:: the world is my home :: Brookfield Downtown Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jude. - fais gaffe où tu marches.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6









Invité
Invité
Dim 4 Fév - 18:40

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
« Ah non, j’aime plutôt ça ! » C’est vrai, c’était très loin de déranger Al que Jude soit jaloux. Bien au contraire ! Ca lui faisait plaisir. Plus que ça, ça le faisait prendre confiance et développait un attachement unique envers Jude. Il espérait que ça continue ainsi entre eux. Le jeu de séduction, c’était la meilleure partie d’une relation. Et ceux qui s’aiment assez pour continuer de flirter après des mois, des années de relation étaient toujours heureux. C’était ce qu’Al visait, c’était son but ultime en termes de vie amoureuse. Peut-être que ce sera avec Jude qu’il le vivra. En tout cas, il commençait vraiment à être attaché à ce petit bout d’homme. Il était arrivé dans sa vie au moment où Al avait le plus besoin de lui. Il apportait la joie de vivre et certaines choses auxquelles Al avait renoncé en s’enfermant à cause de son handicap. Il avait aussi le sentiment qu’il n’apportait pas qu’un travail et un toit à Jude. Il y avait peut-être autre chose, il le sentait à l’aise avec lui. Peut-être était-ce son imagination, mais il préférait avoir ce genre de pensées plutôt que des pensées sombres.

Quand la voix de Jude se fit entendre, Al fut sur le cul. Il était impressionné et à la fois subjugué par ce nouveau son. Sa voix était déjà belle quand il parlait mais Al ne s’attendait pas à ce qu’il chante aussi bien. C’était d’une justesse sidérante et ses vibratos étaient exceptionnels. Son timbre de voix … N’en parlons même pas. Ca en fout un coup au petit cœur de guimauve d’Al qui fondait littéralement sous les paroles du beau blond. Quand le public applaudit, l’aveugle sourit largement. Il n’attendait plus qu’une chose : qu’il revienne auprès de lui pour lui montrer son contentement et son admiration. Il espérait qu’il ne mette pas trop de temps à saluer les autres, il se sentirait à l’écart, malgré lui. Mais très rapidement, il sentit une présence à côté de lui. Et en entendant la voix de Jude il sourit et passa un bras autour de ses épaules pour le rapprocher. « Tu veux vraiment savoir ? » Sans attendre il pose sa main libre contre sa joue pour lui faire tourner le visage vers lui et pose ses lèvres contre les siennes pour lui offrir un baiser des plus animés, touché par une certaine tendresse. Il se recule ensuite après quelques longues secondes et sourit encore sans pouvoir s’en empêcher. « Tu as la plus belle voix que j’ai jamais entendu. » murmure-t-il près de son oreille. Il prit ensuite une gorgée de son verre et secoua la tête en soupirant. Ca n’allait pas être facile de chanter à côté de lui après ça ! « Je vais passer pour un gros nul là ! T’as pas intérêt de te moquer. »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 6 Fév - 22:28
al ∞ jude
Jude était stressé et pourtant, l’expression d’Al laissait présager le meilleur. Il avait toutefois peur qu’Al ne soit pas franc, qu’il ne cherche qu’à lui faire plaisir sans réellement juger le timbre de sa voix. Ses pensées furent très loin de lui alors que les lèvres du blond se posaient sur les siennes avec une passion qu’ils n’avaient encore pas connue ensemble. Waw. Ca, c’était le baiser de sa vie. Et il espérait en avoir plein d’autres des comme ça. Peut-être à chaque fin de concert privé sous la douche ? Parce que s’il aimait autant sa voix, Jude ne l’en priverait pas ! Il y aurait le droit à chaque fois. Si lui il avait le droit au même genre de baiser ! « Je… mh… » répondit-il à peine, passant un doigt sur ses lèvres comme s’il ne réalisait pas. Ca, ce n’était pas un baiser d’adolescent. Ce n’était pas un baiser de flirt. Ce n’était peut-être même pas un baiser de couple. Mais ça le transportait complètement ailleurs et il se sentait totalement faible face à ça.

Il remit les pieds sur terre quand Al poursuivit. Maintenant il avait peur de chanter avec lui ! Mais il ne fallait pas ! Jude secoua la tête et attrapa la main d’Al pour lui donner du courage. « Ca fait peur au début… Mais quand tu te lances, t’oublies le reste. Moi je… je regardais que toi. Et t’as un avantage… Tu peux pas voir tous ces gens. » Il essayait encore de trouver des points positifs à sa cécité. Jude commençait à être bon à ce petit jeu ! « Allez. Finis ton verre et on se lance ! » Il était pressé. Parce qu’il voulait entendre sa voix en retour, et parce qu’il voulait un autre bisou de félicitations.

Une petite dizaine de minutes plus tard ils étaient sur scène. Al avait choisi une chanson qu’il connaissait par cœur puisqu’il ne pouvait pas lire le prompteur. Son micro dans une main, celle d’Al dans l’autre, la chanson démarra. A peine eut-il lancé les premières notes qu’il s’arrêta tout net et tourna la tête vers Al. Bah Bordel. Lui aussi, il savait chanter ! Décidément ils s’étaient bien trouvés ces deux-là. Et tout comme Al, il tomba comme amoureux de sa voix. Ca le rendait tellement sexy. Voilà plusieurs secondes qu’il n’avait rien chanté, trop occupé à l’écouter, en admiration totale. Et puis finalement, puisqu’il n’avait pas envie d’attendre et que ça lui paraissait de toute façon impossible à faire, il tira doucement sur la main d’Al pour le rapprocher de lui et l’embrassa à pleine bouche sur scène. Peut-être qu’ils s’affichaient, peut-être que ça ne se faisait pas… Mais l’amour c’était ça. Immédiat. Cupidon n’avait pas raté sa cible.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 8 Fév - 19:57


DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Avec ce baiser, Al venait de laisser Jude bouche bée. C’était une réaction qu’il aimait beaucoup, d’ailleurs, car elle lui permettait de savoir qu’il n’avait pas souvent droit à ce genre de baiser et c’était plutôt plaisant à savoir. Alors, son sourire ne s’effaça pas. Il ne s’effacerait pas de sitôt, de toute façon. En chantant, Jude avait provoqué chez lui ses sentiments, il avait mis son cœur à l’épreuve, et quelle rude épreuve ! Al ne pouvait plus résister. Il ne voyait rien, mais il savait que l’homme à côté de lui était celui qui faisait chavirer son cœur. Et à cet instant, peu importait s’il s’agissait de son employé. Jude était un ami avant tout, une personne qui avait réchauffé son cœur par sa simple présence.

Al serra les doigts de Jude en souriant légèrement. Ce dernier ne voyait que des avantages à son handicap, il voyait les choses du bon côté et parfois, ça fait du bien au moral. « T’es mignon Jude. Mais de toute façon, je ne chante pas aussi bien que toi. » Il haussa les épaules. Pour lui, c’était la stricte vérité. Pure et simple. En même temps, combien de temps cela faisait-il qu’il n’avait plus chanté, même pour lui-même ? Il ne comptait plus. Ca n’avait plus d’importance. Maintenant, il serait toujours d’assez bonne humeur pour avoir envie de chanter. « Je finis, je finis ! » Avec un large sourire, il but le restant de son verre à son allure et ils entrèrent ensuite sur scène.

C’était stressant. Se retrouver devant tous ces gens, même s’il ne pouvait pas les voir, il les entendait. Il sentait leur présence et plus que tout, celle de Jude à ses côtés, avec sa main dans la sienne comme pour l’encourager. Mais il ne pouvait pas refuser. Il ne le voulait pas. Faire plaisir à Jude, c’était lui faire plaisir aussi. Et c’était tout ce qui comptait, finalement. Alors, ils choisirent une chanson qu’ils connaissaient tous les deux, Al plus que Jude en tout cas. La musique se mit à retentir, Al serra les doigts de son … ami ? Et se racla la gorge avant de porter le micro à sa bouche pour laisser filer les premières notes. Ce qui l’angoissa davantage, c’était que Jude ne le suivait pas. Il n’avait même pas la chance de le regarder pour lui demander ce qu’il y avait, alors à la place, il tourna le visage vers lui sans s’arrêter et tira sa main. Peut-être qu’ils n’étaient pas censés commencer ensemble ? Ou alors, Jude ne voulait pas chanter avec lui, finalement ? Il n’en savait rien. Il n’eut la réponse seulement quand Jude l’attira vers lui. Son corps heurta le sien avec douceur et sa main partit dans son cou en sentant ses lèvres sur celles de Jude. Il gémit même de surprise mais son ventre se tordit tant ce baiser était délicieux. Son piercing lui faisait un effet de dingue ... Et il n’avait que faire du regard des gens. C’est limite s’il ne lâchait pas le micro par terre pour le serrer contre lui et prolonger ce baiser qui accélérait considérablement son rythme cardiaque. Le souffle court, il rompit le baiser en ne se détachant pas de lui et sourit. « C’était pour quoi ça … ? »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 8 Fév - 19:59
al ∞ jude
Jude avait arrêté de prêter attention au monde extérieur. Il n’y avait plus que lui, Al et sa voix. Alors c’est tout naturellement qu’il l’attira à lui pour l’embrasser avec une passion qu’il ne se connaissait pas vraiment. Jude comprenait maintenant, l’effet qu’il avait pu lui-même avoir sur Al. Parce que ce dernier venait d’avoir exactement le même sur lui… Et à cet instant il se sentait tellement faible… Al aurait pu lui demander n’importe quoi qu’il aurait dit oui. Comme s’ils venaient de se demander en mariage et qu’ils étaient dans un film, les gens autour applaudirent. C’était toujours appréciable d’observer un peu de romantisme dans un monde parfois très dur. Jude sourit contre les lèvres d’Al avant de se reculer juste un peu pour l’observer, repoussant une de ses mèches de cheveux. « Parce que j’t’ai entendu chanter et que… j’sais pas… je tombe amoureux… » C’était rapide. Mais les coups de foudre ça ne s’expliquait pas, ça ne se choisissait pas et peu importe ce qu’on en dirait. Il sentait déjà Neal lui mettre une claque derrière la tête parce que ça n’avait rien d’une bonne idée… Mais rien à foutre, c’était leur décision et celle de personne d’autre. « Je suis pas sûr de pouvoir finir cette chanson avec toi… » Il en avait envie mais il aurait du mal à se concentrer après ce baiser encore très passionné.

Et pourtant ils tentèrent le coup. Ils se remirent les idées en place et allèrent jusqu’au bout de la chanson. On pouvait dire qu’ils faisaient un beau duo, autant dans la vie que sur la scène et leur petite histoire d’amour sembla plaire au public. Alors, quand ils revirent s’asseoir à leur table, deux verres offert par on ne savait qui étaient offerts. Peut-être le propriétaire de cet endroit. Jude, encore tout intimidé, sourit bêtement. « Tu dis que je chante bien mais tu chantes bien aussi… Je m’y attendais pas… » Oui, ça on l’avait compris au vue de sa réaction ! « Tu sais quand j’ai dit que je… que je tombais amoureux… J’en suis pas certain… Mais je crois que c’est ça. » Ca lui faisait un peu peur. Et de le dire, c’était stressant. Mais il était presque persuadé que le garçon ressentait la même chose à son égard.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 8 Fév - 20:05

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
A mesure qu'ils s'embrassaient avec passion, Al sentait son coeur fondre encore et encore, jusqu'à ne plus être qu'un chamallow tout collant d'amour. Peut-être était-ce trop tôt pour parler d'amour, trop rapide, mais c'était comme ça qu'Al le ressentait, même s'il n'était pas encore tout à fait prêt à l'avouer. Sa dernière relation avait été vouée à l'échec, il ne savait pas tellement s'il était prêt à remettre les pieds dans le plat. Pourtant, son coeur lui disait de foncer tête baissée. Et l'alcool aidant, il lui ferait bien une déclaration si son cerveau n'avait pas été traumatisé par son dernier mec. Mais quand Jude prononça qu'il était en train de tomber amoureux, son coeur fit un bond dans sa poitrine, loupa un battement, si bien qu'Al en haussa les sourcils de surprise. Il laissa sa main libre glisser jusqu'à ses hanches pour le serrer un peu plus fort contre lui, faisant fi des applaudissements du reste des gens et ferma les yeux. « Dis pas ça. Pas tout de suite. » Il murmura ses mots plus pour lui-même qu'autre chose. Pas qu'il n'appréciait pas, mais le dire serait terminer ce jeu de séduction entre eux et il ne voulait pas. S'engager, aussi. Il n'avait aucun problème avec ça, qu'on ne s'y méprenne pas, seulement ... Il voulait seulement être sûr avant de s'engager. Il ne voulait pas finir comme il avait fini avant. Même s'il savait que le con avec qui il sortait avant n'avait clairement rien à voir avec Jude. Ce dernier était un ange tombé du ciel. Il voulait seulement prendre son temps avec lui, faire les choses correctement.

Il se lécha les lèvres pour avoir encore le goût des lèvres de Jude puis sourit. Lui non plus n'était pas sûr de pouvoir la terminer, mais il le fallait bien. Alors, il le fit comme il le put en espérant que ça se termine rapidement, même s'il appréciait grandement ce nouveau duo. Quelque chose le fit se sentir plus léger, beaucoup moins stressé. Peut-être était-ce parce qu'il savait désormais que sa voix plaisait à Jude. Enfin, une fois installé à table, il n'avait toujours pas lâché sa main. Il sourit de nouveau et secoua la tête. « Ah, mais je chante beaucoup moins bien que toi. Ne le nie pas, c'est un fait ! » Le sourire collé définitivement aux lèvres, il secoua la tête puis tourna le visage vers lui. « Je sais, Jude. C'est pareil de mon côté. » Il pinça les lèvres et haussa les épaules. Il ne voulait pas non plus ne rien lui répondre, le laisser dans le vide, c'était une très mauvaise chose de le faire. Alors il resta évasif, sans pour autant ne rien dire du tout. En prenant son verre dans sa main, il se rendit compte qu'il était de nouveau plein et fronça les sourcils en ayant un petit sourire taquin. « Eh dis, tu veux vraiment me voir déchiré en vrai ! T'as commandé ça quand ? »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 8 Fév - 21:33
al ∞ jude
Jude avait fait cette semi-déclaration dans l’euphorie du moment. Parce qu’il venait d’entendre la voix d’Al, qu’il était absolument subjugué, en admiration... Et aussi parce que tous ces baisers torrides l’avaient retourné. Peut-être était-ce aussi l’effet de la scène, du lieu, ou bien la journée qu’ils avaient passé ensemble. Pour autant, ce n’était pas un mensonge. Il commençait à tomber amoureux. Mais il réalisa effectivement qu’il était probablement un peu tôt pour le lui dire. Et très vite il regretta. Il regretta, mais d’un autre côté… Al devait savoir. Parce que s’ils continuaient dans cette voie alors Jude deviendrait accro. Et ce n’était pas n’importe quoi, il fallait le prévenir, pour qu’il sache à quoi s’en tenir. Qu’il ne soit pas surpris. Qu’il ne fasse pas n’importe quoi. Oui, c’était un peu une façon de se protéger aussi. De lui dire : « hey, mon cœur t’appartiendra très bientôt alors ne l’écrase pas. Il est encore temps de tout arrêter ». Ca lui ferait horriblement mal au cœur qu’Al lui mette un stop. Qu’il préfère garder une relation uniquement professionnelle. Mais Jude comprendrait tant bien que mal.
Il préféra ne rien répondre et reprendre la chanson. Ce ne fut pas chose aisée mais ils parvinrent jusqu’au bout malgré tout.

Et comme un con, comme s’il n’avait pas compris qu’il ne fallait pas parler de sentiments tout de suite, Jude répéta ce qu’il avait dit sur scène. Annonça qu’il était sérieux, que ce n’était pas une blague. Et ce ne fut qu’en prononçant ses mots, du moins après les avoir dits même, qu’il regretta. Pourtant, Al ne sembla pas s’énerver. Jude ne sut pas vraiment s’il pensait ses paroles ou s’il ne disait ça que pour lui faire plaisir mais il se contenta de sourire. Ils auraient le temps d’en parler plus tard. A l’heure actuelle, son cœur lui faisait un peu mal. Probablement à cause de toute cette adrénaline. En entendant son commentaire, il secoua la tête et rit doucement. « Je te jure que c’est pas moi. J’ai rien commandé du tout, et puis je te rappelle que je conduis. Pourtant y’en a un pour moi aussi. » Verre qu’il déplaça de l’autre côté de la table. Il ne pouvait pas le boire, autant qu’Al en profite. « T’as qu’à le prendre, ce serait bête de gâcher. » Jude n’avait pas spécialement envie de le voir bourré. Juste de le voir s’amuser, perdre un peu pied. Quitter la terre ferme, s’envoler. Il était là pour veiller sur lui de toute façon.

Ils restèrent peut-être une heure, une heure et demie. Les chanteurs se succédèrent mais Jude n’eut jamais le coup de cœur. La voix d’Al restait gravée dans sa tête et il ferait tout pour l’entendre chanter à nouveau un de ces jours.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 11 Fév - 20:19

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Il n’avait pas voulu le vexer, ni même le blesser en lui disant pas maintenant. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas entendre ces paroles, c’était surtout qu’il voulait simplement leur laisser le temps de faire les choses bien. Il préférait les entendre dans un moment beaucoup plus intime que ça. Al était un garçon romantique malgré les apparences. Et puis, Jude était celui qui venait le sauver de sa solitude désespérée après tout, il méritait beaucoup mieux qu’une déclaration faite dans un endroit bondé où des casseroles sentant l’alcool à plein nez viendraient tout gâcher d’un des plus beaux moments d’une relation. De la leur. Maintenant, ce n’était plus du tout professionnel et ça, tous deux le savaient. A Al, ça lui convenait parfaitement. Ça n’avait pas l’air de déplaire à Jude non plus. Ils étaient en bonne voie pour une belle relation en tout cas.

Une fois à table, Al constata avec surprise que leurs verres s’étaient remplis et demanda donc à quand est-ce qu’il avait eu le temps de commander ces verres sans manquer de le taquiner un peu. Mais lorsqu’il apprit qu’il n’avait rien commandé du tout, il leva les sourcils. « Bah merde ! Si j’avais su qu’il suffisait de te rouler une pelle pour avoir des trucs gratuits, je l’aurais fait bien plus tôt ! » Il rit de bon cœur mais c’était vrai. Puis, c’était bien loin d’être une corvée de l’embrasser. Au contraire, c’était même plutôt agréable. Jude lui tendit son verre et il secoua la tête. « T’as raison dans un sens … » Mais il hésitait un peu. Il savait qu’il avait une chance sur deux de déprimer un peu avec tout cet alcool. Si son tempérament était de toujours être souriant, de toujours blaguer, taquiner ses proches, finalement ce n’était une façade pour les autres comme pour lui de ne pas penser à son malheur, à sa solitude et au fait qu’il ne verrait plus jamais. Au fait qu’il ne pourrait pas le voir lui. C’était tellement déprimant.

Et finalement, ça ne ratait pas. Après une heure et demie à écouter les chanteurs et à boire comme un trou, Al commençait à se sentir un peu morose sans pouvoir le cacher cette fois-ci. « On rentre ? » demanda-t-il à Jude d’une voix presque suppliante. Il détestait qu’on le voit dans cet état-là, surtout que lorsqu’il était ivre, il avait tendance à parler beaucoup plus facilement de ses malheurs et ça, il se l’interdisait. Alors il rejoignit la voiture en réussissant à tituber un peu, même avec l’aide de Jude et tourna son visage vers la fenêtre pendant tout le trajet sans dire un mot. Ce n’est qu’une fois à la maison qu’il laissa tomber et prit Jude dans ses bras, alors qu’il n’avait pas encore enlevé sa veste. « Tu vas pas m’laisser hein ? Même si j’pourrais jamais t’voir … Ou si tu dois faire plein … Trop de trucs que j’suis même plus capable de faire tout seul … J’suis fatigué Jude. » murmura-t-il à son oreille, la voix empreinte de tristesse.

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 11 Fév - 21:35
al ∞ jude
Jude n’était pas certain mais il lui sembla apercevoir un changement dans le comportement d’Al au fur et à mesure que la soirée avançait. Ou que les verres se vidaient ? Lui était resté relativement sage comme promis. Jamais il ne voudrait mettre la vie d’Al en danger alors il était resté prudent. Al par contre… Il avait bu pas mal en fin de compte. Et Jude n’y avait rien trouvé à redire car il n’était pas sa mère et que le blond était adulte et responsable de ses actes. S’il voulait boire, qu’il boive ! D’autant qu’il n’en était pas non plus au point de dormir par terre ou de vomir. Bien sûr, Jude comptait les verres et il avait bien l’intention les stopper à un moment ou à un autre, par prudence. Mais il n’en eut même pas le temps car finalement ce fut Al qui demanda à rentrer. Jude n’y opposa aucune résistance. Il commençait à se faire tard et lui aussi il fatiguait.

Le trajet en voiture fut anormalement silencieux. Pour combler le vide, Jude mit la radio et chantonna quelques fois par-dessus les chansons. Pour faire plaisir à Al, finalement. Mais ça ne semblait pas l’atteindre… Il avait l’air très soudainement dans son monde. Monde dans lequel il n’avait pas l’impression d’avoir tellement sa place.
Ce ne fut que quand ils arrivèrent à la maison que Jude comprit. Al avait l’alcool triste. Certaines personnes avaient tendance à déprimer quand elles buvaient, d’autres étaient plutôt euphoriques. D’autres encore se transformaient en gros porcs en chaleur. Al semblait être dans la première catégorie et Jude s’en voulut énormément de l’avoir incité à consommer pour s’amuser. Il accueillit son câlin sans pouvoir le repousser et passa un bras protecteur autour de lui. « Hey. Al… Qu’est-ce qui t’arrive ? Je vais pas te laisser. J’suis là. Parce que j’en ai envie et non parce que j’suis payé. Je… Si je t’ai dit que je commençais à avoir des sentiments, c’est pas pour me barrer après… » Il caressa doucement son dos. « T’as trop bu. Alors tu vas aller te coucher et demain ça ira tout de suite mieux. Surtout quand je t’aurais apporté un p’tit dej cramé et pas bon, hein ! » Il irait plutôt à la boulangerie, ça valait mieux pour tout le monde. Il se recula doucement et embrassa sa joue, parvenant ensuite à le guider jusqu’à sa chambre. Il l’aida à se déshabiller et à s’installer dans le lit comme on aurait pu le faire avec un enfant malade. « T’as besoin de quelque chose avant de dormir ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 11 Fév - 22:12

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Jude ne semblait pas comprendre la difficulté à laquelle Al devait faire face tous les jours. Naître aveugle, c’est beaucoup plus simple. On ne sait pas ce qu’on rate, on n’a jamais vu. Mais quand avant, on voyait les choses telles qu’elles étaient, quand avant on était plein de vie, qu’on pouvait répondre à des sourires en marchant simplement dans la rue, qu’on pouvait distinguer la vérité à travers le mensonge rien qu’à travers le regard des autres, quand on passe de tout ça au noir complet, c’est tellement dur à assumer. C’est tellement difficile et la solitude exacerbée d’Al n’avait pas arrangé les choses. Si au moins il n’était pas tombé dans une certaine déprime à cause de son ex qui l’avait lâchement laissé parce que c’était trop dur pour lui … Peut-être qu’il aurait gardé contact avec les autres. Mais c’est dur d’envoyer des sms. C’est dur, d’annoncer ce genre de choses à des gens qui nous semblaient si proches et qui maintenant ne sont plus que des inconnus qu’Al serait incapable de reconnaître. Et maintenant, Jude était là. C’était un réel plaisir de l’avoir autant que c’était déprimant. Parce qu’Al avait le sentiment qu’il l’abandonnerait un jour ou l’autre, même si c’était faux. L’alcool ne l’aidait pas à y voir clair, en même temps.

Il resta un long moment dans ses bras en gardant son visage dans son cou. Il avait besoin de ce contact, d’être câliné, mais en même temps, il ne le demandait pas parce qu’on s’occupait déjà beaucoup trop de lui. Cette situation était beaucoup trop compliquée pour lui. Et il était tout simplement fatigué de tout ça. Mais les paroles de Jude lui faisaient du bien. Beaucoup de bien. « Oui … Je voulais être sûr … » Il essayait de se justifier quant à ses doutes, même s’il n’avait pas forcément besoin de le faire. Un sourire bref apparu sur ses lèvres à l’évocation d’un petit déjeuner carbonisé. C’était tout Jude ça. « J’ai déjà hâte. » Il le laissa l’emmener dans sa chambre, le laissa même se déshabiller et s’allongea dans son lit avant de réfléchir. Il sentait qu’il ne serait pas capable de dormir tout de suite. Alors à la question de Jude, il fronça les sourcils et se mordit la lèvre avant de se rasseoir. « Est-ce que tu voudrais pas dormir avec moi ? Juste pour aujourd’hui … S’il te plaît … ? » Une demande peu commune, peut-être que Jude allait penser qu’il voulait autre chose et c’est pour ça qu’il tenta de clarifier son désir. « Juste pour dormir, je … Je sais pas si je serais capable de m’arrêter de penser, je veux pas … J’ai pas envie d’être seul. »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 11 Fév - 22:35
al ∞ jude
Effectivement, la demande d’Al était un peu surprenante. Jude fronça les sourcils et pourtant, il n’hésita que quelques secondes. Sa réponse fut franche et plutôt spontanée. « Oui. Oui je peux dormir avec toi Al. En tout bien tout honneur ! » qu’il ajouta avec un petit sourire. De toute façon, le blond était trop éméché pour qu’il ne veuille profiter de la situation. Oui, ils finiraient par coucher ensemble. C’était devenu une certitude. D’ailleurs ils feraient plein d’autres choses ensemble. S’ils ne se disputaient pas entre temps cela dit. Enfin en tout cas, il voudrait que ce moment soit parfait. Romantique. Et si l’un des deux était bourré, triste en plus de cela, alors ça ne serait pas parfait. Et puis Jude n’avait pas le droit de profiter de sa faiblesse. Alors il allait s’allonger près de lui, le rassurer un long moment jusqu’à ce qu’il s’endorme dans ses bras. C’était aussi ça l’amour, rester raisonnable, être patient. S’entraider. « J’vais faire le tour pour voir si tout est bien fermé et j’arrive me coucher. Okay ? Ferme un peu les yeux en attendant et essaie de te reposer. J’arrive vite, promis. » Pour ne pas le paniquer davantage il se pencha et embrassa doucement ses lèvres.

Il fit ensuite le tour de la maison, vérifia si tout était bon et ramena son oreiller dans la chambre d’Al. Là, il se déshabilla, enfila son t-shirt pour dormir et rejoignit Al dans le lit. Il ne pouvait cacher que ça lui faisait tout drôle. Autant d’être dans son lit que de gérer parfaitement la situation sans paniquer de son côté. A croire qu’il savait être un adulte responsable lui aussi, quand il le voulait. Ou que ça s’imposait à lui. Une fois installé, il passa un bras autour d’Al et l’attira doucement dans ses bras. « Tu sais… Tu seras plus jamais tout seul. Je suis là maintenant. Mon stage va commencer, mes cours vont reprendre, je rentrerais un peu plus tard… Mais je rentrerai toujours. Promis. » Jude sentit qu’il fallait promettre. Qu’Al en avait besoin à ce moment-là. Malgré tout, il redoutait beaucoup le début de son stage. Il n’avait pas envie de quitter Al toute la journée… « Allez… Tu devrais essayer de dormir maintenant. J’veille sur toi. » Il ne s’était pas senti aussi sérieux depuis bien longtemps, Jude.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Brookfield Downtown-
Sauter vers: