:: the world is my home :: Around the town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(rosael) happy happy new year.

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Mer 31 Jan - 18:50
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Oh cette fois, elle est parfaitement sobre, Rosalie. Impeccablement même, après ses longues heures de route, elle n'a qu'une coupe de champagne dans le sang, et autant dire que ça ne suffit pas à la rendre ivre, et c'est parfaitement volontaire. Cette fois, elle ne veut donner aucune occasion à Samael de se débiner. Et au vu des réactions du brun plus qu'explicites dans l'ascenseur, l'avocate se doute même que l'alcool n'aurait pas changé grand chose cette fois ci. Il faut dire qu'elle a sorti le grand jeu, Rosalie. Et elle ne manque pas de continuer d'attiser les braises, avançant dans la suite dont il vient d'allumer les lumières tamisées, sans trop attendre de permission. Ce soir, elle ose tout, et visiblement, elle s'en sort plutôt bien la blonde.

Elle se contente de faire un sourire en coin à sa réflexion. Il ne se prive pas, et au fond, il n'a pas tort. Lors de ses rendez vous professionnels assez rares, Rosie aussi aime prendre les meilleures chambres, pour se permettre de se reposer dans le plus grand des conforts. Sauf qu'elle n'a pas envie de parler confort plus longtemps, Rosie. Et c'est non sans se permettre une petite remarque jalouse, qu'elle laisse sensuellement tomber une de ses bretelles de robe, assez pour découvrir une partie de la dentelle qui se trouve dessous. « Crois moi, l'alcool n'a rien à voir dans tout ça. » Au contraire. C'est juste un plan finement monté par Rosalie, ravie de voir qu'elle produit l'effet désiré. Il s'approche, félin en quête de sa proie, sans pour autant la rejoindre directement. Elle se languit de la présence de Samael, Rosie. Alors sagement, elle attrape sa chevelure blonde pour la rassembler du côté de son épaule encore couverte, jusqu'à ce qu'enfin, Sam soit suffisamment proche pour qu'elle sente la chaleur de son corps proche d'elle. A la fois proche, et pas assez. Elle en veut plus, Rosalie. Si bien qu'elle ne peut s'empêcher de souffler de contentement quand elle sent enfin la caresse furtive des doigts de Sam contre sa peau. Sa tête se tourne d'avantage dans sa direction, comme aimantée. Et elle pince ses lèvres, hausse une épaule d'un air faussement indifférent. Mais son regard parle de lui-même : Jalousie. « On ne sait jamais. Le fils Miller aime la gente féminine, j'a.. » J'ai bien fait mes devoirs il y a cinq ans, qu'elle aurait voulu dire. Mais voilà déjà qu'il lui coupe la parole. « T'as pas encore compris hein ? » Elle s'immobilise, quand elle sent qu'il saisit la fermeture éclair de sa robe. « Éclaires ma lanterne. » Paroles prononcées dans un murmure, alors qu'un frisson remonte le long de son échine quand la fermeture glisse vers le bas, entraînée dans une chute bien trop lente alors qu'il prononce les mots qu'elle veut désespérément entendre. « Y'a que toi qui m'intéresses. » Rosie elle arrête de respirer. Soutient le regard sombre de Samael, dans lequel elle s'est perdue. « C'est toi que j'veux Rosie. » Un nouveau frisson la parcoure, et elle ne saurait dire si c'est lié aux paroles directes de Samael, au regard incandescent qu'il pose sur elle, ou à sa robe qui vient de tomber brutalement sur le sol, pour la dénuder considérablement. Elle ne dit pas un mot, Rosalie. Médite encore sur les mots qu'elle vient d'entendre, tandis qu'elle fixe Samael. Samael qui de son côté, ne se gêne pas pour l'admirer dans son ensemble de dentelle qui laisse entrevoir son anatomie de manière diablement indécente. Elle se tourne enfin entièrement pour lui faire face, alors qu'il ose demander s'il n'est pas en proie à une hallucination. Doucement, la belle vient faire glisser ses mains sur les avant bras du jeune homme, pour venir subtilement approcher ses mains de ses hanches. L'encourager à faire glisser ses paumes le long de sa taille, remontant dangereusement et lentement vers sa poitrine. « Est-ce qu'une hallucination paraitrait si ... réelle ? » qu'elle demande avec un demi sourire, alors qu'elle approche encore, son buste venant rencontrer celui de Samael. Et elle se hisse sur la pointe des pieds pour venir embrasser l'angle de sa mâchoire, tout en remontant ses mains au niveau de son col. « Et si tu hallucines ... Qui est-ce qui est en train de déboutonner ta chemise ? » qu'elle ajoute alors que ses baisers descendent dans son cou, aguicheuse, tentatrice. « Si c'est moi que tu veux, Sam, je suis là. » Elle recule d'un pas, après avoir fini de déboutonner sa chemise. Passe sa langue entre ses lèvres, subtilement, en découvrant la musculature sous le tissu. Et elle le veut. Terriblement.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Dim 11 Fév - 17:32
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Pour le coup, Samael pense qu'il a trop bu, et donc, qu'il est en train d'imaginer tout ça. Même s'il sait que ce n'est pas le cas, un léger doute persiste. Désirant tellement Rosalie, le mafieux hésite pour le coup. Et il n'a pas peur d'en faire part à la jeune femme alors que sa robe atterrit bien vite sur le sol de la chambre, la laissant ainsi uniquement vêtue de sous-vêtements qui la mettent bien trop en valeur. Putain. C'est tout ce qui vient en tête de Samael alors que ses yeux balayent le corps de Rosalie. N'ayant jamais autant désiré une femme qu'en cet instant. Et pourtant, le mafieux ne bouge pas. Se contente de déshabiller Rosalie des yeux au lieu de le faire vraiment. A sa question, la blonde s'approche, bien trop près alors qu'elle se saisit de ses mains pour les poser sur son corps. Pour qu'il la touche. Et Samael retient sa respiration quand la belle réduit l'infime distance qui les sépare, venant lui arracher des frissons alors qu'elle murmure à son oreille, pour ensuite venir déposer des baisers jusque dans son cou. Dans le même temps, ses mains s'activent à déboutonner la chemise du mafieux, son corps frôlant celui de Samael dont la respiration se fait plus difficile. Puis, une fois sa tâche terminée, Rosalie se recule pour dévorer à son tour des yeux le mafieux. S'il la veut ? Bordel, il la veut tellement que s'en est presque douloureux ! Et si le silence s'installe un moment et que les deux ne bougent pas, Samael amorce enfin un geste, rejoignant la jeune femme en quelques enjambées pour venir plaquer ses lèvres sur les siennes avec passion tandis que ses mains explorent sa peau.

La température grimpe encore de quelques degrés tandis que le baiser s'intensifie et que Samael plaque Rosalie contre le mur, remontant ses bras au dessus de sa tête pour les bloquer. En même temps, ses baisers dévient, partent das la nuque de la belle, poursuivent le chemin jusqu'à la naissance de sa poitrine avant de revenir à leur position initiales, les lèvres du brun capturant à nouveau celles de Rosalie pour un baiser plus profond et intense. Puis, les mains du brun relâchent leur prise pour attraper la belle sous les fesses et la soulever, la garder contre lui alors qu'il ne cesse de l'embrasser. Véritable poids plume,Samael n'a aucun effort à l'emmener ainsi jusqu'au lit de la suite, la déposant délicatement alors qu'il se penche au dessus d'elle. Stoppant ses baisers, le mafieux plonge son regard dans celui de Rosalie alors que ses doigts dégagent son visage de quelques mèches. Puis, à nouveau, il vient l'embrasser. Mais de manière moins urgent, moins pressée. Avec plus de tendresse et de douceurs tandis que ses doigts explorent à nouveau sa peau, remontent le long de sa cuisse pour venir effleurer ses seins à travers le tissu de son soutien-gorge. Sa bouche, quant à elle, cesse ses assauts sur les lèvres de Rosalie pour parcourir sa peau, descendant toujours plus jusqu'à sa poitrine qu'il libère de sa prison de dentelle. Et ce qu'il voit lui fait esquisser un sourire de satisfaction. Du bout des doigts, Samael en suit les contour, comme s'il les dessinait, faisant frissonner Rosalie dont les pointes se dressent presque instantanément alors que le sourire de Samael s’agrandit un peu plus. « J'aime l'effet que j'te fais. » qu'il souffle à voix basse. Et il ne laisse pas le temps à Rosalie de dire quoique ce soit que ses lèvres viennent se poser sur l'un de ses mamelons, les refermant en un baiser voluptueux tandis que ses doigts jouent avec tendresse sur l'autre sein. Pendant quelques minutes, Samael goûte Rosalie du bout des lèvres, puis avec plus de gourmandise, sa langue titillant sa poitrine, le tout agrémenté de légers mordillant tandis que l'une de ses mains parcourt le reste de son corps, direction plein sud. « J'ai tellement envie d'toi. » qu'il vient lui avouer dans un murmure au creux de l'oreille, alors que ses doigts joueurs se glissent sous sa petite culotte en dentelle.

AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Ven 16 Fév - 1:37
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Elle est joueuse, Rosalie, tentatrice, et quand elle veut quelque chose, elle fait tout pour l'obtenir. En l'occurence, ce soir, elle ne veut que Samael, et rien que lui. Affriolante dans la dentelle fine qui recouvre son corps, elle attise les flammes, attise son propre désir, et se recule pour poser les yeux sur le jeune homme. Tout dans son attitude le rend désirable. Elle l'a toujours trouvé séduisant, bien bâti et terriblement beau, mais la façon qu'il a de la regarder à cet instant précis ne fait qu'accentuer le fait que .. Merde, Rosie, elle a envie de lui. Vraiment envie de lui. Une envie qu'elle ne saurait taire ce soir, et de toute évidence, Samael non plus puisque en quelques secondes à peine, il la rejoint et vient plaquer ses lèvres contre les siennes dans un baiser ardent, ses mains à la conquêtes des courbes de l'avocate. Rapidement, son dos heurte le mur derrière elle, mais elle n'y prête même pas attention, entièrement accaparée par le corps masculin qui s'écrase contre le sien et bloque ses bras au dessus de sa tête. Elle qui aime toujours avoir le contrôle sur tout, elle se perd totalement dans les bras du brun, et pour une fois, elle adore ça. Elle laisse échapper une longue expiration lorsqu'il libère ses lèvres, et elle se tortille, la blonde, réflexe inconscient alors qu'elle tente de pouvoir atteindre Samael qui descend ses lèvres jusque son décolleté, faisant ainsi se soulever la poitrine de Rosie qui inspire brusquement, à court d'air.

Il remonte chercher sa bouche, libère ses mains, mains de la blonde qui trouvent automatiquement leur chemin jusque la nuque de Samael, lequel passe ses mains sous ses fesses pour la soulever, sans se séparer d'elle. Et tandis qu'il la guide, les doigts de la belle se promènent sur sa chemise qu'elle tire, malmène pour la faire glisser le long de ses bras, ouverte par ses soins un peu plus tôt. Elle suspend ses gestes lorsque son dos rencontre cette fois-ci le matelas, accalmie au cours de laquelle les deux amants se dévisagent avec un mélange d'ardeur et de tendresse, harmonie parfaite de la dualité des sentiments qui animent Rosalie à cet instant précis. Lorsqu'il vient chasser quelques mèches rebelles, l'avocate ferme les yeux, imprime dans sa mémoire ce contact simple, mais si agréable, jusqu'à ce qu'il revienne l'embrasser. Doucement, Rosie répond à l'échange, sa langue vient doucement chercher celle de Samael, alors qu'elle tire une dernière fois sur sa chemise pour l'en débarrasser et la jeter au pied du lit. La main du brun se fait alors aventureuse, arrache des frissons incontrôlables à Rosie, qui s'est languie de ce contact pendant des années, manque enterré dans un recoin de son esprit pendant bien trop longtemps. Il la libère, ses lèvres glissent, et Rosalie laisse sa tête basculer en arrière, alors qu'elle devine sa trajectoire. « Sam.. » elle murmure son prénom, supplique sans réel but, son cerveau littéralement sur off alors qu'il dégage sa poitrine du fin tissu qui la recouvrait jusque maintenant. Elle s'immobilise brutalement, Rosie, son corps saisi de frissons alors qu'elle sent les doigts masculins qui tracent le contour de ses seins tendus de désir. « Ne te vante pas trop.. » qu'elle murmure, espiègle. Pourtant, il a de quoi, car chaque fois qu'il l'effleure, la touche, embrasse la pointe de ses seins qu'elle s'embrase, Rosie, et laisse un gémissement lui échapper. C'est une véritable torture, une délicieuse torture qu'il lui inflige, assenant le coup de grâce en quelques mots alors qu'une de ses mains glisse jusque entre ses jambes, sous le tissu de sa petite culotte. « P.. » Elle retient un juron, suivi d'un gémissement alors qu'une de ses mains s'accroche au dos de Samael. Elle tourne la tête vers son visage, vient chercher ses lèvres avec envie, tandis que son bassin s'active automatiquement contre sa main, lui laissant ainsi tout le loisir de découvrir l'effet qu'il lui fait. Elle le désire si fort qu'elle en gémit déjà au moindre contact de sa main contre sa zone la plus érogène. « J'te veux Sam.. je te veux depuis tellement longtemps.. » Son bas ventre est en feu, son coeur arraché hors de sa poitrine, son corps à la merci du jeune homme dont elle vient tendrement mordiller la peau du cou, laissant une trace rouge, sa marque. « Laisses moi te déshabiller. » Il est encore bien trop couvert à son goût, et Rosie elle se sent terriblement impuissante, pratiquement nue sous les mains expertes du brun. Elle essaie de reprendre un minimum de contrôle, réflexe idiot de l'avocate.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Lun 19 Fév - 17:57
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   D'une main experte, Samael vient lentement caresser Rosalie sur son intimité encore protégée de sa dentelle. Mais il en faut plus pour que ses doigts ne se faufilent pas en dessous ! Alors que sa main s'occupe de cette zone sensible, sa bouche elle, s'occupe d'une autre zone tout aussi érogène. Et sans demander l'avis de la jeune avocate, ses lèvres et sa langue viennent délicieusement torturer sa poitrine qu'il fait sortir de sa prison de dentelle pour un meilleur accès. Les gémissements de la belle font esquisser un sourire au mafieux qui a bien du mal à contenir son excitation de plus en plus visible. Il la désire tellement que c'en est presque douloureux. D'ailleurs, il ne se fait pas prier pour venir le lui dire au creux de l'oreille alors que ses lèvres viennent délicatement embrasser la zone ultra sensible juste en dessous. Et quand Rosalie affirme qu'elle le veut également, sûrement depuis aussi longtemps que lui ne la désire, les doigts du brun se veulent plus aventuriers, venant explorer l'intimité de la jeune femme plus en profondeur. Et c'est de lents va-et-vient qu'il effectue Samael, alors que ses lèvres reviennent à l'assaut de celles de la belle pour un baiser enflammé.

Mais Rosalie le coupe dans son élan, exprimant son envie de le déshabiller. Redressant le visage vers elle, c'est un regard interrogateur qu'il lui lance, avant de sourire et venir l'embrasser dans le cou puis se redresser, coupant ainsi court aux caresses qu'il était en train de lui procurer, sachant pertinemment qu'il vient très certainement de frustrer la demoiselle... Debout torse nu, Samael tend une main à Rosalie pour l'aider à se redresser. Et, une fois la belle sur ses deux jambes, le mafieux ne perd pas une minute pour l'embrasser à nouveau, ses mains se posant sur ses hanches pour l'attirer à lui, coller son corps contre le sien tandis que sa langue vient délicieusement jouer avec la sienne. « Je suis tout à toi... » qu'il murmure contre ses lèvres, alors qu'il s'écarte légèrement d'elle pour reprendre son souffle. Le silence reprend ses droits entre eux, pendant que Rosalie s'active à détacher la boucle de ceinture du mafieux. Mais ce dernier ne compte pas la laisser faire aussi facilement et, c'est un chapelet de baiser qu'il dépose dans sa nuque, tandis que l'une de ses mains passent dans son dos. Et d'un geste expert, Samael dégrafe le soutien-gorge de Rosalie, libérant ainsi sa magnifique poitrine de sa prison de dentelle qui vient s'échouer sur le sol. Le brun dévore littéralement des yeux la jeune avocate, ses yeux avides posés sur son corps nus, un juron qui s'échappe de ses lèvres tellement elle lui fait de l'effet. Samael se penche, venant coller sa bouche sur l'un des seins de la jeune avocate qu'il se met à lécher voracement. Pendant ce temps, Rosalie poursuit sa tâche, le mafieux se retrouvant ainsi uniquement vêtu de son boxer noir, les deux désormais sur un même pied d'égalité. Mais il ne s'arrête pas pour autant, aspirant la pointe du sein droit de la jeune femme, qu'il mordille et suce délicatement.

Ce n'est que quand il sent les doigts de Rosalie s'aventurer près de l'élastique de son sous-vêtement que Samael s'arrête. Ou plutôt qu'il se fige, désaoulant quasi instantanément alors qu'il prend subitement conscience d'un problème d'envergure et qui risque de faire prendre une autre tournure à leurs échanges sensuels. Se saisissant des mains de la belle blonde pour l'empêcher d'aller plus loin, le mafieux prend la parole. « J'ai pas... » qu'il commence, alors qu'il s'éloigne un peu, détournant les yeux à moitié honteux, comme un enfant qui serait pris en train de faire une bêtise. « J'ai pas prévu... fin.. tu vois... » qu'il énonce tournant autour du pot alors qu'il passe une main dans ses cheveux en soupirant, signe de sa gêne. Lui pourtant toujours prêt à toute éventualité, n'a réellement pas prévu le coup pour une fois. Confirmant ainsi à Rosalie ce qu'il lui a dit plus tôt, alors quelle découvrait la chambre démesurément grande : Non, ce soir il ne comptait absolument pas passer la nuit en charmante compagnie. Ou en tout cas une autre femme qu'elle. Sauf qu'il ne s'attendait pas non plus à la voir débarquer à l'improviste...

AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Jeu 22 Fév - 11:47
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Entièrement soumise aux caresses de Samael, Rosalie oublie tout le reste, les cinq dernières années de torture après son départ, son envie assassine la première fois qu'elle l'a revu, le supplice mental lorsqu'elle a compris que oui, elle était devenue dépendante de cet homme qui avait été son premier gros client. Son premier véritable challenge, sur le plan professionnel... Mais désormais aussi personnel. Les mains, les lèvres du brun s'appliquent à faire perdre la tête à la jolie blonde, qui se cambre, soupire, se perd dans les bras masculins, et se fait violence pour ne pas le supplier de la prendre dès maintenant. Une part d'elle n'en peut plus, mais l'autre veut prendre son temps. Profiter de chaque seconde, de chaque instant. Elle le veut depuis si longtemps qu'elle a presque du mal à réaliser qu'enfin, ils cèdent l'un comme l'autre au désir, à cette envie qui les anime tous les deux depuis un moment déjà. A ses paroles, le brun devient plus aventurier, effectue de lents mouvements avec sa main située au niveau de sa zone la plus sensible, et Rosie, elle étouffe un juron contre ses lèvres, alors que ses ongles se plantent doucement dans les deux épaules de Samael Miller.

Finalement, elle parvient à retrouver une certaine contenance entre deux baisers, entre deux souffles saccadés, assez pour lui faire comprendre qu'elle veut rééquilibrer les choses entre eux, elle à demi nue, lui encore bien trop couvert à son goût. Et elle regrette presque ses mots au moment où le corps masculin se sépare du sien, la laissant seule et frustrée contre le matelas. Un court instant, certes, mais bien trop long au goût de la jeune avocate, qui tourne les yeux vers le véritable Apollon torse nu qui lui tend une main qu'elle ne tarde pas à prendre, pour se lever et lui faire face. Les lèvres se joignent, les langues se retrouvent dans une danse enflammée, et la jeune femme laisse ses doigts glisser le long de ses pectoraux, glissent jusque ses abdominaux... « Je suis tout à toi... » Ces paroles, déjà particulièrement érotiques pour la jeune femme, n'en sont que plus luxurieuses compte tenu de la situation, lui murmurant tout contre ses lèvres alors que Rosie, à l'aveuglette car ses grands yeux bleus plongés dans ceux de Sam, trouve la boucle de sa ceinture qu'elle tire pour s'en débarrasser. « C'est bon à savoir... » Elle murmure en embrassant le creux de son épaule, avant que ses deux mains ne viennent chercher le bouton de son pantalon. Mais Samael n'est pas en reste, et ne laisse pas l'avocate s'amuser seule : Rapidement il vient chercher les agrafes de son soutien gorge pour finir de dénuder son buste, et ainsi libérer sa poitrine nue et offerte au regard du brun. Elle s'arrête une fraction de seconde pour croiser le regard de Samael, lequel finit par plonger et saisir à nouveau entre ses lèvres un de ses seins, arrachant un gémissement à Rosie qui ne peut s'empêcher de glisser une de ses mains dans les cheveux bruns de Sam, au niveau de sa nuque. Mais il ne faut pas qu'elle se perde dans sa tâche, et rapidement, elle s'emploie à tirer sur le pantalon désormais défait pour pouvoir en débarrasser Sam, qui s'occupe de l'envoyer valdinguer avec le reste de leurs vêtements, dans une direction inconnue.

Et alors qu'elle passe ses deux pouces sous l’élastique de son boxer, elle sent Samael se figer, s'arrêter tout à coup, ayant le même effet quasi instantanément sur la blonde qui suspend son geste. Et alors qu'elle tente d'aller plus loin, Sam vient même directement prendre ses poignets pour l'arrêter, frustrant diaboliquement la blonde qui le fixe d'un air dérouté. « Qu'est-ce qu'il y a..? » Elle fronce les sourcils, alors qu'il prend la parole. Des morceaux de phrase. Et finalement, elle comprend Rosie. Et la mine honteuse que prend Samael lui gonfle le cœur d'une bouffée brutale... d'amour. De tendresse. Elle sourit même sur le coup, un sourire suivi d'un rire incontrôlable alors qu'elle vient doucement, tendrement prendre son visage entre ses mains. « Je prends ce qu'il faut... » Elle murmure contre ses lèvres qu'elle effleure, alors qu'elle le pousse doucement à s'asseoir sur le lit, la belle venant à califourchon sur ses genoux. « Si tu me dis qu'il n'y a aucun risque... je te croirais. » Elle s'approche doucement, resserre ses jambes autour de lui, colle leurs bassins encore tous deux recouverts d'une unique prison de tissu, mais pas assez pour que l'avocate ne puisse voir l'excitation visible de Samael. Le fait qu'il l'arrête dans un tel état relève de l'exploit. « Sinon... j'ai ce qu'il faut dans mon sac à main, mais.. mais je l'ai laissé à l'entrée. » Elle a prévu le coup, évidemment, mais s'est peut-être légèrement perdue en route au point d'oublier ses affaires à l'accueil. Elle recule légèrement, assez pour venir à nouveau porter ses mains à ses joues, à son cou, qu'elle caresse doucement, dans l'attente de sa réponse.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Sam 10 Mar - 12:47
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   La température grimpe rapidement entre les deux amants, et très vite, les vêtements viennent s'échouer sur le sol, pour Rosalie en premier. Mais dans le feu de l'action, et alors que la blonde s'apprête à retirer l'unique bout de tissu qui recouvre encore l'expression du désir de Samael à son égard, ce dernier la coupe dans son élan sans attendre, plutôt mal à l'aise. Ses mots sont hésitants, il bafouille un peu alors que la gêne s’installe. Le fait est qu'il n'a pas du tout prévu le coup, ne s'attendait pas à la voir débarquer et encore moins passer la nuit en charmante compagnie. De ce fait, Samael n'a pas de préservatif à portée de main. Alors, il attrape les mains de Rosalie avant qu'elle n'aille plus loin. Il détourne les yeux le mafieux, pas vraiment habitué à ce genre de situation, lui qui d'habitude ne se trouve jamais au dépourvu pour ce genre de chose. Et quand Rosalie vient prendre son visage entre ses mains, il est bien obligé de la regarder. Sauf qu'il ne comprend pas son sourire, parce que pour lui, la soirée prend fin maintenant alors qu'elle vient d'à peine commencer et que son excitation et à son paroxysme... Et c'est un regard interrogateur qu'il lui lance alors que la blonde prend à son tour la parole. Se laissant faire, Samael s'installe sur le lit et Rosalie ne perd pas une minute à prendre place sur lui, à califourchon, collant un peu plus son corps à demi-nu contre le sien arrachant des frissons au brun alors que ses mains viennent se placer instinctivement au niveau des reins de la jeune femme. Du bout du pouce, il lui caresse le dos alors que Rosalie révèle la confiance qu'elle peut avoir à son égard malgré son statut de coureur de jupon. Les mouvements du mafieux s'arrêtent net, alors qu'il plonge son regard dans celui de la blonde. Et ça le touche, ce qu'elle vient de dire. « Je suis clean » qu'il souffle alors qu'il ne peut s'empêcher de venir l'embrasser dans le cou, exerçant une légère pression des deux mains dans le dos de la belle pour l'approcher encore plus de lui, un tant soit peut que cela puisse être encore possible. Ses lèvres descendent toujours plus bas, venant à nouveau délicatement torturer la pointe de ses seins.

Quand Samael se redresse, Rosalie vient tendrement lui caresser le visage, affirmant au passage qu'elle a out ce qu'il faut dans son sac main. Sauf qu'elle l'a laissé à l'entrée. Réception qui se trouve quinze étages plus bas. Une véritable torture pour le brun rien qu'à y penser... « Si tu me dis... que y'a aucun... risque... je te croirais.... » qu'il lui répond, usant des mêmes mots qu'elle, ses phrases entrecoupées de baiser qu'il dépose sur sa peau nu, partant de la base de son cou, jusqu'à la naissance de ses seins, avant de les embrasser à leur tour l'un après l'autre. Plongeant à nouveau ses prunelles dans les siennes, ce qu'il lit dans ses yeux lui suffit, et Samael n'a pas besoin de Rosalie qu'elle lui confirme quoique ce soit que déjà il fond sur elle pour capturer ses lèvres et échanger un baiser fiévreux. « J'ai beaucoup trop envie de toi » qu'il murmure dans un souffle alors qu'il coupe court au baiser, venant l'embrasser un peu partout dans le cou, ses mains passant sur sa poitrine pour la malmener tendrement.

Estimant qu'il l'a assez torturée (et lui aussi au passage), sans attendre Samael pivote, faisant atterrir Rosalie sur le lit. Et d'un mouvement rapide, il lui retire le dernier morceau de tissu, la laissant ainsi complètement nue face à son regard rempli de désir. Et putain, ce qu'elle est belle. On peut clairement lire ce qu'il pense dans ses yeux qui se sont assombris, alors qu'il la dévore du regard. A nouveau, le mafieux se penche sur la jeune femme, l'embrasse tendrement, avant de venir parsemer des baisers sur sa peau, partant de sa mâchoire direction plein sud, passant dans son cou, sur ses seins, son ventre, ses cuisses... Toute pensée rationnelle venait de le déserter à l'idée de sentir pleinement Rosalie, sans artifices. Un florilège de sensations excises à venir... Mais en attendant, ses doigts vinrent enserrer les poignets de Rosalie pour lui plaquer les mains le long du corps, tandis que ses lèvres se refermèrent sur son intimité...

AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Mar 13 Mar - 23:59
Rosalie & Samael
happy happy new year.
  Certains appeleront ça de la folie, d'autres la confiance. Mais alors que Samael perd ses moyens, avoue à Rosie qu'il n'avait pas prévu de protection adéquate pour se livrer à de quelconques ébats, c'est sans ciller, sans crainte qu'elle le force à s'asseoir sur le lit de cette suite magnifique, venant l'enjamber pour venir tendrement coller son corps au sien, profiter de la caresse de ses mains dans le creux de ses hanches. Regard rivés l'un dans l'autre, sans détour, elle lui dit, Rosie, elle lui dit qu'elle le croira sur parole s'il lui assure qu'ils n'ont pas besoin de se protéger. Elle-même prend la pilule, après tout, n'étant pas spécialement chaste dans son genre depuis cinq ans. Mais ça, c'est une autre histoire. Samael se fige, la fixe, et les mots sortent, libérateurs, avant qu'il ne revienne l'embrasser dans le cou, arrachant un sourire satisfait et soulagé à la blonde qui se rapproche d'avantage encore du jeune homme. Elle le croit. Elle le croira toujours. Aveuglée par des sentiments trop forts, peut-être. Mais elle n'y peut rien, l'avocate. Samael a gagné son coeur il y a un moment maintenant.

Et elle se courbe en arrière, son épiderme se soulève au contact des lèvres du brun sur la pointe de ses seins, mais la jeune femme se ressaisit, venant affirmer dans le doute qu'elle a ce qu'il faut s'il en éprouve le besoin, dans son sac, quinze étages plus bas, à la réception. Elle irait Rosalie, s'il le lui demandait. Même si là, dans l'immédiat, la jeune femme a la tête à tout sauf quitter cette chambre, ce lit, ses bras. Et à son tour, Samael témoigne de sa confiance envers elle, affirme que si elle dit qu'il n'y a aucun risque à aller plus loin sans, il la croit. Donnant donnant, la confiance est complète, dans un sens comme dans l'autre, et Rosalie sourit, tout en effleurant doucement la nuque de Samael du bout des doigts. « Oui... » Le murmure est laborieux, entrecoupé de soupires au contact de chacun des baisers que Sam applique sur sa peau comme un baume réparateur pour son coeur vide depuis bien trop longtemps. Et alors qu'elle croise son regard, elle devine qu'il n'y a pas besoin d'en dire plus. Qu'ils n'en ont pas la force, ni l'un, ni l'autre, avides du corps de l'autre, des baisers de chacun, Rosalie parsemant la peau de l'épaule de Samael de baisers épars, comme s'il était son oxygène. Comme s'il lui était nécessaire, absolument nécessaire. Leurs lèvres se joignent, se trouvent avec tendresse, et un rire doux lui échappe alors qu'il affirme la désirer avec bien trop d'ardeur pour pouvoir la laisser s'échapper. « J'espérais que tu dises ça... » Répond la blonde dans un soupire tout en offrant la peau de son cou, n'ayant absolument pas le coeur à l'abandonner dans l'immédiat.

Puis, sans qu'elle ne s'y attende, Samael reprend les choses en main, allonge la jeune femme sur le lit tout en tirant sur son dernier vêtement, la laissant ainsi en tenue d'Eve, sans artifice, rien de plus que sa peau nue offerte à son regard avide, loin de cacher son envie d'elle manifeste. Que ce soit au niveau de son regard... Ou plus bas, sous la ceinture. Elle en peut plus, Rosie. Elle a besoin de lui, de son corps contre le sien, maintenant. Mais Samael n'en a pas fini avec elle, et le lui fait savoir en venant à nouveau l'embrasser, pour glisser doucement le long de son corps, arrachant des souffles de plus en plus difficiles à la blonde à mesure qu'il descend plus bas, toujours plus bas. « Sam... Putain... » Mille et une phrases lui viennent, et pourtant rien ne vient, rien d'autre qu'un juron qu'elle étouffe, alors qu'elle tente de se redresser, arrêtée en plein élan par Samael qui plaque ses poignets contre le matelas, l'empêchant de faire le moindre mouvement tandis qu'il vient à l'assaut de sa zone la plus érogène. Et elle se cambre, Rosalie, pince ses lèvres comme elle le peut, mais bien vite elle ne craque, ses ongles s'accrochent aux draps, ses soupirs sont plus lourds. « J'ai envie d'toi... j'en peux plus Sam, j'en peux plus.. reviens ! » Elle supplie, Rosie, elle supplie si fort qu'elle s'en surprend elle-même, son regard bleu fixant le brun, à sa merci.

AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Mar 17 Avr - 10:05
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Jamais il n'aurait pensé que la soirée du nouvel an prendrait une telle tournure. Oh ça non. Et dire qu'il comptait aller se coucher tôt, peut-être regarder un peu la télé avant de sombrer dans un sommeil sans rêve... Et voilà qu'en ce moment même il est en charmante compagnie. Et pas n'importe laquelle, Rosalie étant venue lui faire la surprise dans une tenue plus qu'évocatrice... Il n'aura pas fallu longtemps avant que Samael ne craque, bien trop avide de la peau de la jeune femme et de découvrir ce qui se cache sous les fins morceaux de tissus qui ne recouvrent que le stricte nécessaire...

Allongée sur le lit, le mafieux retire le dernier vêtement de l'avocate, avant de se redresser pour observer la blonde désormais dans le plus simple appareil. Et putain ce qu'elle est belle ! Il en rougirait presque alors que l'expression de son désir se fait encore plus visible au niveau de son boxer... Mais très vite, Samael fond à nouveau sur elle pour venir capturer ses lèvres. Un baiser fougueux, pressé, qui traduit tout ce qu'il peut ressentir en cet instant, alors que bien vite ses attentions descendent toujours plus bas, jusqu'à venir titiller le point le plus sensible du corps féminin. L'effet est immédiat, mais le brun ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, empêchant Rosalie de faire le moindre geste alors qu'il la tient par les poignets. Concentré et sachant parfaitement ce qu'il fait, le mafieux compte bien la faire jouir avec sa langue uniquement... Mais alors qu'il sent bien que le moment arrive, Rosalie le supplie. Une supplique qui ne le lisse pas indifférent, bien au contraire. Et c'est avec un petit sourire satisfait qu'il se redresse pour retirer son boxer, laissant ainsi un bref répit à Rosalie pour qu'elle reprenne ses esprits.

En douceur, Samael s'approche, s'étend au dessus d'elle tout en prenant appui sur ses bras pour ne pas l'écraser de tout son poids. D'une main, il retire quelques mèches qui cachent le visage de la belle, avant de plonger son regard dans le sien. Un regard qui en dit long sur ce qu'il peut ressentir pour elle... En cette instant, Rosalie pourrait lire en lui comme dans un livre ouvert. Regard plein de passion mais surtout traduisant une bouffée d'amour subite qui ne lui est pas familière, le tout avec n petit sourire affiché et dont le mafieux n'a pas du tout conscience en ce moment. Tendrement, Samael vient embrasser Rosalie. Baiser moins pressé, plus tendre et attentionné. Sa langue se lie à la sienne pour une danse sensuel, avant qu'il ne se redresse, empoigne ses chevilles pour les embrasser de la même façon. Dernier coup d’œil à la belle et finalement, le brun relève les jambes de l'avocate et s'approche en douceur pour la pénétrer avec une lenteur calculée. Putain. C'est tout ce qui lui vient alors qu'il commence à effectuer de lents va-et-viens. Cadence en place, Samael accélère l'allure au fur et à mesure, accentuant ses coups de reins. Concentré, il écoute les soupires de Rosalie, les réactions de son corps, pour adapter ses assauts à son plaisir. Et finalement, Samael s'arrête subitement, approche son visage de celui de Rosalie pour lui murmurer à l'oreille : « Viens sur moi ». Et sans attendre, le mafieux se redresse pour prendre place sur la chaise non loin du lit, tendant une main à Rosalie pour l'inviter à le rejoindre. Lui qui d'habitude aime dominer et diriger, ne laissant jamais les femmes avec qui il peut avoir des aventures prendre les rennes, veut bien volontiers inverser les rôles avec Rosalie.

AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Around the town-
Sauter vers: