:: the world is my home :: Brookfield Downtown Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des jours avec et des jours sans | scarlette










Invité
Invité
Jeu 15 Mar - 2:25


Des jours avec et des jours sans Scarlette & Tarek
Cette clôture était maudite. Entre l’interruption du travail quelques jours plus tôt parce que le commis qui l’accompagne avait oublié de prévoir les bons clous pour travailler correctement et aujourd’hui...! Si la première fois, cela c’était solutionné facilement, celle-ci va l’être moins. O’Malley ne trouve rien de mieux que de se prendre les pieds dans les poteaux à l’arrière du pick up en tentant de dégager un rouleau de fil de fer coincé dans les dits poteaux. Tarek n’a pas le temps de lui dire que cette manoeuvre est trop périlleuse pour être réalisée en toute sécurité et qu’il vaut bien mieux sortir les morceaux de bois. Il n’a que le temps de le voir chavirer par dessus bord. C’est dans ce genre de situation qu’il se souvient parfaitement de sa langue maternelle orientale, il peste, il jure, il engueule, mais se reprend quand il remarque que le gamin reste au sol et qu’un filet de sang coule sur sa tempe. Pas de demi mesure, il adopte l’attitude inverse, bienveillant envers le jeune homme. Quand celui-ci, sonné par la chute, commence à se plaindre de son bas et de sa tête, Tarek n’hésite pas, il appelle une ambulance pour le récupérer et le rapatrier vers l’hôpital. Il sait déjà que le bras est cassé, mais pour le crâne, non pas question de prendre le moindre risque supplémentaire en le bougeant lui-même, en se lançant au travers des chemins de campagne. Certes, il irait plus vite que l’allé et retour de l’ambulance mais si le cas de l’ouvrier est plus grave qu’il n’y parait, il s’en voudrait bien trop. Il a posé une couverture sur lui. Il fait les cent pas en attendant. Maintenant il regrette de ne pas l’avoir chargé dans le pick up et foncé à travers champ tellement il trouve le temps long. Il est prêt à engueuler les ambulanciers pour leur lenteur mais quand il voit le gyrophare et entend la sirène, il est tellement soulagé qu’il en oublie sa colère.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Ven 30 Mar - 1:13

 
   
 

 
Des jours avec et des jours sans

 
Ft. Scarlette et Tarek

 


Alors que nous venions à peine d'arriver à l'urgence avec un patient, mon collègue et moi, nous recevons déjà un nouveau coup de téléphone. Nous devons aller en campagne afin d'aller aider un homme qui s'est blessé pas très loin du ranch. Il nous faut donc nous dépêcher de donner les informations de la jeune femme que nous venons d'amener afin de pouvoir repartir aussitôt en direction du ranch. Évidemment, la paperasse prend plus de temps que prévu...

Lorsque finalement nous sortons de l'hopital, cela doit faire 5 à 10 bonnes minutes que l'appel a été placé. Et merde. Sirène allumée, je met le gaz au fond afin de faire avancer l'ambulance le plus vite possible. Selon les informations que l'on a recu, il s'agit d'un homme qui est blessé à la tête et au bras. La personne qui a appelé l'urgence a eu l'intelligence de ne pas vouloir bouger le blessé. Heureusement. C'est donc a nous de jouer, mais pour cela il faut vraiment que l'on se dépêche.

Lorsqu'enfin on arrive sur place, après avoir bien évidemment chercher le chemin, le blessé est couvert d'un plaid et un homme fait les cents pas, sans doute celui qui a appelé les urgences. Je sais qu'il doit être très en colère, puisque cela fait une bonne quinzaine de minutes que l'appel a été passé, mais alors que je sors la civière en compagnie de mon collègue et que nous commencons les mesures afin de mettre le blessé dans l'ambulance, je prends le temps de m'adresser à l'homme.


- Merci d'être resté avec lui, une présence rassurante aide toujours lorsque quelqu'un se blesse. Pouvez-vous venir à l'hopital avec nous, monsieur? Vous pourrez me donner les informations relatives à votre ami durant le trajet. Je me nomme Scarlette LAne et voici mon collègue, Jacques.


Sans même prendre le temps d'attendre sa réponse, nous chargeons le blessé dans l'ambulance et dès que l'homme est embarqué à son tour, je m'asseoie dans l'ambulance avec l'homme et le blessé, tandis que mon collègue prend le volant. Alors que nous nous dirigeons vers l'hopital, je sors la fiche d'inscription et m'adresse de nouveau à l'homme.

- Pouvez-vous me dire qui est l'homme blessé, son métier ainsi que son âge?

Je poursuis mes questions, à savoir s'il a des antécédents dans sa famille en ce qui concerne des maladies génétiques, ce genre de choses. Plus j'en saurai avant l'arrivée à l'hopital, mieux les médecins pourront faire leur travail. J'attends donc patiemment que l'homme réponde a mes questions afin de les noter dans la fiche.



  ☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 19 Avr - 14:46
L’ambulance arrive enfin ! Tarek les engueulerait volontiers pour le temps mis, mais il est trop soulagé de voir l’employé pris en charge efficacement. L’ambulancière rassure, se présente, l’invite à les accompagner. « Tarek Younane. Je suis le patron du blessé. » Il regarde le pick up. Le travail toujours pas fait, en plus il faudra s’organiser pour récupérer le véhicule et lui-même devra trouver un chauffeur pour le prendre à l’hôpital et le ramener au ranch. Clôture démoniaque, elle fait tout pour rester cassée, quitte à casser de l'humain pour arriver à ses fins ! Tant pis, le plus important pour l’instant c’est le blessé. Il consent donc à monter dans l’ambulance. La jeune femme se lance dans l’énumération de questions. Si certaines sont simples, d’autres méritent réflexion, des questions restant sans réponse quand elles sont trop précises sur la santé du jeune homme. « Tom O’Malley. Il a 19 ans. Il est ouvrier au ranch Alvarez. C’est le plus jeune de nos employés, il passe de nettoyage des box à la réparation de la clôture, là où on a besoin de deux mains. » Tarek se lance dans des explications ne sachant si elles seront utiles. Il appelle le bureau pour qu’on sorte son dossier pour compléter des données tel que le groupe sanguin, une adresse et numéro de téléphone de la personne à contacter à cas de problème. Occupé à parler, à téléphoner, le trajet vers l’hôpital lui simple rapide. Alors qu’il avait quelqu’un au bout du fil, il s’est contenté de parler du véhicule resté dans les prés, il n’a pas demandé qu’on vienne le chercher. Tarek n’a pas quitté le gamin des yeux durant toute la route et il sait qu’il va attendre d’avoir des informations sur son état de santé. Il ne partira pas tant qu’il n’aura pas constaté lui-même qu’il est sorti d’affaires soit en le ramenant avec lui, soit en allant le saluer dans une chambre de l’hôpital. Il n’a pas osé demander son avis à la jeune femme sur la gravité des blessures pour ne pas affoler l’employé. Scarlette Lane. Il se souvient de son nom.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Brookfield Downtown-
Sauter vers: