

@Jamie Cooper
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 17 Avr - 18:37
How can I be lost if I've got nowhere to go ?
How could he know this new dawn's light would change his life forever ? Set sail to sea but pulled off course by the light of golden treasure. ••• La honte, je venais de me faire prendre en train de tapiner dans une ruelle, quel con j'te jure. Mais bon je m'en fous c'était Byron qui m'avait prit sur le fait, ça aurait pu être pire ça aurait pu être un flic. D'ailleurs ça aurait été drôle s'il était arrivé genre 5 minutes plus tard et qu'il m'avait trouvé à genoux en train de sucer mon client. Mais au lieu de ça il me le fait fuir en le menacant der lui enfoncer son pied dans le cul d'un coup de pied. Pfoua si il savait, en fait c'est pas moi qui allait lui mettre un truc au cul à ce mec mais bel et bien l'inverse. Mais ça toute façon ça le regarde pas. Le mec partit sans même reprendre son argent, bon au moins c'est déjà ça de gagné. Quant au beau blondinet il me dit de monter dans sa voiture, qu'il me ramenait, mais moi je voulais pas rentrer. Rentrer pour faire quoi? J'allais encore me faire tabasser si je retournais à la maison. Mais le regard de Byron en disait long sur sa patience et je compris vite que ses mots n'étaient en rien une invitation mais bel et bien un ordre. D'ailleurs il ne patienta pas longtemps et me dit de me grouiller. Je soupirais et m'approcha en grimaçant. Je montais à l'arrière de la voiture côté passager. J'espérais ainsi éviter le contact avec Byron, notamment éviter qu'il voit la magnifique marque de coup que je portais sur mon visage ou mes yeux explosé par la drogue. Cependant j'eus la mauvaise idée de me plaindre ce qui eut pour effet de faire se retourner mon sauveur.

-T'es chiant... ce mec aurait pu être un de mes meilleurs clients il était prêt à payer cher pour moi... heureusement il est partit sans redemander ses 80$...

Je jetais un regard timide vers le blond. Et je vis un magnifique regard désapprobateur qui me fit baisser les yeux. D'un coup je me suis demandé s'il savait déjà ou non que je me prostituais. En tout cas s'il avait un doute encore, maintenant il en avait surement plus. Mais j'avais besoin de cet argent, je faisais pas ça pour le fun. Il fallait bien que je paye mes consommations de drogue. Surtout que mon père à tendance à me taxer du fric ou du matos pour se défoncer lui aussi. Quand j'y pense on a vraiment une famille de merde....

-N'empêche y'a de l'idée.... j'me trouve des clients qui paient cher, tu viens me ramasser et comme ça j'me fait de la thune tranquille sans avoir besoin de faire quoi que ce soit... Faudrait qu'on y réfléchisse un jour... si tu veux j'te filerais 30% des gains ça te va?

Ouais je sais l'idée est ptet con mais sur le moment ça me semblait pas mal. Et puis au moins ça me permettrait de voir un peu plus souvent Byron. Oui je craque un peu pour mon voisin. Il est canon et le petit peu que j'ai eu affaire à lui à chaque fois il a été plutôt sympa avec moi.©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: home sweet home :: overdale-
Sauter vers: