:: the world is my home :: Brookfield Downtown Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jude. - you should let me love you

Aller à la page : 1, 2  Suivant









Invité
Invité
Dim 18 Fév - 16:58

Mon valentin ... ?
jude & al
Aujourd’hui était un jour spécial. C’était la saint-Valentin. Et même s’il n’était pas en couple, Al avait prévu quelque chose. Il voulait faire plaisir à son petit chéri. Il se souvenait vaguement de la saint-Valentin de l’année dernière … Vaguement parce que ce n’était pas glorieux et qu’il avait préféré essayer d’oublier ce moment sombre de sa vie plutôt que de s’en souvenir. Malheureusement, les souvenirs ne fonctionnaient pas comme ça … Et il lui arrivait très souvent d’y penser. Spécialement aujourd’hui, justement parce qu’il commençait à tomber amoureux de Jude et que ce n’était pas forcément très bon en terme d’assurance. Au contraire, il avait même énormément peur. De quoi ? De se jeter à l’eau, de l’échec, de se prendre une veste dans la gueule, par exemple. Ou tout simplement que ça ne lui plaise pas. Il savait que Jude était content facilement mais il avait voulu faire les choses bien.

Alors, pour s’occuper la journée, il avait concocté un bon repas qui lui avait valu deux bonnes heures de mijotage intensives. Il avait préparé l’entrée, le dessert et l’apéritif ensuite et, avec l’aide d’un voisin, avait dressé la table en y posant une nappe noire, un chemin de table rouge représentant la passion, ainsi qu’un chandelier et bien évidemment la vaisselle. Al avait ensuite consciencieusement préparé la table du salon pour accueillir quelques biscuits apéro et des toasts, il sortirait au dernier moment le champagne qui lui avait coûté une fortune … Il ne voulait pas non plus que ce soit trop mais en même temps, il n’avait pas pu s’empêcher de faire quelque chose de bien classe et élégant, même si ça restait sobre, quelque part. La touche de too much … C’était certainement le parterre de pétales de roses qu’il avait disposé de l’entrée jusqu’au salon. Et aussi, il n’avait pas prévu qu’un repas … Finalement, il avait opté pour lui choisir un petit cadeau, rien de bien folichon bien sûr mais juste un petit truc qui pourrait lui plaire.

Al partit ensuite à la douche et revêtit une tenue plutôt simple. Un jean serré noir – dans lequel il avait appris à être à l’aise – et un simple pull bleu électrique. Il s’était évidemment parfumé et en attendant Jude, il s’était laissé aller à jouer un peu de violon dans sa chambre. En entendant l’horloge indiquer dix-huit heures trente, Al sortit la bouteille de champagne qu’il posa dans le seau à glaçons, il alla s’installer dans le canapé et … Attendit, tout simplement, d’entendre Jude rentrer. Avec grande impatience.

14.02
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 18 Fév - 20:22
al ∞ jude
Jude n’avait jamais fêté la saint-valentin de sa vie. Soit on le quittait avant, soit il quittait avant, soit le gars oubliait. Et cette année il lui semblait bien qu’il ne la fêterait pas non plus. Certes il s’était énormément rapproché d’Al mais peut-être pas au point de fêter leur amour naissant en ce 14 février. Si ? En fait, il n’en savait rien. Il ne savait même pas s’ils étaient ensemble, pas ensemble, c’était le bordel dans sa tête. Ca l’aurait bien arrangé qu’ils soient clairs sur le sujet. Qu’ils le disent même si ça pouvait paraître ridicule ou évident. Juste pour être sûr. En tout cas, Jude se considérait comme étant en couple, lui. Il n’avait pas prévu de draguer ou d’aller voir ailleurs, totalement fidèle à son patron et ami Al. Et puis dans sa tête, il se considérait en couple avec Al depuis qu’il l’avait vu lors de l’entretien alors…
Il avait commencé son stage depuis quelques jours et il n’en était pas très heureux, Jude. Ne plus être là pour Al le faisait énormément culpabiliser. Et le blond lui manquait, aussi. Mais il ne pouvait décemment pas arrêter les études pour rester avec Al tout le temps…
Toute la journée il avait pensé à lui cependant. Même s’ils ne s’étaient pas concertés à ce sujet, Jude avait voulu lui offrir un petit cadeau. Juste pour qu’Al ne se sente pas délaissé, qu’il sache qu’on pensait à lui. Que Jude pensait à lui. Trois fois rien parce qu’il n’avait pas les moyens et surtout parce qu’il aurait eu l’impression de lui faire un cadeau avec l’argent qu’il gagnait pour s’occuper de lui. Pour lui faire ce cadeau il avait dû ruser un peu et tricher sur son emploi du temps alors Jude espérait que ça lui plairait. Il s’en fichait totalement de n’avoir rien en retour, ce n’était pas le but.

La journée touchait à sa fin et il avait vraiment hâte de rentrer. Quand Jude poussa la porte, il était loin de se douter de ce qui l’attendait. A peine avait-il baissé les yeux qu’il remarqua des pétales de rose partant en direction du salon. Jude sentit ses joues rougir et il eut un frisson. Omg. Omg. Al lui avait préparé quelque chose. C’était à la fois délicieux et terriblement stressant. D’autant qu’il se sentit vite très con avec son cadeau minable.
Il suivit les roses et trouva Al dans le salon. Il eut un sourire niais sur les lèvres. « Saluuuuut… Tu feras gaffe, y’a Cupidon qui a l’air d’être passé. » Il ne se moquait pas. Mais le prendre avec l’humour c’était un moyen de cacher sa gêne. Parce que oui, il était atrocement gêné ! Il remarqua assez vite la table joliment dressé et son nez fut sans mal attiré par la bonne odeur sortant du four. « J’m’y attendais pas une seconde… C’est fou je… C’est la première fois qu’on me prépare un truc pareil. J’sais pas quoi dire… » Alors les gestes seraient peut-être préférables. Il s’approcha doucement, se pencha et l’embrassa avec beaucoup d’amour. Oui, de l’amour. « Merci mon chat. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Ven 30 Mar - 17:22

Mon valentin ... ?
jude & al
Al avait ce côté romantique bien caché qu'il espérait plaire à Jude. Il ne savait pas vraiment si Jude avait déjà fêté la saint Valentin, mais ce n'était qu'un petit détail. A partir de maintenant, il allait la fêter et Al espérait que les suivantes seraient toujours avec lui, bien qu'il n'en doutait pas vraiment. Oh, pas qu'il soit sûr de lui, seulement il était tombé amoureux de Jude et voulait se battre pour le garder, peu importe les moments difficiles qu'ils allaient forcément traverser. Alors, il avait concocté tout un repas, avait acheté du champagne et avait même trouvé un cadeau. Même si ça n'était pas grand chose, ça lui plairait sûrement.

Alors qu'il entendit Jude rentrer, Al, assis sur le canapé jusque là, redressa le dos et leva la tête vers lui. Même s'il ne le voyait pas, ses yeux le cherchaient jusqu'à ce qu'il entende enfin sa voix. Un large sourire étira ses lèvres et un léger rire s'extirpa de sa gorge. Lui aussi était très gêné, c'était une chose qu'il n'avait pas l'habitude de faire. Enfin, qu'il n'avait plus l'habitude de faire. En couple, Al était quelqu'un de très attentionné et n'hésitait jamais à couvrir son copain de cadeaux en tout genre seulement pour voir son sourire. Ceci dit, maintenant qu'il ne pouvait plus voir... Eh bien, il n'avait pas changé. Il le sentait. Il sentait le bonheur de Jude, même s'il était mêlé à la gêne. « Ouais, j'ai pas fait gaffe, je jouais du violon quand il est venu. » Il rit de nouveau alors que ses joues rougirent légèrement, sensation qu'il n'avait pas eu depuis des lustres. Si Al intimidait Jude, il n'y avait aucun doute que le contraire soit vrai aussi. Il accueilli son baiser chaleureux avec tout autant d'amour, en posant une main sur son dos pour le lui caresser. « Ne me remercie pas. Tu n'as pas encore tout vu. Et puis... Ce n'est pas moi, c'est Cupidon ! » Al jugea que c'était le moment parfait pour lui donner son cadeau. Alors, il lui tendit la petite boîte emballée d'un ruban pour que, quand il l'ouvrira, il y découvre un collier avec un pendentif en forme de plectre en argent, gravé de ses initiales sur le côté d'une écriture manuscrite.

14.02
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Ven 30 Mar - 20:34
al ∞ jude
Jude aurait adoré avoir cette idée en premier. Préparer une soirée 100% romantique pour Al ! Il s’insulta d’ailleurs intérieurement de ne pas y avoir pensé. Dans le fond, c’était Al qu’il fallait convaincre. C’était lui qui avait été abandonné, lui qui avait peur. C’était lui qu’il fallait couvrir de petites attentions. Il fallait lui prouver des choses. Toutefois ce n’était que partie remise, Jude se rattraperait un jour ou l’autre. Et puis… Alors qu’ils ne s’étaient absolument pas concertés, il lui avait tout de même ramené un petit cadeau. Qu’il jugea ridicule en observant la beauté de la table et du reste. La beauté d’Al, surtout. Il sourit alors qu’Al répondait à sa blague. « Ce con est vachement discret. J’ai même pas senti quand il m’a piqué avec sa flèche l’autre jour. » La question était : cette flèche avait-elle été lancée lors de l’entretien ou lors du karaoké ? Difficile de savoir, il était tombé sous le charme au premier regard. Peut-être amoureux à la première note.

Puisqu’il n’y avait pas assez de mots pour le remercier il préféra prendre l’initiative de l’embrasser. Jude se le permettait de plus en plus et se sentait davantage à l’aise avec l’idée qu’ils soient ensemble. Une soirée de Saint-Valentin, clairement, ça voulait dire beaucoup de choses. On ne fêtait pas le 14 février avec son plan cul ou un ami. Ou tout du moins pas avec un dîner aux chandelles. Et apparemment ce n’était pas tout ! Al avait un cadeau pour lui. C’était beaucoup trop ! Il s’était déjà donné pas mal de peine pour préparer ce repas ! Jude attrapa la petite boîte avec un sourire tout émerveillé sur le visage. S’il ouvrait et que c’était une bague alors c’est qu’il était en train de rêver, clairement !
Pas de bague à l’horizon mais un chouette collier. Très enthousiaste, il embrassa la joue d’Al avec une certaine fougue. « Il est top ! Merci Al, vraiment. Moi aussi j’ai… Un petit truc. Pas grand-chose hein mais j’ai pensé que ça te ferait plaisir… » Il sortit un CD de son sac qu’il mit entre les mains d’Al. « Un ami à moi est proprio d’un studio d’enregistrement et j’ai cru comprendre que t’aimais bien ma voix alors… Je t’ai enregistré quelques-unes de mes chansons préférées. En espérant que tu les aimes bien ! Comme ça, j’serais quand même un peu avec toi, même quand je suis pas là. » Il se rendit compte que ce cadeau pouvait paraître très prétentieux et se mordit la lèvre. C’avait été très difficile d’enregistrer ça devant son ami mais il s’était fait violence pour Al. Pour que ce soit prêt à temps. Il se posa quelques instants sur le canapé avec lui. « On avait pas dit qu’on faisait la Saint-Valentin… T’es fou. Ca a dû te prendre pas mal de temps tout ça… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 16 Avr - 19:22

Mon valentin ... ?
jude & al
Ca faisait tellement longtemps qu'Al n'avait pas organisé de soirée comme celle ci. Il n'était pas encore aveugle, dans ce temps-là, c'était encore beaucoup plus facile parce qu'il avait la vue pour le guider dans ses choix. Il aurait très bien pu se résoudre à se dire que c'était trop difficile pour lui mais... Au fond, il était bien fier d'avoir fait tout ça pour cet homme pour qui il avait enfin des sentiments. Et qu'il était fin prêt à lui avouer, aussi. Ca avait beau ne faire que peu de temps qu'ils se voyaient mais Jude lui avait retourné le coeur avant de le lui volé, il n'y pouvait rien. « Ah, il t'a juste piqué, toi ? Perso il m'a carrément transpercé. » Al arbora un long sourire qui voulait tout dire. Jude devrait comprendre ce sous-entendu.

Al accueillit le baiser de Jude en le lui rendant bien et une fois qu'il fut installé près de lui, il lui donna alors le petit cadeau qu'il avait choisi pour lui. Ce n'était pas grand chose mais il espérait bien que cela lui plaise quand même. Il attendit d'avoir sa réaction et à l'entendre, il avait effectivement bien aimé, ce qui fit sourire Al un peu plus largement. Puis, il leva un sourcil. Jude lui avait acheté quelque chose ? Pourtant ils ne s'étaient pas concerté ni rien... Ils n'étaient même pas ensemble. Pas encore. Lorsqu'il eut le CD dans les mains, il le tâta un peu pour deviner ce que c'était avant d'entendre Jude expliquer. De nouveau, un sourire, un petit rire même. Cette attention était tellement délicieuse. « Tu sais que t'es mignon quand t'es amoureux ? » Al n'avait pas choisi ses mots au hasard. C'était plus qu'évident, de toute façon, d'un côté autant que de l'autre. « Merci beaucoup. Je le mettrais dans mon ordinateur comme ça, quand il sera trop usé - et crois moi ça va vite arriver -, je pourrais le graver sur un nouveau disque. » Al posa le CD sur la table basse et attrapa les épaules de Jude pour l'attirer à lui et lui faire un câlin. C'était qu'il lui avait manqué, aujourd'hui. « Mh... Il le fallait bien, comment tu saurais que je veux te pécho sinon ? » Al rit, évidemment il le taquinait. « Ah oups, j'ai pas utilisé les bons mots. Attends, je reformule... Mh... Ah ! J'ai trouvé. Comment tu saurais que je t'aime si je fais pas tout ça ? »

14.02
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 16 Avr - 21:34
al ∞ jude
« Tu sais que t’es mignon quand t’es amoureux ? » Amou quoi ? Grillé. Al ne voyait rien pourtant il avait visé juste ! Jude était effectivement amoureux et ça lui faisait un peu peur. Toutes ses relations s’étaient soldées par un échec, soit parce qu’il se lassait, soit parce qu’il faisait tout capoter par peur de souffrir. Jude était vite du genre à psychother, à être jaloux de la moindre chose. En somme, ce n’était jamais la faute de l’autre garçon, c’était simplement parce qu’il n’avait aucune confiance en lui. Peut-être que personne n’avait jamais su le rassurer non plus. Comme ce gars qui avait joué avec sa jalousie en minimisant son problème de confiance. Comme si c’était un jeu. Mais avec Al les choses semblaient différentes. Oui, c’est ce qu’on disait à tous les coups mais il se sentait presque revivre. Il se sentait soutenu lui aussi et avait presque – presque, car le chemin serait long – l’impression d’avoir enfin de la valeur. C’était un vrai bonheur que de le voir tous les jours, d’être là pour lui. Il avait envie de faire des efforts, de passer toutes ses journées à le séduire alors qu’il avait parfois eu tendance à prendre l’autre pour acquis. Tout simplement, il avait envie de saisir cette chance à deux mains et de ne pas couper les ailes qui étaient en train de lui pousser dans le dos.
Mais… C’était vraiment un pari risqué. Le manque était important dans une relation, surtout au début. Et les deux hommes vivaient déjà ensemble ! Qui plus est, Jude était payé pour habiter ici. Ca rendait l’histoire un peu gênante, Jude s’était déjà promis de ne jamais le laisser croire qu’il était là pour l’argent. Parce que oui, dans sa tête ils étaient en couple depuis un moment déjà. Et ils étaient heureux ! C’était un peu quitte ou double au fond. Et Jude espérait vraiment doubler la mise cette fois-là. Peu importait l’avis des gens, de sa famille, de celle d’Al. Il n’y avait plus qu’eux. C’était leur décision, et elle semblait déjà prise des deux côtés. « Je suis toujours mignon moi. » se contenta-t-il de dire, plutôt que d’affirmer qu’il était amoureux. C’était un fait, tout le monde le savait, mais il aimerait vraiment que ce soit Al qui le dise en premier. Pour se rassurer…

Son petit cadeau sembla donc lui faire très plaisir et il n’en fallait pas plus pour le rendre heureux ! Jude passa ses bras autour d’Al quand ce dernier l’attira contre lui et l’écouta attentivement. Il rit doucement au mot pécho mais fit nettement moins le malin lorsqu’il lui avoua qu’il l’aimait. Omg. Il m’aime. Il m’aime. J’fais quoi ? Il m’aime bordel. Ok, calme-toi, respire. Il vient pas de t’annoncer que t’allais crever, mais qu’il est amoureux. C’est une putain de bonne nouvelle ! Emporté par l’émotion, il mit ses deux mains sur chacune des joues d’Al et l’embrassa avec passion. Plusieurs fois. Bordel, il aurait pu lui sauter dessus là, tout de suite ! « Ok, je panique. J’crois que je fais une crise d’angoisse. C’est con, hein… » Il eut un petit rire nerveux avant de l’embrasser encore. « Moi aussi je t’aime. Je t’aime beaucoup. Enfin, je t’aime quoi. Et plus tard je t’épouserais et on vivra heureux et… » CALME-TOI. Il se tut un instant avant de se reculer un peu et de se mordre la lèvre. « Euh. Pardon. Je crois que je m’emballe… Mais c’est parce que je suis content. Tu me rends heureux Al. » Il lui fit encore un énorme câlin avant d’enfin se détacher de lui, au risque de passer sa soirée collé à l’aveugle. « Alors... On peut dire qu’on est ensemble ? Si j’avais su, je t’aurais fait un CD avant ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Ven 20 Avr - 20:26

Mon valentin ... ?
jude & al
C’est vrai que Jude était toujours mignon. Parfois, il était plus sérieux mais il n’était jamais vraiment crédible… Enfin, Al le prenait toujours au sérieux mais il ne pouvait pas s’empêcher de laisser un sourire d’attendrissement apparaître aux coins de ses lèvres. Mais il l’écoutait toujours. Jude était devenu important pour lui, au final, il l’avait même toujours été. Seulement, Al n’en prenait conscience que maintenant. Et lorsqu’il lui fit sa déclaration non sans une petite vanne d’abord, il se souvint de ce fameux moment au karaoké quand Jude le lui avait dit. Al avait répondu qu’il ne voulait pas l’entendre à ce moment-là car il avait jugé le moment trop inopportun. Parce qu’il savait qu’à la seconde où Jude le prononcerait, Al craquerait. Il serait certainement pris dans tourbillon enivrant, le genre de tourbillon auquel on ne peut pas résister. Et il lui ferait des choses qu’il ne voulait pas trop faire en public. Al pouvait être taquin, il n’en restait pas moins pudique, surtout s’il s’agit de préserver l’homme qu’il aime.

Il attendit sa réponse avec impatience mais il y eut cependant quelques longues secondes de silence. Des secondes qui lui parurent une éternité, Al commença lui aussi à paniquer. Il fronça les sourcils et, comme s’il craignait qu’il ne fuie, il resserra son emprise autour de Jude. « J’ai encore été trop - » Sa phrase fut interrompue par le baiser brûlant de Jude. Al fut vraiment soulagé mais ce n’était pas pour autant qu’il desserrât son étreinte, bien au contraire. Il passa ses deux bras autour de lui, une main dans ses cheveux pour l’inciter à continuer et respira à travers ses baisers. Mais lorsqu’il entendit Jude dire qu’il faisait une crise d’angoisse, de nouveau, Al fronça les sourcils. Ce n’était clairement pas l’effet qu’il voulait lui donner… Il posa une main sur sa joue. « Respire Jude… » dit-il entre les deux baisers que Jude lui offrit. Ses paroles lui firent chaud au cœur, si bien que celui-ci rata un battement. Il eut un rire heureux et le serra davantage contre lui avant qu’il ne se recule. Il sourit plus largement mais Al était mécontent qu’il s’éloigne comme ça. Il n’en aurait jamais assez de ce contact avec lui, alors avec un bras autour de sa taille, il le ramena contre lui et le fit même s’asseoir sur lui avant de couvrir son visage de tendres baisers. « Mais où tu vas ? Reste là, bon sang. Je déteste quand tu es loin de moi. » L’idée de passer sa soirée entière collé à lui ne lui déplaisait pas, bien au contraire, et au diable ce qu’il avait préparé. Il ne pouvait déjà pas le voir alors s’il ne pouvait plus le sentir en plus de ça… « Je crois bien qu’on est ensemble, oui. Mh… C’est pas le CD chaton, c’est Cupidon ! » Al rit de nouveau. Ca faisait bien longtemps qu’il n’avait pas vécu ça, rire, se sentir pousser des ailes, heureux, avec ce sourire toujours collé sur les lèvres… Aimer. Il plaqua une nouvelle fois ses lèvres contre celles du jeune blond et murmura en liant ses doigts aux siens d’une main alors que l’autre le maintenait contre lui. « Ne t’en vas pas, d’accord ?.. »

14.02
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 6 Mai - 22:00
al ∞ jude
Jude était le genre de garçon à toujours vivre les choses très intensément. Alors quand Al lui avait avoué ses sentiments, il s’était senti submergé par l’émotion. Ca faisait longtemps qu’un je t’aime ne lui avait fait cet effet-là, d’ailleurs. A croire que le blond n’était vraiment pas comme les autres. Qu’il le faisait chavirer d’une manière toute particulière et surtout très inédite. Ca faisait peur, d’où la mini crise d’angoisse si soudaine mais c’était aussi franchement délicieux. Ils seraient heureux. Ils pourraient. Ils y arriveraient. Et tant pis si Al était aveugle. Ca lui était égal à Jude. Même si… Même si présentement il allait perdre son salaire. Bah ouais. Il ne pouvait plus accepter qu’on le paie s’ils étaient ensemble. Bordel, qu’elle allait gueuler la mère. Peut-être par peur que son fils ne souffre. Enfin, ils auraient tout le temps d’en parler plus tard, pour le moment ils n’avaient qu’à profiter de leur Saint-Valentin.

Jude rougit un peu quand il se retrouva assis sur Al. Il avait déjà mis trois jours à se passer d’une autorisation pour l’embrasser, alors être autant tactile d’un coup c’était perturbant. Mais il allait s’y faire ! Quand il réaliserait que ce n’était pas un rêve et qu’ils étaient bien ensemble. Peu importait la connerie que c’était… D’ailleurs, est-ce qu’il allait devoir déménager, du coup ? Arrête, on a dit qu’on se poserait les questions plus tard ! Très juste. Pour le moment, il passa ses bras autour de son cou et nicha sa tête tout contre. Il resta son odeur, soupira de bien-être. « Chaton, ça me va bien. J’aime bien. » Jude c’était un petit chaton très affectueux. Mais attention, qu’on ne touche pas à Al ou il pourrait bien se changer en un impitoyable félin aux crocs acérés. « Cupidon a bien fait le job pour une fois. C’était du service rapide en plus. » Ca, on pouvait difficilement dire le contraire. Ca ne faisait même pas un mois qu’ils se connaissaient ! Mais la situation était particulière aussi. Le handicap d’Al les avait « forcés » à passer énormément de temps ensemble, avec parfois quelques contacts physiques. Platoniques, mais contacts quand même.

A sa question, il se redressa doucement et embrassa le coin de ses lèvres. « Je m’en vais pas, Al. J’suis là… J’serai toujours là pour toi. » Il allait tout faire pour que cette relation se passe mieux que les anciennes.
Peut-être aurait-il été intelligent de repousser l’acte charnel. A chaque fois que Jude s’était précipité dans le lit d’un homme, ça s’était mal terminé. Mais pourtant… Il n’était pas sûr d’avoir la patience d’attendre. Il se souvenait d’Al dans ce sublime pantalon moulant, et puis le soir était idéal… Alors il embrassa les lèvres d’Al un peu plus chaudement que les dernières fois, posant une main sur son torse. « J’suis pas très doué pour les sous-entendus, j’crois que t’as bien vu ça… Alors euh… Bah j’ai envie de toi, quoi… Qu’est-ce que t’en dis ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 7 Mai - 21:05

Mon valentin ... ?
jude & al
C’est vrai que c’était allé vite entre eux. Les sentiments étaient arrivés d’un coup sans qu’aucun des deux ne les voit arriver. Al en était le premier surpris, surtout vis-à-vis de sa dernière relation complètement foireuse. Et autant que ça le surprenait, il en avait peur. Ses sentiments lui faisaient très peur. Depuis sa dernière relation, il avait peur d’être abandonné. Voilà pourquoi il s’était enfermé tout ce temps chez lui, sur lui-même. Mais lorsque Jude est arrivé, il n’y a pas succombé. Il n’a même pas tenté, à vrai dire… Il n’a même pas résisté. Et après avoir réfléchi – parce que oui, cette décision de révéler ses sentiments était réfléchie. Il n’y avait qu’à voir la réponse qu’il avait donné à Jude au karaoké – il s’était dit que Jude était différent. Qu’il ne le laisserait pas tomber. Et puis… C’était son boulot, d’être près de lui… Non ? Bon, c’est vrai, cette pensée était à proscrire, l’idée que Jude reste à cause de ses obligations professionnelles n’était vraiment pas à retenir. Al ne le laisserait pas rester s’il ne le voulait pas de toute façon.

Quand Jude le rassura, Al lui adressa un sourire et le serra un peu plus contre lui. C’était vraiment rassurant d’avoir ce genre de contact avec lui. Comme si, de cette seule manière, Al s’assurait qu’il ne partirait pas. Ses peurs s’envolèrent cependant lorsque Jude reposa ses lèvres contre les siennes pour lui offrir un baiser un peu plus chaud et mouillé qu’il ne refusa pas. Il se laissa même entraîner pour le prolonger un peu. Puis, il sourit en entendant ses mots. Cette fois, c’était sérieux alors il n’eut pas le cœur à faire une plaisanterie. « J’en dis que j’ai aussi très envie de toi. » Mais il était nerveux. Jude n’était pas n’importe qui… Et il n’y voyait rien. Il ne pouvait pas vraiment assurer dans cet état… « Mh… Je… Va falloir que… Que tu me guides un peu. Tu sais, jusqu’à la chambre au moins. »

14.02
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Ven 11 Mai - 22:10
al ∞ jude
Il était facile d’imaginer un Jude timide, qui n’osait pas draguer ou séduire. Il n’avait pas confiance en lui, ne se trouvait pas spécialement beau. D’ailleurs, certaines personnes le croyaient encore puceau ! Et pourtant, il avait l’esprit assez coquin. Il savait oser. Prendre les devants quand il se sentait suffisamment en confiance pour. Et Al, bien sûr qu’il lui donnait confiance. Ils sortaient ensemble, ils étaient déjà très amoureux… Il n’y avait vraiment que peu de chance pour que le blond ne le repousse. Même si, au vu de son état et de son traumatisme amoureux, Jude aurait parfaitement compris ce geste.

Mais il fallait croire qu’Al avait très envie de sentir le piercing de Jude sur son corps ! Ce piercing qui le faisait fondre depuis le début et dont il allait pouvoir pleinement profiter désormais qu’ils étaient ensemble. « Sois pas gêné de me demander ça Al. Bien sûr que je vais t’aider à aller dans la chambre, j’vais pas te laisser manger tous les murs ! Tu vois peut-être pas, mais moi je vois ta belle gueule et j’ai envie qu’elle le reste. » Il sourit doucement, se moquant gentiment. L’humour, c’était pour lui la plus belle défense. Et il en usait très souvent. Bien sûr, si Al n’était pas à l’aise avec ce genre de blague et surtout sur ce sujet en particulier alors Jude s’arrêterait net. D’un autre côté, ça prouvait qu’il traitait Al comme les autres. En le taquinant sur n’importe quel sujet.

Il se releva alors, aidant Al à faire de même. Avant de partir pour la chambre il lui vola un dernier baiser. Puis, il attrapa son bras et l’aida à se rendre dans la chambre. Il choisit celle du blond car le violoniste avait un plus grand lit que le sien et que ce serait carrément plus pratique. Il s’allongea sur le lit et attira Al sur lui d’un geste assez confiant. C’était toute une symbolique de se mettre en-dessous. Il ne voulait pas donner l’impression à Al de tout contrôler, de lui enlever sa virilité. Il n’y avait pas besoin de voir pour bien s’entendre au lit ou pour prendre les choses en mains. Et au contraire, s’il préférait être en-dessous, il pouvait tout aussi bien le dire. Jude ne voulait simplement pas lui donner de rôle à cause de sa cécité.

« Je crois que je rêve de ça depuis le jour de l’entretien… Tu te vois pas mais j’te jure que t’es trop excitant. Surtout là, sur moi… » Et pour intensifier le plaisir des yeux il retira rapidement le t-shirt du jeune homme, s’attardant une seconde sur les tatouages. « T’es beau, Al. » Il lui semblait important de lui dire, parce qu’il le pensait. Jude n’allait pas partir. Il ne serait pas lâche. Il était amoureux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Brookfield Downtown-
Sauter vers: