:: the world is my home :: Brookfield Downtown Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jude. - fais gaffe où tu marches.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant









Invité
Invité
Mar 16 Jan - 20:42

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Al ne fut pas étonné quand Jude lui indiqua qu'il y avait pensé. En même temps, vu les sous-entendus qu'ils s'envoyaient depuis qu'ils se connaissaient, au bout d'un moment, c'était forcé que l'un d'eux pense à ce genre de chose. Et puis, Jude le reprit pour le plus grand plaisir d'Al qui eut un large sourire. Il était donc une belle rencontre et Jude attendait de ne plus avoir besoin de la permission de l'embrasser pour réfléchir au reste ... Sauf qu'il n'en avait déjà plus besoin. « Ah ouais ? Mais tu sais que t'en as déjà plus besoin hein ? Je crois qu'il vaut mieux que je le répète : arrête de me demander la permission et fais le quand ça te chante. » Jude semblait avoir la tête dure par rapport à ça. Mais Al ne se démontait pas, il était prêt à le lui répéter autant de fois qu'il le faudrait pour que ça rentre dans son crâne. Et le jour où il se découragera, il prendra les devants.

Place à une discussion sérieuse, maintenant. Pour une fois. Même si ça partait aussi d'une boutade. Al l'écouta et fut surpris de ses paroles, mais largement heureux. C'était exactement le genre de phrase qu'il fallait lui dire pour faire fondre son petit coeur d'artichaut. « Oh Jude. Je suis désolé que ton entourage ne te voit pas comme moi je te vois. Enfin ... T'as compris. Mais d'un autre côté, je suis content que tu le ressentes qu'avec moi. » C'était sans doute égoïste mais Al aimerait que ça reste ainsi, que Jude ne ressentes ça qu'avec lui. Ainsi, il se sentirait spécial à ses yeux et il ne sera jamais un mec normal pour lui. Enfin, Jude déclara aller à la douche et se retenir de chanter, Al fronça les sourcils de mécontentement. « Eh ! C'est pas juste ! » Il fit la moue mais fut vite contenté par un baiser sur la joue et il sourit. Lui qui était plutôt tactile avec les personnes qui lui plaisaient, il était servi. Sans attendre, il appela la pizzéria pour commander, histoire qu'ils n'attendent pas trop avant de pouvoir manger. Et puis il s'allongea dans le canapé et profita d'être seul pour fermer les yeux et récupérer un peu d'énergie pour ce soir, même si c'était un peu compliqué car il avait hâte.

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 16 Jan - 22:47
al ∞ jude
Jude avait préféré ne pas répondre concernant la permission de l’embrasser. Il était content d’entendre qu’il n’en avait pas besoin et se le gardait dans un coin de son crâne. Pour autant, ça ne l’empêcherait pas de redemander encore s’il pouvait le faire et pas seulement pour se rassurer, aussi parce qu’il adorait qu’Al le supplie presque. C’était franchement flatteur ! A la place il choisit de fuir dans la douche, apprenant à Al qu’il était privé de concert pour ce soir. Sur le chemin de la salle de bains il ne put s’empêcher de rire et de répondre, assez fort pour qu’il entende : « Tu m’entendras en direct live ce soir, avec de la musique et de l’alcool, faut pas trop en demander non plus ! » Puis il entra dans la pièce. Jude ne fermait jamais la porte, il la laissait entre ouverte. Pour la simple et bonne raison que s’il arrivait un truc à Al pendant qu’il se lavait, Jude devait pouvoir l’entendre. Être toujours disponible, prêt à agir, il était sur le qui-vive. Ca l’avait d’ailleurs empêché de dormir les premières nuits. Parce qu’au tout début il s’était focalisé sur l’image de handicapé qu’il avait presque oubliée maintenant. Avant de réaliser qu’un aveugle, c’était pas comme un bébé non plus et que la nuit, comme tout le monde, il dormait.

Le blond ne mit pas très longtemps sous la douche. Il ressortit de la salle de bains simplement vêtu d’une serviette autour de la taille, pensant que puisqu’ils n’avaient pas encore mangé, ils avaient tout leur temps de se préparer. Et puis c’était l’avantage de vivre avec un aveugle, aussi, il n’y avait aucune gêne à avoir – pour autant il ne serait pas prêt à se balader à poil sachant qu’Al était dans les parages. Il retourna dans le salon. « J’imagine déjà la tête du livreur quand il me verra ouvrir la porte en serviette. Il sera peut-être gay… » Cette phrase n’avait rien d’innocent. Il avait envie de le titiller un peu, de le rendre jaloux. Mais il n’abuserait pas de ça ce soir car s’ils sortaient dans un bar, les occasions seraient trop nombreuses. D’autant qu’Al pourrait se venger et il n’en avait pas tellement envie. « Ce soir j’ai envie de te voir avec le premier pantalon que t’as essayé et une des deux chemises ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 16 Jan - 23:03

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Il avait raison, il l'entendra ce soir après avoir bu quelques verres. Et cette idée le faisait rêver. Il était certain que Jude avait une belle voix, il en avait déjà une quand il parlait mais quand il devait chanter, ça devait être encore mieux. Al allait beaucoup apprécier en tout cas. Jude avait bien des moyens de faire fondre son petit coeur de guimauve, qui était déjà mou grâce à lui. En attendant de pouvoir profiter de sa voix, Al s'allongea dans le canapé et ferma les yeux. Il était si fatigué que le peu de temps qu'il avait pour se reposer, il somnolait déjà. Quand Jude revint de sa douche, il ne l'entendit pas tout de suite. C'est à ses mots qu'il ouvrit les yeux, les sourcils froncés. Il grogna comme un ours mal léché et se redressa pour s'asseoir. « Va t'habiller, Jude. » C'était un ordre du patron, mais ça venait surtout du fait que Jude avait piqué la jalousie d'Al. En y songeant, il se rattrapa. « Attends. Viens me faire un câlin d'abord. Et après tu pourras aller t'habiller. » Bah quoi ? Il était en serviette, autant qu'il en profite pour le toucher !

Ah, ce fameux jean qui avait valu à Al la réflexion merveilleusement soutenue de Jude. Il ne l'oublierait jamais. Il sourit en y pensant, même si son T-shirt était à l'envers à ce moment-là. Ca lui avait fait de l'effet et il l'avait admis le plus naturellement du monde. En plus de ça, si Jude l'emmenait ailleurs alors qu'il porte un tel jean, Al en profitera sûrement pour piquer sa jalousie comme il venait de le faire. « Si tu veux me voir me tortiller dans ce jean, il va falloir que tu m'embrasses. » C'était un petit peu du chantage mais ça marcherait, et puis ce n'était pas comme si c'était une vraie torture pour Jude. Parce qu'un baiser n'est rien face à Al qui danse. Il attendit sagement que Jude vienne à lui en lui tendant les bras avec un petit sourire. Bon sang, ce gars lui était rentré dans le coeur en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mer 17 Jan - 14:15
al ∞ jude
Alors qu’il taquinait son patron, Jude fut réellement surpris par le ton qu’il venait d’employer. Soit Al était de nature très jalouse, soit il était ronchon pour une raison qui échappait à Jude. Il préférait se dire que c’était de la jalousie parce que c’était quand même très flatteur. Et très vite, le ton dur d’Al fut remplacé par une demande pas vraiment surprenante. Un câlin. Jude retrouva le sourire et rit même un peu. « Ah ouais tu m’as fait peur là. » Al avait beau être son patron, le blond n’était pas à l’aise avec l’idée qu’il puisse lui donner des ordres de cette façon. Peut-être parce que très vite ils étaient devenus plutôt des amis et que ça lui paraîtrait vraiment déplacé qu’Al se permette de lui parler comme ça. Mais comme c’était la première fois et qu’il avait un peu cherché la merde, il préféra ne rien dire. « Va pour un câlin. » Il revint alors s’installer sur le canapé et attira le blond dans ses bras. Il eut presque la sensation d’être un objet pour le coup…

Mais le petit chantage lui ôta bien vite cette idée de la tête car ce qu’on lui proposait, c’était tout de même très intéressant. L’embrasser pour le voir se déhancher dans un jean un peu trop serré, y avait-il vraiment une contrepartie là-dedans ? « Je sens qu’il y a un piège… Mais je prends le risque. » Il passa sa main sur la joue d’Al et lui vola un doux baiser. Rapide, court, juste pour lui donner envie d’en avoir un autre. Il se releva ensuite. « Bon je vais m’habiller pour faire plaisir à Monsieur ! » Il n’aurait jamais cru dire un truc pareil un jour ! Mais il n’avait pas très envie de pousser la provocation, Jude ne connaissait pas suffisamment Al pour savoir quand il était sérieux, ou en colère, et il ne voulait pas gâcher la soirée en jouant au con. Il fila alors dans sa chambre et fouilla longuement dans son placard. C’était stupide, mais il ne savait pas quoi mettre. Stupide parce que peu importe ce qu’il choisirait, Al ne le verrait pas. Et puis il n’avait pas spécialement envie de plaire à des hommes ce soir. Il finit par choisir un jean et une chemise assez simples.
De retour dans le salon, il se plaça devant le canapé et ouvrit grand les bras. « Je suis habillé. Mais je te conseille de vérifier par toi-même, parce qu’on sait jamais, tu vois… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mer 17 Jan - 15:12

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Al jaloux, ce n’était pas très joli à voir. Il pouvait paraître très grognon et autoritaire mais dans le fond c’était plus une preuve qu’il voulait seulement garder Jude pour lui comme un trésor. Et puis, il avait tendance à se rattraper très vite car il savait que ses paroles pouvaient être un peu excessives. Surtout quand il venait de se réveiller. Jude ne sembla pas lui en tenir rigueur parce qu’il rit et ça soulageait Al qui s’était demandé s’il n’en avait pas trop fait. Mais il s’était bien rattrapé en même temps ! Il était resté si longtemps seul qu’il ne savait plus où étaient les limites. Elles étaient floues pour lui. Il avait besoin que Jude les lui rappelle, si tant est qu’ils sortent ensemble un jour. Alors que Jude s’installa à côté de lui, Al eut un large sourire et le serra contre lui en se délectant du contact de sa peau contre la sienne. « T’es un amour. » C’est vrai, il aurait très bien pu lui refuser ce câlin parce qu’il avait employé un ton trop sec. Al l’aurait compris, il aurait râlé, mais il aurait compris.

Dans son chantage, aucun piège. Ils en ressortiraient gagnants tous les deux, Jude pourrait mater, il aurait le droit de l’embrasser et même si Al se sentirait certainement à l’étroit pendant quelques temps, il gagnera le plaisir de se sentir désirable et de retrouver les lèvres de Jude. Cependant, le baiser qu’il lui donna ne lui alla pas du tout. Il était bien trop court, bien trop rapide. Al avait à peine eu le temps de sentir son piercing. Il le laissa tout de même partir, la prochaine fois, il ne demandera pas la permission. Il s’alluma une cigarette en attendant qu’il s’habille et puis lorsqu’il revint dans la pièce, Al sourit. Alors il fallait qu’il vérifie, hein ? Il se leva sans attendre, trop pressé pour le faire de toute façon. Al se dirigea vers lui aidé du son de sa voix et une fois devant lui, il posa une main dans son dos pour le rapprocher de lui et l’autre dans sa nuque, puis lui offrit un long baiser animé. « Mh … Une chemise, hein ? » Il passa ses mains sur son torse pour taquiner les boutons et sourit. « De quelle couleur ? » Al aimait imaginer Jude, même si ce n’était pas exactement la réalité, parce que c’était la seule chose qu’il avait maintenant qu’il ne voyait plus rien. C’était peut-être débile de vouloir l’imaginer à tout prix alors qu’il pouvait le sentir sous ses doigts. Il aimait seulement le faire, c’est tout. « Tu dois être à croquer là-dedans. »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 18 Jan - 11:43
al ∞ jude
Jude se demanda bêtement au bout de combien de baisers il fallait qu’ils se considèrent ensemble. Et il n’osa pas demander par peur d’être ridicule. Soyons honnêtes, il ne s’agissait plus là d’un seul baiser mais de quatre ou cinq, et beaucoup plus à venir. Jude savait que si ce soir il allait draguer quelqu’un alors Al le prendrait comme une vraie trahison, et l’inverse serait probablement réciproque. Fallait-il faire durer le suspens aussi longtemps ? Le blond aurait vraiment aimé que ce soit Al qui aborde le sujet. Alors il attendait, se laissait faire, profitait de ces demandes d’affection. Comme lorsqu’Al vint voir comment Jude s’était habillé et qu’il en profita pour l’embrasser encore. Probablement pour combler la frustration du baiser échangé juste avant que Jude n’aille se changer. Il sentit qu’Al prenait beaucoup de plaisir à tâter la marchandise d’ailleurs. « Rouge avec des carreaux blancs. Un bûcheron quoi. » qu’il dit en riant. « J’aurais pu faire mieux que ça mais je me suis dit que tu ferais la tête si j’étais trop sexy. » Dans l’hypothèse où il pouvait se trouver lui-même sexy. C’était pas gagné quoi. « Disons que je suis potable ! De toute façon je vais pas draguer ce soir. » Il n’était même pas tenté à vrai dire parce qu’il avait tout ce qu’il voulait à la maison.

La sonnerie de la porte retentit finalement. La pizza ! « Je vais ouvrir. T’as qu’à te mettre sur le canapé j’apporte tout ce qu’il faut. » Il fila à la porte et salua le livreur. Pour ne pas qu’Al se fasse d’idées par rapport à sa taquinerie de tout à l’heure, il se contenta du strict minimum et ne lui parla pas plus de trois minutes top chrono ! Juste le temps de payer et de récupérer les pizzas en fait. En revenant, il fit un détour par la cuisine pour leur ramener deux verres et de quoi boire. « Il était même pas beau, t’as de la chance ! » C’était une façon détournée de dire qu’Al, lui, il était beau. Très détournée. Peut-être trop. « Bon appétit ! »

Le repas se passa sans encombre. Alors qu’il s’occupait de mettre les restes au frigo, Al se changeait. Et quand ce dernier revint dans le salon, Jude ne put s’empêcher de sourire. « Est-ce que t’as fait exprès d’encore mettre le t-shirt à l’envers ? Avoue, c’est pour que je tombe en admiration devant ton torse nu. Allez viens-là je vais arranger ça. » Avec grand plaisir même.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Jeu 18 Jan - 12:50

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
En effet, ce baiser avait pour but de combler la frustration d'Al. C'est pour cela qu'il se lâcha complètement et ne se gêna même pas pour tâter Jude. Maintenant qu'il y avait goûter, il allait être de plus en friand de lui. Ca lui avait tellement manqué, ce contact ... Et Jude semblait prendre un malin plaisir à le torturer, à le faire le supplier pour ne serait-ce qu'avoir un simple baiser. Lorsqu'il lui dit la couleur de sa chemise, Al s'amusa sans mal à l'imaginer dans de tels vêtements. Et en l'entendant dire qu'il ne comptait pas draguer, il fit la moue. « Comment ça, tu vas pas draguer ? Tu me prends déjà pour acquis ? Bien sûr que tu dois draguer. ME draguer moi ! » Il insista bien sur le "moi" pour qu'il comprenne que ça le blesserait s'il allait draguer n'importe qui d'autre. Il se sentirait certainement délaissé et vexé. D'ailleurs, l'image qu'il avait de Jude en train de le draguer était des plus délicieuses. Il avait bien hâte de voir ça, en espérant bien sûr que Jude accepte de le draguer.

Al entendit la sonnerie de la porte qui indiqua que le livreur était arrivé. C'était pas trop tôt, Al était littéralement en train de mourir de faim. Il alla s'installer sur la canapé aux ordres de Jude et attendit en sentant déjà l'odeur des pizzas lui parvenir. Son ventre grogna son contentement et sa hâte. Et Jude fit très vite pour le plus grand plaisir d'Al. « Heureusement qu'il ne l'était pas ... Si les livreurs commençaient à le devenir, ce serait vraiment le foutoir dans les couples. » Non ... Il n'avait pas vraiment compris le sous-entendu de Jude. En même temps, il avait été vraiment très subtil ! « Merci, toi aussi. » Il faillit ajouter qu'il ne voulait pas qu'il tâche sa chemise mais se ravisa, l'appel de la pizza était bien trop fort pour ajouter quoi que ce soit.

Après avoir mangé, Al se retira dans sa chambre pour pouvoir se changer. Il enfila le jean un peu trop serré, et le premier T-shirt qui allait avec. Il mit un peu plus de temps que prévu. Il voulait simplement s'assurer qu'aucune étiquette ne resterait sur ces fringues. Il se sentirait bien con sinon. Après s'être fait tout beau, il retourna dans le salon et fronça les sourcils à la remarque de Jude. « Quoi, encore ? C'est pas vrai ... T-shirt à la con, sois maudit. » Il soupira mais s'avança avec plaisir vers Jude, affichant ensuite un petit sourire taquin. « Parce que t'es pas déjà tombé en admiration devant mon torse nu ? Tu crois que j'ai pas capté que t'avais bavé tout à l'heure ? »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Ven 19 Jan - 20:09
al ∞ jude
Le blond fit la moue en apprenant qu’Al voulait qu’il le drague. Oui c’était flatteur, mais il ne savait pas trop comment s’y prendre. Et puis, il semblait s’en sortir déjà bien depuis le début non ? Sans chercher à le draguer il avait réussi à l’embrasser finalement et l’avait presque déjà rendu accro à ses lèvres et à son piercing. Cette simple petite phrase suffisait à lui mettre la pression parce qu’il avait peur de ne pas être à la hauteur. D’autant qu’Al, c’était différent. Il ne pouvait pas le séduire par des regards, des sourires, des clins d’œil, ni grâce à son fessier bien moulé dans son pantalon… Alors forcément, ça ne facilitait pas la tâche. Pas qu’il se considère comme mignon, mais les expressions du visage y étaient souvent pour beaucoup dans le jeu de séduction. « Bien sûr que non je te prends pas pour acquis… Mais j’avais déjà l’impression de te draguer, j’sais pas quoi faire de plus moi… » Mais si tel était le désir d’Al alors Jude tenterait de le draguer ! Peut-être en l’invitant à danser… Ou en le faisant boire. Okay, pire technique de drague ever. Peut-être que le karaoké ferait le boulot tout seul et que sa voix suffirait à le conquérir.
Mais Jude comprenait les mots de son patron. Être pris pour acquis, c’était vraiment naze. Il avait pu expérimenter plusieurs fois et c’était une des raisons qui l’avait poussé à rompre quelques relations. C’était une sensation horrible que de ne plus se sentir désiré par l’autre. « Tu sais. J’irais pas embrasser un autre gars maintenant que j’ai eu un baiser de toi. Je marche pas comme ça. Et si je t’ai embrassé c’est pas pour jouer non plus. » Ca commençait à devenir beaucoup trop sérieux cette conversation. Heureusement, le livreur les interrompit ! Tant mieux, Jude n’était pas sûr d’avoir envie de parler de tout ça aussi tôt.

Ce fut un bon repas, de quoi reprendre des forces pour la suite. Jude attendit patiemment qu’Al se prépare, se demandant tout de même si c’était une bonne idée qu’il mette son nouveau jean. Bah oui. Al ne pouvait peut-être pas mater d’autres hommes mais d’autres hommes pouvaient le regarder. Et cette idée le dérangeait un peu… Le bon côté, c’est qu’il pourrait en profiter aussi. Et ça commençait plutôt que prévu car Al se pointa avec le t-shirt à l’envers. Jude se moqua gentiment, pas mécontent d’avoir une nouvelle occasion pour observer son tatouage. « Alors j’ai pas du tout bavé c’est pas vrai… Disons que j’ai apprécié l’art qui se trouve sur ton corps. » Tout simplement ! Il s’approcha alors de lui et lui retira son haut pour le remettre à l’endroit, non sans prendre son temps. « Et voilà. T’es tout beau. Vraiment… canon. » C’était important de le dire. C’est quand on arrêtait de faire des compliments qu’on considérait l’autre comme acquis.

Quand ils furent tous les deux prêts à partir, Jude s’autorisa à l’embrasser sur le pas de la porte. Il devait prendre des initiatives, Al l’avait dit. Pas besoin de permission. Il guida le jeune homme jusqu’à la voiture et le fit monter à l’intérieur. « Bon, pas plus d’un verre pour moi. Toi par contre hésite pas hein, t’as pas dû te bourrer la gueule très souvent avec ta mère sur le dos ! » Et Jude ne lui ferait aucune réflexion. Et dans le cas échéant, il prendrait soin de sa gueule de bois si gueule de bois il y avait.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Sam 20 Jan - 16:56

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
En réalité, il suffisait à Jude de continuer à faire quelques sous-entendus pour qu’Al se sente désirable. Rien de plus donc que ce qu’il n’avait l’habitude de faire et c’était tout ce dont Al avait besoin. Après tout ce temps passé seul, délaissé, il ne se sentait plus aussi beau qu’avant, plus aussi plaisant à regarder. Il ne pouvait pas voir les regards sur lui, et il avait beaucoup de peine à les sentir et puis il ne sortait plus vraiment … Jusqu’à ce que Jude arrive. Et lui aussi comptait bien le draguer à sa manière. S’il ne pouvait pas lui lancer de regard brûlant ou lui adresser de clin d’œil, il avait toujours son beau sourire, ses mots et ses gestes pour le faire se sentir important pour lui. « T’as rien à faire de plus, Jude, ne t’arrête pas, c’est tout. » Il lui sourit tendrement et caressa sa joue à défaut de pouvoir plonger son regard dans le sien. Mais Jude semblait comprendre ce qu’il voulait dire et prononça des mots qui donnèrent des frissons à Al. Et s’il n’avait pas eu le temps d’y répondre, il le fera certainement tôt ou tard. Ce n’était plus qu’une question de temps, de toute façon, avant qu’ils ne soient officiellement ensemble. Mais Al ne voulait pas non plus précipiter les choses, car s’il était réellement attaché à ce petit bout d’homme, il avait aussi peur qu’un jour il se tire, que ce soit trop pour lui à supporter. Ca lui était déjà arrivé une fois … Bon, cette fois était différente car Jude avait su à quoi s’en tenir dès le début mais il était encore compliqué pour Al de ne pas se sentir abandonné.

Après le repas, Al alla se changer et revint vite dans le salon auprès de Jude qui lui indiqua qu’il avait encore mis son t-shirt à l’envers. Ca l’agaçait un peu parce qu’il eut l’impression d’être un gamin de 4 ans à ne pas savoir s’habiller correctement mais il n’était pas mécontent non plus car Jude allait le déshabiller. Et ce dernier prit son temps pour le faire, au plus grand plaisir d’Al qui frissonnait de tout son être en sentant ses doigts frôler sa peau. « Alors c’est juste pour mon tatouage ? » Il fit la moue, tentant de lui sortir les vers du nez. Et à sa réflexion, il sourit fièrement et posa ses mains sur les hanches de Jude. « Tu m’as l’air d’être canon aussi. Et puis tu sens bon. » C’était compliqué pour lui de faire des commentaires sur sa tenue vu qu’il ne la voyait pas mais il essayait quand même de trouver d’autres choses pour que lui aussi se sente désirable. Il trouverait certainement mieux tout à l’heure.

Sur le pas de la porte, Al fut surpris par le baiser de Jude. Mais agréablement ! Même s’il lui avait déjà répété qu’il pouvait l’embrasser quand il le voulait sans le lui demander, Jude lui avait aussi montré qu’il avait la tête dure et Al ne s’y attendait pas. Il en profita pour le ramener contre lui et prolonger le baiser avant de se laisser conduire jusqu’à la voiture. « T’es en train de me dire que tu veux me voir ivre ? » Il haussa un sourcil et sourit en coin. Alors c’était ça, la stratégie de Jude pour mettre Al dans son lit ? Al s’attacha non sans lâcher un petit rire d’amusement. « Non c’est vrai, je ne faisais plus rien avec ma mère à me surveiller. Mais je ne compte pas me bourrer la gueule non plus ! Je suppose que je vais boire sans pour autant me retrouver à la limite du coma éthylique. Je serais donc assez lucide quand tu passeras à l’action. »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Sam 20 Jan - 18:08
al ∞ jude
« C’est probablement pas que ton tatouage non… Mais ça fait beaucoup moins pervers de dire que j’admire ton tatouage plutôt que tes tétons… » Il aurait pu dire abdos, muscles, mais non il avait dit tétons. Il n’était pas toujours tout seul dans sa tête le Jude… Mais ce n’était pas grave, cette phrase ferait probablement rire Al et son rire, c’était comme le plus beau son de la terre. Jude n’avait pas connu sa phase dépressive mais il l’imaginait sans mal et rien que ça lui brisait le cœur. Alors son objectif au quotidien c’était le flatter, le faire rire, le divertir. Un peu comme un clown en fait. Et pour ça il était doué, bien plus que pour la cuisine ou ce pour quoi sa mère avait pu l’engager. « Oh, merci ! Je l’ai mis exprès pour toi le parfum. » Il n’en mettait pas souvent mais puisqu’Al ne pouvait pas le voir, il s’était dit que c’était une bonne idée. Et visiblement il n’avait pas eu tort.

Une fois dans la voiture il informa à Al que ce soir, il pouvait totalement lâcher prise s’il en avait envie. Il méritait de faire comme tout le monde, boire s’il avait envie de boire, de rire s’il voulait rire, et ainsi de suite. « Non j’ai envie de te voir t’amuser. Peu importe que tu boives ou pas, mais juste… Je cafterais pas à ta mère quoi. » De toute façon moins il lui parlait à celle-là mieux il se portait ! « A… à l’action… Tu attends que je passe à l’action… ? » Il tourna la tête vers lui, surpris par cette phrase. Jude n’avait pas forcément prévu de concrétiser les choses ce soir… En fait il ne prévoyait jamais rien, c’était bien meilleur quand les choses se passaient de façon spontanée dans la vie de tous les jours. Il se gratta la nuque. « Tu sais, t’embrasser sans demander ton accord, c’était déjà de l’action pour moi… Je… J’en attends pas forcément plus tout de suite, fin j’me suis pas posé la question. » Rame, rame matelot… « J’ai pas envie que tu penses que j’attends que ça. J’tiens à toi. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Brookfield Downtown-
Sauter vers: