:: the world is my home :: Brookfield Downtown Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jude. - fais gaffe où tu marches.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant









Invité
Invité
Sam 20 Jan - 19:42

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Ses tétons ? Ses tétons. Ah d’accord. Al éclata de rire en l’entendant dire ça. Il aurait pu utiliser beaucoup d’autres termes que tétons mais c’était bien Jude, ça. Il eut même du mal à s’arrêter de rire. « Mes tétons ?! Merde, t’es vraiment … Incroyable. » Il eut envie de l’embrasser mais à la place, il se contenta de sourire en calmant sa crise de rire. Jude lui faisait du bien et ça se voyait. Al était beaucoup plus détendu, il avait le sourire aux lèvres tout le temps. Ca faisait longtemps que son rire n’avait pas autant empli la pièce. Mais Jude semblait l’apprécier et l’ambiance entre eux était toujours légère, même quand ils discutaient sérieusement. « T’as bien fait, j’aime beaucoup. » Il sourit, attendri. Le fait que Jude ait ce genre d’attention le touchait particulièrement. Ca, c’était de la drague pour lui. Il essayait de lui plaire à sa manière et c’était tellement adorable qu’il sentait son cœur fondre comme une guimauve au feu.

En tout cas, tout portait à croire que la soirée allait bien se passer. Jude lui assurait qu’il ne dirait rien à sa mère mais Al s’en fichait un peu car il était grand. Il faisait ce qu’il voulait, même si elle devait l’engueuler pour ça. « Ah ! Tu m’évites une engueulade, je t’en suis grandement reconnaissant ! » Il sourit et à sa question il hocha la tête. « Oui, à l’action oui. » A la base, ça n’était qu’une taquinerie mais Jude avait l’air de ramer un peu et cela amusait beaucoup Al. Alors il le laissa s’exprimer comme il le pouvait, se justifier. Mais son amusement s’arrêta net quand il entendit les derniers mots de Jude. Il avait un don pour rendre les moments gênants en moments adorables et surprenait encore Al avec ça. Il n’avait pas fini de le surprendre de toute façon. « Oh … Jude … Je plaisantais. » Il pinça les lèvres en se sentant un peu mal à l’aise. Mais pas à cause de Jude, en fait c’est surtout à cause de lui qu’il se sent mal à l’aise. Il avait l’impression d’avoir fait une bêtise en disant ça. Alors pour se rattraper et comme ils n’étaient pas encore partis, il chercha sa main pour la serre dans la sienne avec tendresse. « Moi aussi je tiens à toi. Et je n’attends rien de toi, alors ne te mets pas la pression. Reste comme tu es, tu me plais comme ça. » Al serre ses doigts et sourit de nouveau, sans une once d’amusement pourtant. Il était sérieux, le plus sérieux du monde d’ailleurs. Il ne voulait pas que Jude se dise qu’il le voit comme un passe-temps parce que c’était très loin d’être le cas.

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Sam 20 Jan - 22:58
al ∞ jude
Merde… Al plaisantait. Jude venait de se taper la honte du coup. Il était souvent mauvais pour discerner les blagues des choses sérieuses, surtout qu’Al semblait assez doué pour jouer la comédie. Il baissa les yeux sur leurs mains entrelacées avant de se mordre la lèvre. « Ah… tu plaisantais… » Il venait de s’afficher, clairement. Mais Al ne semblait pas mal prendre ces paroles, au contraire. Jude fut plutôt soulagé de savoir qu’il n’attendait rien de particulier de ce soir, mis à part le fait de passer une bonne soirée. « Si j’te plais alors je suis heureux. Et… Faut pas être vexé hein, tu m’plais beaucoup… Et j’aurais bien envie d’aller plus loin… Mais ça se fera quand ça se fera, hein ? » Ce n’est pas que Jude n’aimait pas le sexe, c’était simplement qu’il voulait faire les choses bien avec Al. Ne pas lui donner l’impression qu’il ne cherchait qu’une aventure. Et de l’autre côté, s’enlever l’impression qu’Al cherchait qu’une aventure, parce que oui ça marchait dans les deux sens. Et puis autant dire que le sexe ç’avait toujours été compliqué pour Jude parce qu’il ne se trouvait pas attirant et qu’il avait peur de décevoir l’autre. Bon, de ce côté-là, Al ne le voyait pas de toute façon alors ça réglait une partie du problème. « On y va ? » Il attacha enfin sa ceinture et lâcha à regret la main d’Al. Jude démarra la voiture puis prit la route tranquillement, tentant tant bien que mal de faire la conversation pendant le trajet, qui ne fut pas si long finalement.

Toutefois sur la route Jude se demanda ce qui lui avait pris de proposer un karaoké. Il allait chanter devant tout le monde… Chanter devant Al. Et ça ne le mettait pas très à l’aise. A croire qu’il était prêt à tout pour impressionner le blond ! Quitte à agir sans réfléchir. Sa bouche avait lancé l’idée sans qu’il ne puisse peser le pour et le contre avant.
Il trouva sans mal une place pour se garer non loin de l’établissement. Jude se détacha, quitta la voiture et alla ouvrir la portière à Al. « Après vous mon cher ! » Il lui laissa lui prendre le bras puis le guida jusqu’à l’entrée. Mais avant… « Ca te dit une clope avant d’entrer ? J’crois que j’en ai grandement besoin ! » Eh oui il était pas bien le petit !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 23 Jan - 19:58

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Al n'avait pas voulu le mettre mal à l'aise. Néanmoins, il sourit à ses paroles. Il avait raison, nul besoin de se presser. Après tout, ils avaient largement le temps de concrétiser tout ça et même si le plaisir était une sensation qu'Al aimerait beaucoup redécouvrir, il n'avait pas non plus envie de précipiter les choses. Sa précédente relation avait été totalement foireuse, tout ce qu'il voulait à présent c'était de se sentir heureux avec quelqu'un qui l'aimerait pour ce qu'il était et les sentiments mettent un certain temps à venir. « Exact. Pas de pression ! » Il fallait d'abord qu'ils apprennent à se connaître un peu mieux avant de sauter tous deux dans un lit. Jude allait devoir apprendre à ne pas prendre au sérieux toutes les paroles d'Al et ce dernier devait faire des efforts pour ne pas aller trop loin dans la plaisanterie vis-à-vis des sujets sérieux. Et eux, c'était un sujet très sérieux qu'Al prenait beaucoup à coeur. Jude lâcha sa main pour conduire et Al essaya justement de mettre cette pensée en pratique pendant le trajet, et ce, même s'ils n'avaient pas eu le temps de parler plus que ça.

Une fois arrivés, il sourit et sortit de la voiture avant d'attraper le bras de Jude pour qu'il le conduise jusqu'à l'entrée. Et à sa proposition, il ne put s'empêcher de sourire et hocher la tête. Lui aussi allait devoir chanter, il était tout aussi stressé ! « Carrément ! Tu ... Peux allumer ma cigarette ? » dit-il en faisant de son mieux pour éviter sa blague. C'était vraiment difficile, et bien qu'Al ait encore un peu de mal, il faisait de son mieux. « Alors, dis-moi Jude, tu comptes performer sur quel genre de musique ? » Il ne cachait pas sa hâte. Il avait vraiment envie de découvrir son univers musical et surtout sa voix. Depuis la première fois qu'il l'a entendue, il en rêverait presque. Jude ne se rendait pas vraiment compte d'à quel point la voix pouvait être importante pour lui. Elle allait le guider jusqu'au dernier instant, c'était la seule chose qu'il avait.

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mer 24 Jan - 20:07
al ∞ jude
Al finirait par comprendre qu’il ne fallait pas tenter les blagues trop subtiles avec Jude. Ni rien de ce qui était subtil en fait. Et ce soir c’était pire, ce n’était même pas une blague, juste une tentative avortée. Alors Jude n’y comprit rien du tout et se contenta de lui mettre la cigarette dans la bouche et de l’allumer. Il alluma la sienne et tira dessus le temps de réfléchir à sa question. « J’sais pas trop… Ce serait un peu risqué de tenter du rock d’entrée de jeu. Et puis si je dois te draguer, peut-être qu’une chanson de lover genre Elvis Presley, c’est le mieux. » Il prenait cet objectif très à cœur finalement. Al lui avait formulé cette demande et il voulait le draguer. Mais puisque la chanson qu’il avait en tête s’appelait Can’t help falling in love, encore une fois ça n’avait rien de très subtil. Oui, Jude était aussi délicat qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Et il tenta un regard séducteur… Avant de s’insulter de con intérieurement. Si Al était au courant de toutes les tentatives de clin d’œil ou de lui faire l’amour par le regard, il serait très certainement plié en deux. A garder pour le jour où l’aveugle n’aurait pas le moral !

Ils terminèrent tranquillement leur clope avant de rentrer dans l’établissement. A peine fut-il rentré que ses oreilles furent agressées par la voix d’un inconnu. C’était l’inconvénient d’une soirée karaoké… Les casseroles. Et bientôt ce serait à lui d’infliger sa voix aux autres – car il n’avait pas l’impression d’être meilleur que ce gars. « Je plains tes oreilles d’être plus développées que la normale… Il nous faut un verre ! Tu vas t’asseoir et je m’occupe de tout. » Il aida Al à s’installer à une table random et après avoir pris sa commande comme si c’était lui le serveur, il alla chercher leurs boissons au bar. Pour lui ce ne serait qu’un seul verre. Ou bien… ils rentreraient en taxi. Qui sait.
Il revint assez vite, n’aimant pas trop laisser Al tout seul. Il n’avait pas de porte-feuille sur lui parce que ce serait trop facile de lui voler mais tout de même, ça le minait toujours quand Al était tout seul. Sur le trajet il faillit renverser les verres deux fois ! Et en plus il n’était même pas bourré… Il les posa sur la table avec succès et s’assit face à Al. « Ton prince charmant est de retour ! Tu feras gaffe, ton verre est vachement rempli. Ce serait con d’abîmer tes nouveaux vêtements. » Pas que l’idée de le voir torse nu le dérangeait… C’était plutôt la machine à laver qui le saoulait d’avance. Déjà qu’il avait fallu apprendre comment marchaient TOUS les boutons. « J’aimerais qu’on trinque à nous et à la nouvelle colocation ! Enfin, non, on trinque pas parce qu’on va en foutre partout mais le cœur y est tu sais. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 25 Jan - 19:22

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Al était plutôt content que Jude prenne autant à cœur cet objectif. Il allait lui montrer qu’il lui plaisait et cette sensation était des plus agréables. Et la proposition de chanson qu’il fit l’enchanta. C’était une belle chanson, si tant est que Jude ait en tête la même qu’Al. « Tu me teases bien là ! Tu me donnes envie d’entrer vite pour t’entendre. » dit-il avec un sourire en coin. De toute façon, quoi qu’il décide de chanter, Al appréciera. Sans trop savoir pourquoi, il avait la sensation que Jude avait une voix chantée magnifique. C’était sans doute dû au fait que sa voix parlée lui plaisait déjà énormément, ou peut-être au coup de cœur qu’il avait eu pour le garçon. Dans tous les cas, le choix de la chanson lui importait peu, finalement. Ce qui comptait beaucoup pour Al c’était surtout de l’entendre chanter mais il préféra ne pas en rajouter pour ne pas le stresser davantage. Ce soir, ils devaient s’amuser tous les deux ! C’était la mission d’Al : faire en sorte qu’ils s’amusent. C’était tout ce qui comptait.

En entrant, l’aveugle grimaça. La casserole du moment faisait son show et ce n’était plaisant que pour elle … Et puis, Al avait appris à développer son ouïe alors il était beaucoup plus sensible que les autres. En entendant Jude, il hocha la tête et le laissa le guider jusqu’à une table au hasard. Et à son plus grand étonnement, il ne fut pas seul bien longtemps. Jude revint même très vite et avec les boissons, en plus ! « Ah ! T’as eu peur de perdre ta proie pour revenir aussi vite ? » Encore une fois, il sourit. Cette fois-ci, il n’a pas pu s’en empêcher et puis, ce n’était pas très subtil alors Jude devrait comprendre. Au pire, il l’éclairera là-dessus. Il glissa sa main jusqu’à atteindre son verre et eut un rire aux paroles du garçon. « Ouais ! Le cœur y est de mon côté aussi. » C’est vrai, Al était vraiment content d’avoir Jude chez lui. Enfin, c’était chez eux maintenant. Jude payait son loyer à sa façon, en rendant la vie d’Al bien meilleure. Ca lui suffisait amplement. Il but une gorgée de sa boisson puis reposa son verre en soupirant de soulagement : la casserole avait enfin terminé. Il se pencha alors près de Jude en posant une main sur son genou, pas seulement pour qu’il l’entende parler, mais surtout pour renifler son parfum en secret. « Dis, tu veux pas m’embrasser ? » lui demanda-t-il à voix basse. Bon, ok. Ca, c’était surtout parce qu’il avait senti que le bar était animé et qu’il voulait « marquer son territoire ». Ah, qu’est-ce qu’il serait jaloux si Jude venait à se faire draguer sous ses yeux …

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Ven 26 Jan - 7:29
al ∞ jude
Jude fit la moue en l’entendant utiliser le mot « proie ». Il ne se considérait absolument pas comme un chasseur et espérait qu’Al ne se considérait pas comme une vulgaire proie. Cela dit, le blond avait vu juste : trop d’hommes ici que pour le laisser seul trop longtemps. Jude était jaloux car il se comparait à chaque personne qui passait et que dans 90% des cas, cette personne était bien mieux que lui. D’accord, Al ne voyait pas, il ne pouvait pas juger physiquement. Mais il pourrait très bien trouver quelqu’un de plus entreprenant, plus sûr de lui, moins débile ou gêné à chaque fois qu’il fallait l’embrasser. « Tu n’es pas ma proie. J’ai juste eu peur premièrement de te manquer… Deuxièmement qu’on vienne te draguer. Tu ne te vois peut-être pas dans le miroir tous les jours mais tu es vraiment sexy et n’importe qui dans cette boîte aurait tort de ne pas tenter sa chance. » Et c’était loin d’être une phrase de beau parleur. Jude le trouvait tellement beau qu’il pourrait le regarder pendant plusieurs heures sans se lasser. Il jeta quelques regards sur les côtés pour voir s’il avait de potentiels concurrents… Et oui, il y avait quelques hommes pas trop mal.

Le blond se mordit la lèvre alors qu’Al posait une main sur son genou. C’était idiot, bizarre, mais chaque contact lui foutait un sacré coup. Encore un coup de Cupidon, ça… Ce gamin était incapable de garder ses flèches bien rangées dans son carquois. A la demande d’Al, Jude ne put que sourire. S’il voulait l’embrasser ? Bien sûr ! A vrai dire, il en avait constamment aussi. Comme si leurs lèvres étaient aimantées et qu’il devait lutter pour les garder à distance. « J’sais pas trop si tu le mérites. » dit-il pour le faire languir. En réalité, c’était une très bonne idée. S’ils se comportaient comme un couple ce soir, ça dissuaderait les hommes de venir draguer Al et c’était un très bon plan. Et puis oui, il en avait aussi très envie. Il se pencha à son tour pour déposer un tendre baiser sur ses lèvres. C’était magique à chaque fois. Le début de la relation, c’était ce que Jude préférait. Quand on se cherchait encore, quand on draguait. Après, le quotidien détruisait tout sur son passage et on ne faisait plus attention à l’autre. « Tout le monde sait que la place est réservée maintenant. » dit-il avec un sourire.

Plus les apprentis chanteurs passaient, plus il se disait qu’il fallait se lancer. A chaque fin de prestation il tentait de décoller ses fesses de la chaise, en vain. Jude était stressé. Il ne chantait jamais devant les autres. Et puis il y avait Al, ce qui rendait le tout encore plus compliqué. Et il se tapait la honte comme tant d’autres ce soir ? Le pire, c’est que c’était son idée, ce karaoké. Son verre était vide en plus de ça et ça ne lui avait pas donné plus de courage. « Al. Tu vas pas te moquer hein… ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 29 Jan - 15:39

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Al savait qu’en utilisant le mot « proie », cela allait faire tiquer Jude. C’était clair entre eux : il y avait certes un jeu de séduction mais ce n’était pas dans le but de coucher ensemble une seule fois. Ou même plusieurs. Il y avait certainement beaucoup plus que ça derrière cette drague et les deux l’avaient bien compris même si, pour l’un comme pour l’autre, ça leur donnait à réfléchir. « Mhh. Alors tu es jaloux ! » Il sourit en coin. Il le taquinait un peu mais ça lui faisait du bien d’entendre ce genre de paroles. Ca lui remontait sa confiance en lui, et il était aussi très fier que quelqu’un puisse être encore jaloux pour lui. Il se mit à penser que Jude n’avait jamais été seulement son employé. Au départ, il pensait qu’il serait bénéfique pour lui dans le sens où il rendrait sa vie un peu plus banale qu’elle ne l’était. Mais même si, déjà là, il lui avait plu dès le départ, il ne s’était pas attendu à ce que ce soit réciproque, il ne s’était pas attendu à avoir ce jeu de séduction plus sérieux qu’il ne l’avait imaginé. Mais … C’était plaisant. Et maintenant qu’il l’avait, il n’avait aucune envie que ça s’arrête.

Alors qu’il avait posé sa main sur son genou, il lui demanda de l’embrasser en le lui murmurant à l’oreille. La réaction de Jude ne manqua pas de le faire sourire. Il pouvait aussi être très taquin quand il le voulait et Al ne savait jamais à quoi s’en tenir, si c’était un oui ou bien un non. Mais très vite, il eut la réponse. Le baiser de Jude était des plus tendres, il en profita jusqu’à la dernière seconde avant de sourire beaucoup plus franchement. Vu de l’extérieur, c’était un baiser de couple. Le genre de baiser qu’on donne à son copain/sa copine pour seulement dire qu’on tien à lui/elle. Al n’avait pas besoin de ces roulages de pelle intensifs que s’offraient les jeunes couples car des baisers comme celui qu’il venait d’avoir signifiaient beaucoup plus. Et puis, ils avaient le temps de se rouler des pelles, aussi. « Y’a plutôt intérêt … » murmura-t-il plus pour lui-même que pour Jude. Eh oui, si Jude était jaloux, il allait de soi qu’Al l’était aussi.

En buvant son verre, Al se rendit peu à peu compte que plus le temps passait, et plus il sentait Jude se tortiller à côté. Comme s’il voulait y aller mais n’en trouvait le courage nulle part. Alors quand il lui posa la question, l’aveugle secoua la tête et passa un bras autour de ses épaules. « Bien sûr que non. Ca ne me serait jamais venu à l’idée. Et si tu ne veux pas y aller, c’est pas grave tu sais. Rien ne t’y oblige. » Un sourire rassurant étira ses lèvres, se transformant en un sourire taquin. « Au pire, je me glisserais dans ta chambre comme une petite souris pendant que tu prendras ta douche, histoire de t’entendre ! »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 29 Jan - 19:13
al ∞ jude
« Je sais pas si jaloux est le mot… » Avait-on le droit d’être jaloux après si peu de temps ? Jude se posait la question. Et il ne trouvait pas ce sentiment légitime. Pourtant… Pourtant ça ne se contrôlait pas. Et oui, si un autre homme l’approchait, Jude n’apprécierait pas. Mais il n’était pas du genre jaloux à s’énerver. Il était plutôt du genre jaloux pessimiste. Comme si, à l’instant où un autre homme arrivait dans le jeu, il n’avait déjà plus sa chance. Il n’était pas du genre agressif de toute façon. En général, il se disait que si la personne qui lui plaisait allait vers quelqu’un d’autre que lui alors il ne pouvait rien y faire. Le tout c’était d’éviter qu’il ne trouve mieux. Certes, pour le moment les risques semblaient réduits car Al avait l’air déjà très attaché à Jude. Mais il avait appris de ses relations qu’il ne fallait jamais prendre l’autre pour acquis, comme il l’avait déjà fait, ou comme on l’avait déjà fait pour lui. Toujours montrer son attachement à l’autre, toujours redoubler d’efforts. Il comptait bien en faire et c’était aussi pour ça qu’il était là ce soir. Parce qu’il savait qu’Al avait très envie de l’entendre chanter.

Pour autant il n’arrivait pas à se décider, à se lancer. Trop peur d’être ridicule. Heureusement, le petit baiser échangé le motivait davantage. Il en aurait sûrement beaucoup d’autres s’il arrivait à livrer une prestation correcte ! Et puis même s’il était nul, pour le consoler, Al l’embrasserait peut-être aussi… Dans tous les cas il serait gagnant ! « J’ai envie que tu sois fier de moi. Et puis le jour où tu te glisseras dans ma chambre j’aimerais bien que ce soit pour autre chose que pour ma voix… » Okay, peut-être qu’il n’aurait pas dû dire une phrase aussi directe. Alors il espérait que la musique avait couvert sa bêtise – qui n’en était pas tellement une. « J’vais me lancer. Allez… J’vais me lancer. Mais avant il me faut un autre bisou. » Il se pencha à nouveau pour goûter à ses lèvres. Tout comme un vrai petit couple, oui ! Tout était allé bien trop vite… « Je… Je te propose de te chanter une chanson, à toi, juste à toi, et après… Après on chante quelque chose que tu connais tous les deux ? » Puisque depuis qu’il avait proposé cette idée il avait réalisé qu’Al ne pouvait pas lire le prompteur. Il tenait à chanter seul parce qu’il savait qu’il serait déconcentré par la voix du blond. Et le voir en face de lui, ça l’aiderait.

Il prit une grande respiration et se leva enfin de sa chaise pour rejoindre la scène. Dans la salle il ne voyait qu’Al, c’était lui qui comptait. Les autres il s’en foutait totalement. Il demanda à ce qu’on joue sa chanson préférée, Can’t help falling in love. Peut-être fallait-il y voir un message, peut-être était-il au contraire trop tôt pour ça. C’était en tout cas la chanson qu’il chantait le plus souvent sous la douche !
Et les premières notes résonnèrent, alors qu’il tremblait encore un peu. « Wise men say… Only fools rush in but I can’t help falling in love with you… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 30 Jan - 20:08

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Il est vrai qu’il était encore un peu tôt pour parler de jalousie. Mais de toute façon ça n’était qu’une taquinerie, même si Jude n’avait pas l’air de la comprendre. « C’est quoi le mot alors ? » Voilà, ça n’arrêtait pas pour autant Al qui voulait bien l’entendre dire qu’il était jaloux. Parce que la jalousie est un sentiment qui ne se contrôlait pas, par conséquent, Jude savait que ç’en était, quelque part. Après tous ces baisers échangés, il ne pouvait pas prétexter d’avoir peur pour lui. Oh non, cette relation n’était plus du tout professionnelle. C’était plutôt évident. Ils se plaisaient, ils le savaient bien tous les deux. Mais il y avait aussi la peur. Que cela ne fonctionne pas, que ça ne soit pas une si bonne idée, parce que leur relation était avant tout professionnelle, la peur que l’un soit plus accroché que l’autre, que ça parte en vrille, qu’ils soient toujours trop l’un sur l’autre … Tellement de peurs, et cette fierté, cette volonté de vouloir ne pas perdre la face quoi qu’il arrive. Voilà certainement ce qui les pousserait à aller beaucoup moins vite.

Al sourit à sa prochaine réplique. C’était assez direct, cette fois. On était bien loin des sous-entendus, et ça lui faisait plaisir. « C’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ! » Un petit rire lui échappa. Mais son cœur était réchauffé par ce qu’il venait de lui dire. Jude voulait qu’Al soit fier de lui, c’était déjà le cas. Mais il voulait faire plus encore et ça, c’était une sensation encore meilleure. Il posa une main dans sa nuque pour prolonger le baiser, histoire de lui donner du courage et lui sourit largement. « T’en auras un meilleur quand tu reviendras. » Il caressa du bout des doigts son cou pendant un court instant avant de hocher la tête. « Ca marche. J’ai hâte de chanter en duo avec toi. » Il disait ça maintenant, mais après avoir entendu sa voix, il serait forcément trop intimidé pour vouloir lui montrer la sienne. Il ferait l’effort, forcément, c’était donnant donnant. Mais il allait forcément trouver sa voix moins belle que celle de Jude et les sentiments n’avaient rien à voir là-dedans.

Lorsqu’il partit, Al en profita pour commander deux autres verres. Chanter donne soif, et même s’il ne le faisait pas maintenant, il allait lui falloir du courage pour le faire ensuite. Et alors qu’il commandait auprès du serveur, il fronça les sourcils. La voix mélodieuse de Jude s’éleva et emplit la pièce, Al tourna le visage vers la scène sans trop savoir s’il regardait au bon endroit. Mais il s’en fichait. Il était juste sur le cul. Son cœur fit boum dans sa poitrine, comme une explosion. Ses lèvres entrouvertes marquaient sa surprise, il s’était bien imaginé qu’il chantait bien, mais pas à ce point. Il était même transcendé par sa voix, il l’écouta attentivement et malgré le stress, il en restait seulement subjugué. Comme hypnotisé par les paroles que Jude prononçait avec un timbre de voix à en tomber par terre. C’est pile à ce moment-là qu’Al se dit qu’il valait mieux pour lui d’assurer ses arrières parce qu’avec une telle voix, il n’y avait aucun doute qu’on puisse le lui piquer. Son cœur fondit un peu plus à chaque note que Jude posait avec aisance, le musicien ferma les yeux pour apprécier le reste de la chanson qui lui remua les tripes. C’était comme une déclaration … Il ne sut dire si ç’en était vraiment une mais il préféra le croire. Dans tous les cas, Jude aurait droit au plus beau baiser de sa vie quand il reviendrait de sa chanson.

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Sam 3 Fév - 21:37
al ∞ jude
Comme il s’en doutait, Al demanda quel mot pourrait remplacer jaloux. Jude réfléchit. Longtemps. Mais il n’en trouva aucun. Alors il abandonna et soupira finalement. « Okay, c’est peut-être de la jalousie. Mais tous ces gars ont l’air tellement mieux que moi aussi… » Alors disons que cette jalousie était associée à un manque de confiance extrême envers sa propre personne. Ca pouvait se comprendre, c’était le début de la relation et Al n’était pas encore très attaché – en théorie. Mais non, même quand la relation en était à un stade plus avancé, même quand Jude était accro et qu’on était accro à lui, il trouvait toujours le moyen de douter. Il n’y avait pas un instant où il se sentait en confiance, où il sentait qu’on ne l’abandonnerait pas. Il avait toujours eu cette peur. Qu’on préfère un autre à lui. Parfois il avait fait les efforts, parfois pas. Cette fois-ci, Jude en ferait. Il voulait que ça se passe bien. Et Al non plus n’avait pas confiance en lui. Peut-être pourraient-ils se rassurer mutuellement ? Se guérir ? S’aimer ? « Et pis ça a pas l’air de te déranger, que j’sois jaloux… » De toute façon ça ne se contrôlait pas. C’était un sentiment assez flatteur quand on y pensait, du moment qu’on ne devenait pas hystérique à cause de lui. Et Al devait se sentir désiré.

Et puis il fut l’heure de chanter. Jude n’était vraiment pas bien parce qu’il ne se produisait jamais devant personne. Devenir chanteur n’était clairement pas le rêve de sa vie, c’était un passe-temps plutôt qu’autre chose. Le blond n’aimait pas tellement briller, ce n’était pas sa place. Et puis avait-il du talent ? Seule sa famille l’avait déjà entendu et on pouvait clairement se douter qu’ils n’étaient pas forcément objectifs.
Il tremblait au début. Et puis, ne regardant qu’Al – malgré l’obscurité ambiante de la salle – il remarqua que ce dernier semblait apprécier la prestation. Alors Jude se détendit petit à petit et fit comme si c’était le concert de sa vie ! Comme si dans la salle se trouvait un producteur. Comme s’il jouait une carrière qu’il n’avait pas. Tout pour impressionner Al.

Jude ne s’était pas attendu à autant d’applaudissements. A vrai dire, ils lui importaient peu. Tout ce qui comptait c’était l’avis d’Al, et il avait l’air vraiment ravi. Peut-être même plus que ravi mais Jude n’osait pas trop s’avancer. Ses mains se remirent doucement à trembler alors qu’il remettait le micro au régisseur de la soirée. Le verdict était à deux pas de lui, juste en bas de la scène. Il rejoignit alors Al, très timidement, et se rassit à sa place. Jude prit juste quelques secondes pour reprendre sa respiration avant de lui signifier sa présence. « Alors… ? T’as bien aimé… ? » Ses yeux se posèrent sur son verre à nouveau rempli qu’il aurait voulu boire d’une traite. Mais non, il conduisait de toute façon.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Brookfield Downtown-
Sauter vers: