:: the world is my home :: Brookfield Downtown Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jude. - fais gaffe où tu marches.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant









Invité
Invité
Dim 7 Jan - 17:50

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Aujourd’hui était un jour spécial. Jude avait promis qu’il emmènerait Al faire les boutiques. C’est vrai que la mode avait changé et même s’il ne pouvait pas le voir, Al aurait bien besoin d’actualiser sa garde-robe. Et puis, une balade en ville allait lui faire beaucoup de bien. Il avait passé bien trop de temps cloitré à l’intérieur. Jude était arrivé dans sa vie à point nommé. Il n’aurait pas supporté vivre plus longtemps avec sa mère qui menait sa vie d’une façon tyrannique, ne le laissant que trop rarement faire ses propres choix. Et même si Jude avait peu d’expérience dans ce domaine, Al l’aimait beaucoup. Il s’était déjà pris d’affection pour le garçon qui semblait lui aussi se plaire à l’appartement de l’aveugle. Pour le moment, tout allait bien. Pour le moment. Ca ne faisait que quelques jours qu’ils habitaient ensemble alors c’était un peu normal. Ils s’habituaient l’un à l’autre comme ils le pouvaient.

Ils avaient fait le chemin en voiture jusqu’au centre-ville. Une fois que Jude se gara, Al sortit du véhicule. Il n’avait pas pris sa canne, jugeant qu’il n’en avait pas besoin puisque Jude serait là pour le guider. Néanmoins, il avait quand même mis ses lunettes de soleil même s’il pleuvait. Il attendit que Jude fasse le tour de sa voiture pour avancer avec lui avec un petit sourire aux coins des lèvres. « M’emmène pas dans des endroits bizarres, hein. » Al s’habillait le plus simplement du monde. Généralement, il lui suffisait d’un T-shirt et d’un jean droit pour faire son affaire. De toute façon, il était aveugle alors il ne pouvait même pas voir son style. Mais Jude pouvait le voir, lui. Al espérait qu’il l’ait assez cerné pour savoir dans quelle boutique l’emmener. « On dirait que t’as fait ça toute ta vie. » De nouveau, Al se remit à le taquiner sur sa façon de le « conduire ». Un sourire étira ses lèvres alors qu’il s’imaginait déjà la réponse de Jude, sans pour autant la prévoir.
06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 7 Jan - 18:14
al ∞ jude
Voilà quelques jours maintenant que Jude était installé chez Al Watkins. Et pour le moment il n’y avait aucune ombre au tableau ! Par on ne savait quel miracle, il n’avait même cramé aucun de ses plats et Al n’avait pas encore souffert d’une seule intoxication ! A croire qu’il avait une bonne étoile l’aveugle. Aujourd’hui, ils avaient prévu une journée shopping. Et si Jude ne dirait pas non à s’acheter quelques vêtements, c’était avant tout pour Al qu’ils y allaient. Il avait peut-être un peu la pression car c’était leur première sortie mais aussi parce que Al mettait totalement son style entre ses mains. Jude avait donc eu l’autorisation de fouiller un peu dans le placard d’Al afin de voir ce qu’il portait habituellement. Il n’y avait rien trouvé de très farfelu ou fantaisiste alors ce shopping ne devrait pas être très compliqué, il espérait être à la hauteur. Pendant le trajet ils avaient parlé du budget, du genre de vêtements qu’il souhaitait et Jude avait arrêté son choix sur une petite boutique de la ville sans grande prétention.

Il se gara non loin de la boutique – merci les places handicapées – et sortit de la voiture. Il la ferma, la contourna et rejoignit Al à qu’il tendit son bras. Jude ne savait pas trop comment s’y prendre… Lui donner la main, ce serait un peu bizarre. Ca lui donnerait soit l’impression de se balader avec un gamin, soit avec son mec. Et Al n’était aucun des deux, d’où le fait de lui prendre plutôt le bras. « Ah, t’as dit que tu me faisais confiance hein ! Donc t’as pas le droit de poser de questions ! » Il sourit largement. L’idée ne lui avait même pas traversé l’esprit. Il ne se sentait pas encore assez à l’aise avec lui pour lui faire une blague pareille. Mais ça viendrait, probablement… Ils commencèrent à marcher et encore une fois Al le taquina. « C’est vrai, je te l’ai pas dit, mais en fait j’ai toujours été chien d’aveugle. Mais j’aboie plus maintenant, ça fait trop mal à la gorge à force. » Il rigolait, mais en attendant, Jude faisait attention à ce qu’il n’arrive rien à Al. Que ce soit en repérant les éventuels poteaux ou en observant le sol et les éventuels cailloux. « De toute façon rassure-toi, si y’a un poteau à se prendre, ce sera probablement moi. » Oh oui, c’était souvent arrivé. Quand il envoyait des textos en marchant par exemple mais là il n’était pas question de sortir son portable.

Ils arrivèrent dans le magasin, Jude salua la vendeuse. « Alors. J’te propose d’aller t’asseoir vers les cabines, moi je vais chercher ce qui me semble pas mal pour toi et après tu essaies ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 7 Jan - 18:52

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Avec l’autorisation d’Al, Jude avait pu fouiller dans son armoire histoire de voir un peu ce qu’il avait l’habitude de porter. Et c’est vrai que c’était plutôt simple. Mais en même temps, le fait de ne pas voir ses tenues lui enlevait toute envie d’essayer des choses un peu plus folles. Peut-être que Jude allait lui choisir des vêtements pour affirmer un peu plus son style. Al lui faisait confiance de toute façon. Jude n’avait pas l’air d’être mal habillé, même s’il n’avait pas pu le voir. Une fois en ville, Al attrapa le bras de Jude pour s’y accrocher, le laissant le mener à sa guise. « Ah mais je ne compte pas te poser de question. Je te fais confiance. » Il espérait en tout cas que Jude ne soit pas du genre à l’emmener n’importe où en sachant qu’il était très taquin lui-même. Après tout, il ne le connaissait pas assez pour le dire mais il était forcé d’avoir confiance en lui, enfin, il ne se sentait pas forcé pour autant. Quelque chose lui disait juste que tout allait bien aller et qu’il pouvait avoir une confiance aveugle en lui.

Quand le garçon parla d’être un chien d’aveugle, Al en rit et sans pouvoir s’en empêcher, le titilla un peu. « Ah ! Je vais devoir te récompenser avec des caresses et d’autres sortes de sucreries alors. » Fier de sa blague, il eut un large sourire. Bon, c’était plutôt une phrase visant à le draguer mais Jude lui avait tendu la perche avec son histoire de chien d’aveugle, tout en sachant à quel point Al pouvait être taquin. Ou peut-être qu’il ne savait pas, justement, jusqu’où il était prêt à aller. « Espérons qu’il n’y en ait pas alors. » Il ne voulait pas avoir à le soigner ou le voir blessé. Enfin, le voir … Le savoir blessé, en tout cas. Ils entrèrent dans une boutique et le réflexe d’Al fut de tendre l’oreille au moindre bruit et d’écouter la musique qui y passait. « D’accord. Hésite pas si y’a des trucs qui ne me sont pas habituels mais qui pourraient bien m’aller. » Al se laissa guider jusqu’aux cabines et s’installa sur un fauteuil qui se trouvait là. Il attendit ensuite le retour de Jude, plus ou moins sagement.
06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Dim 7 Jan - 19:45
al ∞ jude
Personne ne lui avait jamais fait confiance à Jude. Bien sûr, c’était quelqu’un de loyal et de bonne volonté. Mais ce n’était pas à lui qu’on confierait un bébé ou un animal. Parce qu’il avait l’air maladroit, un peu boulet et absolument pas taillé pour ce rôle. On le prenait un peu pour un plaisantin sans jamais réellement le prendre au sérieux et c’était parfois pesant. Aujourd’hui, avec Al, il avait l’occasion de prouver qu’il était quelqu’un de bien et qu’il pouvait être sérieux, avoir des responsabilités. Et avant de le prouver aux autres, il voulait surtout se le prouver à lui-même car il avait une bien mauvaise image de lui. Il faisait en sorte que ça ne se voit pas, c’était une faiblesse et son père, même s’il avait ses défauts, lui avait toujours conseillé de ne jamais les montrer.
Al était obligé de faire confiance à Jude. Par contre l’inverse n’était en rien une obligation. Et pourtant… Pourtant il se sentait proche du blond et il avait l’impression de pouvoir tout lui confier. D’accord il ne le faisait pas, c’était trop tôt, mais ce gars lui inspirait aussi pas mal de confiance. Il pensait avoir de la chance en ayant obtenu ce job.

Quand Al parla de caresses et de friandises, son esprit transforma tout naturellement ces informations en quelque chose de très pervers. Il prenait petit à petit l’habitude car tout ce qui sortait de la bouche d’Al était de ce goût-là. Parce qu’il prenait un malin plaisir à le perturber, à le chercher. Mais comme il ne savait toujours pas si son patron était gay ou non, Jude ne pouvait pas prendre ça pour de la drague. Il rit lui aussi, à tel point qu’il dût s’arrêter de marcher deux secondes pour se remettre. « Ca dépend les friandises qu’on me propose ! Et pour les caresses euh… Bah c’est peut-être toi qui vas me masser finalement nan ? » Quelle ironie pour lui de se comparer à un chien alors qu’il était allergique ! « D’ailleurs pourquoi t’en as pas pris un de chien ? C’est pas mieux qu’une canne ? » Il ne se plaignait pas de ce choix, après tout peut-être qu’il n’aurait embauché personne s’il avait eu un animal capable de le guider dehors.

« Ca marche, je vais voir ce qui m’inspire ! Tu vois, en plus d’être chien d’aveugle, je t’ai caché que j’étais styliste. » Il sourit puis fila dans les rayons. Il y passa une dizaine de minutes à chercher ce qui irait bien ensemble, surveillant également les prix, les couleurs, les formes des vêtements, et il revint avec quatre jeans – dont deux slims qui lui iraient sûrement à merveille – deux chemises et des t-shirt assez basiques. « Bon j’ai pas trouvé de porte-jarretelles… » Il rit. Jude déposa les vêtements dans la cabine puis aida Al à s’y installer. « Bon, je reste devant, je surveille et si t’as besoin d’aide pour enfiler un truc tu me dis. Ca te va comme ça ? J’espère que j’ai pris les bonnes tailles. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 8 Jan - 20:43

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
La confiance était quelque chose qu'Al était obligé d'avoir, maintenant. Il avait dû l'avoir en sa mère et ce n'était pas quelque chose de facile. Et maintenant, il devait l'avoir en Jude. Comparé au dragon acide qu'était sa mère, c'était un jeu d'enfant. C'était peut-être encore un inconnu mais plutôt que de le regarder comme un handicapé, il le regardait comme un être humain. C'était ça qui changeait tout, parce que Jude ne le traitait qu'en tant qu'égal et ça plaisait fortement à Al de retrouver ce regard-là. Comme s'il lui rappelait constamment qu'il n'était pas un poids mais quelqu'un ayant le droit de vivre comme tout le monde. Après avoir vécu une année complète sous un regard médical, c'est comme si Al retrouvait enfin sa vie d'avant à quelques changements près.

Comme prévu, Jude rebondit sur la taquinerie - qui relevait plus de la drague qu'autre chose - en lui proposant de le masser. Proposition à laquelle Al sourit. « Peut-être, oui. » En revanche, il n'osa pas répondre au sujet des friandises. Sa réponse serait certainement trop crue, ou considérée comme de la drague trop lourde pour faire de lui quelqu'un de respectable. « Parce qu'un chien ne parle pas. Peut-être que si je prends du LSD, il parlera, mais comme je ne suis pas une personne qui prend beaucoup de drogue ... » Al grimaça. La seule drogue qu'il a touché étant le cannabis, il ne s'y connaissait pas beaucoup là-dedans. De toute façon, il n'a jamais voulu être ce genre de personne. Il préférait largement se contenter des effets d'un joint après une dure journée de travail plutôt que de devenir accro à une merde trop toxique pour son corps.

« T'as d'autres talents cachés comme ça ? » fit-il en riant légèrement. Il l'attendit ensuite en se contentant d'écouter la musique que le magasin passait. Ca ne devait pas être forcément agréable d'écouter la radio pour les vendeurs, bien souvent, les chansons y passaient en boucle. Enfin, heureusement pour lui qu'il n'était pas vendeur. Lorsque Jude revint avec des affaires, il fronça les sourcils. « Même pas une semaine que t'es là et tu veux déjà me voir en sous-vêtements sexy. Tu pourrais au moins être plus discret ! » Al mima une moue faussement boudeuse puis entra dans la cabine. Il tâta alors les vêtements pour deviner de quoi il s'agissait et hocha la tête. « Ca devrait être bon. » Une fois le rideau fermé, il s'empressa de se déshabiller et d'enfiler un premier T-shirt ainsi qu'un jean qui lui collait à la peau. Jude lui avait choisi un slim et il ne saurait dire si c'était pour le style ou pour avoir une chance de mieux le mater ... « C'est ... Étroit. Mais étrangement confortable. » dit-il en sortant de la cabine pour montrer sa tenue à Jude. Il eut alors un autre petit sourire qui voulait tout dire. « Oh, pardon. Tu veux peut-être que je me retourne ? »
06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 8 Jan - 21:26
al ∞ jude
« J’ai énormément de talents, tu n’imagines même pas. » Jude sourit largement. Malheureusement, c’était ça son plus beau talent et Al ne pouvait même pas en profiter ! En réalité Jude ne savait pas faire grand-chose de ses dix doigts. Il ne savait pas cuisiner, ne lui demandez pas de bricoler ou de réparer quelque chose… Et à part chanter sous la douche on ne pouvait pas tant dire qu’il avait la fibre artistique. En fait, son talent, c’était sa façon d’aborder la vie. De voir les choses. D’être. Parfois plus un fardeau qu’une qualité, ça dépendait à la fois des moments et à la fois des personnes avec qu’il se trouvait. « Mais t’auras tout le temps pour les découvrir parce que je compte pas m’en aller tout de suite. » Pas tout de suite. Car il songeait qu’Al finirait par devenir totalement autonome un jour. En fait il ne savait pas vraiment comment ça marchait, si on pouvait s’habituer au noir, faire comme si tout était clair autour de soi en se basant sur les sensations, le vécu. C’était aussi dans ce but qu’il ne comptait pas tout lui mâcher à Al. Pour qu’il sache faire les choses seules le jour où il ne serait pas là. « A vrai dire, c’est pas spécialement dans des sous-vêtements sexy que j’aimerais te voir… » Il laissa sa phrase en suspens. Il était nul pour comprendre les sous-entendus trop compliqués, par contre il aimait bien en faire ! Après tout son patron se permettait des phrases tout autant ambigües alors pourquoi n’aurait-il pas le droit ? Il avait plutôt l’impression qu’ils étaient dans une relation d’égal à égal et il se sentait assez à l’aise pour ça, tant que ce n’était pas trop poussé.
Jude s’installa là où était assis son patron quelques secondes auparavant et attendit sagement. Il avait hâte de voir Al dans les vêtements qu’il avait choisis, surtout les slims… Il trouvait ça vraiment bien sur un homme, ça lui plaisait en règle générale et il était certain que ça irait comme un gant à Al. Et il ne s’était pas trompé ! Il sourit grandement en le voyant sortir de la cabine. « Hey t’es beau gosse comme ça ! Ce pantalon… » Puis Al proposa de se retourner, Jude ne put que rire à cette idée. Oui, il voulait bien voir ses fesses moulées dans le jean, mais ça ne se faisait pas de le dire comme ça hein ? « Ouais, tu devrais te retourner pour euh… Que je sois sûr qu’il y ait pas de trous dedans tu vois. » Et quand Al s’exécuta – sans croire cette excuse minable certainement – ça sortit tout seul : « Putain ce cul… » Il ne s’en rendit compte que lorsqu’il était trop tard et mit une main contre sa bouche. « Pardon euh… Ca te va bien quoi… Par contre t’as mis le t-shirt à l’envers ! » Opération changement de sujet enclenchée !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 8 Jan - 22:13

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
« Eh ben, j'ai bien hâte de les voir alors. » C'est vrai qu'Al avait plutôt hâte d'en connaître le maximum sur ce jeune homme. Il semblait toujours plein de vie et plein d'entrain et Al se demandait parfois comment il faisait. Ses problèmes n'avaient pas l'air de l'atteindre ou alors il le cachait très bien ... Al était incapable de faire ça. Quand il était triste, ça se voyait à dix mille kilomètres sur son expression faciale. Sourire dans ces moments-là lui était impossible et parfois, il s'énervait bien trop pour pouvoir le cacher. Pour le moment, ça allait alors il ne songea pas à ça. Il ne préférait pas. « J'y compte bien, tiens. » Dit-il alors avec un sourire. C'était rassurant de savoir que Jude n'allait pas s'en aller. Sa présence était une bénédiction pour Al.

Lui aussi avait le don de faire des phrases ambigües. Dis donc, c'est qu'il était taquin, finalement ! Al leva les sourcils et eut un large sourire. « Ah bon ? Peut-être que j'enlèverais le tapis antidérapant alors. » Cette phrase était bien sûr lourde de sous-entendus. Il espérait que Jude comprendrait, mais ce n'était pas difficile à comprendre. Il saurait certainement de quoi il parle. En tout cas, ils s'entendaient bien, les deux, pour se faire des sous-entendus comme ça. Sa mère n'en serait pas heureuse ... Mais qui ne se fiche pas de son avis ? C'est vrai que ce n'était pas très professionnel mais après tout, c'était tout ce dont Al avait besoin. De la détente, de la déconnade avec un peu de flirt pour se sentir à nouveau désirable.

Dans la cabine d'essayage, Al tenta de se dépêcher. Il n'analysa donc pas suffisamment le T-shirt qui lui avait semblé réversible pour le mettre à l'endroit. Faute pardonnable quand on voyait le bas de son corps aussi bien moulé dans cette paire de jeans. D'ailleurs, Jude ne manqua pas de le lui faire remarquer. Et alors, avec un sourire, il lui proposa de se retourner. Et Jude essaya de se justifier comme il le pouvait en comprenant bien sûr que c'était une excuse sans queue ni tête. C'est lui qui avait choisi ce jean et il était neuf, alors pourquoi y aurait-il des trous ? Enfin, Al se retourna et il eut un rire aux mots de Jude. « Des trous, hein ? Ravi que mon cul te plaise. » Même si cette phrase était un peu vulgaire, Al avait amplement apprécié. Parce que ça signifiait qu'il pouvait encore plaire et c'était valorisant, quelque part, de sentir qu'on pouvait plaire à quelqu'un, même avec un handicap pareil. « Oh ... C'est vrai ? » Sans aucune once de gêne - pas seulement parce qu'il est à l'aise avec son corps, mais surtout parce que comme il ne pouvait pas voir les gens autour de lui, il s'en foutait un peu -, il retira le T-shirt, dévoilant ainsi sa musculature étonnante et son énorme tatouage, puis le tendit vers Jude. « Tu peux le mettre à l'endroit s'il te plaît ? »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Lun 8 Jan - 22:39
al ∞ jude
Jude avait beau ne pas être une flèche, le coup du tapis antidérapant lui fit tilt tout de suite. Malgré le fait que l’idée de le voir nu était alléchante, il secoua la tête. « Nan. J’ai pas envie que tu glisses et que tu te fasses mal, je prendrais aucun plaisir à te voir tout nu ! Et puis ce serait bien mieux pour mon égo si j’arrivais à te séduire suffisamment pour que ça se passe dans un autre contexte. » Il ne cachait pas ses intentions, ses envies. Alors oui, Neal lui avait déjà dit plusieurs fois que c’était une très mauvaise idée et lui-même le savait. Il se faisait assurément viré si la mère Watkins apprenait un beau jour qu’ils sortaient ensemble. Elle n’accepterait certainement pas un couple pareil, la vieille. Jude draguait sans savoir s’ils allaient concrétiser, ni même s’il fallait le faire. Oui, il avait eu un petit coup de cœur pour Al et puisqu’ils vivaient ensemble à présent, impossible de rester de marbre. Il préférait se laisser porter par leur complicité, voir où ça les mènerait. Et puis peut-être que ce serait Al qui lui mettrait un râteau au bout du compte, quand il jugerait que les choses étaient allées trop loin.
« C’est la preuve ultime que tu dois acheter ce jean. Tu vas faire un malheur… » Si un simple pantalon avait cet effet-là sur lui, alors il aurait assurément le même sur d’autres. Et bizarrement, Jude regretta d’avoir dit ça. Parce qu’il ne voulait pas s’imaginer Al en train de draguer quelqu’un d’autre. C’était son patron à lui, pas touche. Enfin, il ne pourrait pas l’en empêcher de toute façon. Il resta un moment bouche-bée quand Al retira son t-shirt et la première chose qu’il vit c’était son tatouage. Ca ajoutait beaucoup à son charme parce que Jude adorait ça chez un homme. Il resta un moment à le regarder, sans capter qu’Al était en train de lui tendre le t-shirt. Il se releva finalement et l’attrapa. « Ah oui, pardon ! Ton tatouage m’intriguait. Il est vraiment cool. » Son torse aussi l’était. Bordel, ce mec était parfait. Et en plus, il ne pouvait pas regarder les autres hommes ! Ca diminuait la jalousie non ? Il remit le t-shirt à l’endroit et se mit devant Al pour l’aider à l’enfiler. « Lève les bras ! » Il rit bêtement, c’était un peu comme habiller un gamin. « Ce t-shirt te va déjà très bien, mais j’ai hâte de voir les chemises… Sinon… t’as pas besoin de boxeurs par hasard ?! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 9 Jan - 16:49

DON'T LET ME DOWN.
jude & al
Il s’était installé entre Jude et Al une ambiance de séduction, autant du côté d’Al que de Jude. D’ailleurs, Al avait beau être aveugle, il avait toute son audition. Et les paroles de Jude le firent sourire plus largement. « T’as l’intention de me séduire, alors. Mh, j’attends de voir ça ! » Même si c’était son patron, Al appréciait grandement que Jude le drague. Il y avait eu un bon feeling entre eux, et Al l’avait apprécié au moment même où il s’était défendu contre sa mère pour avoir ce boulot. Cependant, même si Jude plaisait à Al, ce dernier était loin de vouloir forcer les choses. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas eu de contact humain avec un garçon, il en avait énormément envie mais il préférait plutôt laisser les choses se faire d’elles-mêmes. Surtout que Jude était désormais son colocataire et si ça se passait mal entre eux, ce ne serait pas agréable de vivre ensemble. En revanche, même s’il ne le disait pas pour garder un certain mystère, il comptait bien le séduire aussi.

« Tu vas faire un malheur … » Cette phrase était beaucoup plus flatteuse que tout ce qu’Al ne pourrait imaginer. Se sentir désirable était une chose qu’il n’avait plus senti depuis des lustres et de savoir qu’il était toujours aussi bien foutu et capable de plaire à d’autres le mettait en joie. « Alors je le prends. Je vais certainement faire un heureux, avec ça. » Et par un heureux, il voulait dire Jude. Mais il ne l’avait pas dit comme ça pour que Jude pense qu’il pouvait avoir de la concurrence. Peut-être que de cette façon, il le séduirait plus vite. Il retira le T-shirt avant de le lui tendre mais ne le sentant pas le prendre, il fronça les sourcils. Il allait l’appeler quand il se réveilla enfin. « Mon tatouage ? Merci. Mh … Maintenant que t’as vu le mien, il faudra que tu me décrives le tien. Tu pourrais le faire tout à l’heure en prenant un verre ? Je t’invite. » Sans savoir s’il le regardait, Al lui adressa un petit clin d’œil accompagné d’un sourire plein de malice. Un aveugle qui fait un clin d’œil … Il espérait de tout son petit cœur qu’il ne passait pas pour un con. Il leva ensuite les bras et le laissa lui enfiler son T-shirt en frissonnant sentant ses doigts frôler sa peau. « Dis donc, finalement, on fait les boutiques pour que tu te rinces l’œil ! » Al rit. Il prenait beaucoup de plaisir à ces essayages, chose qui était devenue tellement rare. « Ah … Peut-être. Mais si j’en prends, il faudra que je les essaie à la maison. »

06.01
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas









Invité
Invité
Mar 9 Jan - 17:35
al ∞ jude
Un heureux. Il allait faire un heureux. Etrangement, cette réponse ne lui plut pas du tout. Probablement parce qu’il ne capta pas que ce serait lui, l’heureux… Al était discret quant à sa vie privée, depuis le début. Finalement, peut-être qu’il avait un mec et qu’il se laissait séduire pour rigoler. Cette pensée le rendit triste. Parce que Jude n’était pas un briseur de couple et que s’il avait la confirmation qu’Al était vraiment avec quelqu’un, il ne se permettrait plus aucune blague. « Tu fais le bon choix. » dit-il simplement sans commenter davantage. Il retrouva très vite le sourire avec le tatouage. Jude c’était encore un peu un enfant et il avait cette qualité qu’avaient les gamins : passer du rire aux larmes en quelques secondes et inversement. Il était plutôt joyeux dans la vie de tous les jours alors souvent, le sourire revenait plus que les pleurs. Et un torse nu avec un magnifique tatouage, apparemment, ça suffisait à le consoler. « On verra si tu mérites. Mais ce serait avec plaisir pour le verre ! » Pas d’alcool au travail cela dit ! Il ne se permettrait pas de boire une bière alors qu’il faudrait ensuite rentrer chez eux, Jude devait être responsable.
Il eut une envie folle de l’embrasser à cause de cette proximité. Mais Jude se retint et se contenta de lui donner son avis sur la tenue. Et sur son envie de le voir essayer des boxers. « Il faut bien que tout le monde profite de cette sortie nan ? J’ai un salaire mais ça n’empêche pas quelques extras… » Il se recula juste un peu pour voir la tenue en intégralité. « Allez retourne dans la cabine pour le reste ! J’ai pris un pantalon un peu moins serré, tu seras peut-être plus à l’aise dedans. »

Jude ne se lassait pas de le regarder ce type. Alors il essaya plusieurs tenues, toutes complimentées par le garçon. « Je crois qu’on va devoir acheter la boutique entière, tout te va… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Brookfield Downtown-
Sauter vers: