:: the world is my home :: Around the town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(rosael) happy happy new year.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Sam 6 Jan - 12:20

   Rosalie & Samael

  happy happy new year.

   

   L'adresse entrée dans le gps, la porte de sa voiture claquée, et Rosalie jette un dernier regard vers le miroir, hésitante. L'idée lui est venue la veille, lors d'un échange de sms avec Samael. Et elle se demande encore si ce n'est pas risqué, si elle ne pousse pas un peu trop loin la carte de l'audace. Depuis quand est-ce qu'elle a froid aux yeux, la blonde ? Peut-être depuis qu'elle a peur de faire quelque chose de travers, elle qui pour la première fois se retrouve aimantée à une telle personnalité. Dans un soupir, elle active le contact, relâche le frein à main. Et elle quitte le parking de son appartement, direction l'extérieur de la ville. Avec Samael, c'est différent de tout ce qu'elle a pu connaître jusque maintenant... Même Jonah. Et ça l'inquiète un peu, au fond, elle qui a toujours tenu les rennes de ses relations et eu un certain contrôle sur sa vie... Voilà qu'elle est en train de se taper une heure de route pour aller le surprendre en pleine réception dorée, dans un bel hôtel hors de Brookfield Heights. Et le pire c'est qu'à cette simple idée, la blonde elle appuie sur l'accélérateur. Alors une fois sur l'autoroute, Rosie, elle conduit vite. Elle file entre les voitures, jette un œil à l'heure, fréquemment, sûrement trop fréquemment mais elle s'en fout elle respecte aucune règle ce soir. Tout ce qu'elle sait c'est qu'elle a hâte de lire la surprise dans le regard brun de Sam quand elle lui fera face, et l'avocate elle se délecte déjà intérieurement du moment où il posera les yeux sur elle.

Une fois sortie de sa voiture, elle passe à la réception, confie son manteau et son sac, demande à ce qu'on lui indique la direction de la réception où se trouve le jeune homme. Et le réceptionniste ne prend même pas la peine de vérifier la liste des invités ni de lui demander son nom, probablement un peu perturbé par les sourires que l'avocate fait, diablement moulée dans une robe aussi dorée que ses cheveux, mais suffisamment couverte pour dissimuler ce qu'elle porte en dessous.. Elle remercie le réceptionniste, se dirige vers la salle, et inspire une dernière fois avant de passer la porte. Plus moyen de reculer maintenant.

Il ne lui faut pas bien longtemps pour qu'elle puisse repérer Samael parmi tous ces hommes sur leur 31, verre à la main, en pleine discussion. C'est à croire qu'elle dispose d'un radar, Rosie, chaque fois que ça le concerne. Puis il est si beau, avec son air faussement nonchalant, écoutant d'une oreille distraite deux autres de ses collègues, et probablement en train de se demander ce qu'il fait là. Tiré par ses autres collègues, qu'il lui a dit la veille. Rosie, elle s'est dit qu'elle pourrait rendre sa soirée plus intéressante. Alors elle arrive derrière Samael, et délicatement, vient enrouler son bras autour de celui du jeune homme tout en adressant un sourire aux deux autres hommes qui ont arrêté de parler pour la regarder. « Pardonnez mon interruption messieurs, je vous emprunte ce charmant brun. » Elle sent déjà le regard de Samael qui pèse sur elle, surpris, et probablement bien d'autres choses. Pour toute réponse, la blonde se contente d'attraper sa coupe de champagne, pour en boire une gorgée. « Surpris de me voir ? » Elle est pleine de ressource, l'avocate, il n'y a pas que devant un procès qu'elle est redoutable.

AVENGEDINCHAINS
   


@Samael Miller
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Dim 7 Jan - 13:50
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Samael doit bien avouer que cette soirée, il y va à reculons. A choisir, il aurait préféré la passer seul chez lui, devant la télé. Nouvel an, c'est comme Noël pour lui : un calvaire dont il se passerait volontiers. Sauf qu'il n'a pas le choix. Car il sait que s'il ne se rend pas à cette soirée, il en entendra parler pendant des mois. Ses collègues ne le lâcheront pas. Mais il n'est pas idiot le mafieux, et sait parfaitement que s'ils souhaitent sa présence à la réception, c'est uniquement pour pouvoir draguer. Et si d'habitude, ça en l'aurait pas dérangé, et qu'il en aurait même sûrement profité, cette fois les choses sont différentes. Samael n'est plus dans cette optique, une blonde accaparant toutes ses pensées. Blonde qui, d'après ses dires, a des plans pour la soirée. Dommage. Ça lui aurait fait une excuse valable et impossible à contredire pour la soirée. C'est donc pas décidé pour un sou que Samael s'engouffre dans sa voiture, habillé du costume sur mesure offert par Maxine à Noël. Direction le Four Seasons Hotel pour une soirée qui se veut de folie d'après les affiches. Dernier texto à Rosalie lui souhaitant une bonne soirée, dernier soupire et c'est parti pour une heure de route.

Sur place, le mafieux doit bien avouer que les petits plats ont été mis dans les grands. C'est grandiose. Et ça pue le luxe à des kilomètres. Beaucoup de personnes de la haute société sont présentes, toutes plus chics les unes que les autres. Une fois son invitation donnée à la réception, Samael se fond dans la masse comme un poisson dans l'eau, habitué dès son plus jeune âge à ce genre de réception. Ses collègues le repèrent presque aussitôt et viennent l'aborder, visiblement déjà un peu éméchés. Malgré tout content de les voir, c'est le sourire aux lèvres que le mafieux les suit dans la foule, après avoir attrapé une flûte de champagne au vol. La soirée se déroule sans encombre, faisant presque oublier à Samael qu'il n'avait aucune envie de venir ici.

Les heures s'égrainent et minuit se rapproche. Le mafieux discute avec ses collègues qui ne se font pas prier pour draguer les jeunes demoiselles qui viendraient à leur rencontre. Et ils n'avaient pas tord quand ils affirmaient que le brun les attirait comme des aimants. Plusieurs fois, de jolies jeunes femmes vinrent l'aborder, pas du tout intéressées par ses collègues un peu lourdingues. Mais voyant que le mafieux n'a aucun intérêt pour elles et ce, malgré l'alcool qu'il a dans le sang, c'est presque à contre-coeur qu'elles se rabattirent sur eux, pour leur plus grande satisfaction. Quant à Samael, ce dernier fut d'avantage accaparé par son téléphone que par les filles. Mais aucun SMS à l'horizon, rien. Et c'est bien difficilement qu'il parvint à cacher sa déception. Très vite, et alors que les jeunes femmes s'éloignent, le brun se fait réprimander par ses collègues. Et c'est avec un sourire en coin qu'il capitule, rangeant son téléphone avant de se saisir d'une nouvelle flûte de champagne, décidé à discuter encore un peu avant de rendre dans sa chambre d’hôtel.

En pleine discussion et dos à l'entrée, Samael ne comprend pas ce qu'il se passe lorsque ses collègues s'arrêtent en pleine discussion. Mais il n'a pas le temps de se retourner pour voir qui est à l'origine de cette réaction surprenante – même s'il se doute que ce doit être une femme – qu'un bras s'enroule autour du sien. Et alors que ses yeux se posent sur Rosalie à ses côtés, le brun se fige sous la surprise, presque autant que ses collègues sont en train de baver. Ne s'attendant absolument pas à la voir ici, Samael ne réagit même pas lorsque la jeune femme se saisit de sa coupe de champagne et y porte les lèvres. Le fait est qu'il est en train de l'observer de bas en haut et de haut en bas, absolument subjugué. Tout comme le reste des hommes de la soirée très certainement. Mais cette information ne fait pas encore irruption dans son cerveau. Pas encore. « Qu'est c'que tu viens faire ici ? » qu'il demande finalement, parvenant difficilement à cacher sa surprise et son émotion de la voir ici. Et dire qu'il y a peu, il scrutait son téléphone en quête d'un éventuel message qu'elle lui aurait envoyé... Se penchant vers elle, il vient délicatement l'embrasser sur la joue alors qu'une main se glisse au niveau de sa taille. « T'es magnifique » qu'il lui souffle, alors que son regard se porte sur la salle où, cette fois, le regard insistant de plusieurs hommes ne lui échappe pas.
AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Mar 9 Jan - 16:05
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Elle parcoure la foule de manière parfaitement innocente, se faufile parmi les gens comme si elle avait été invitée, comme si sa présence même ici n'était pas une anomalie. Rosie, elle a toujours été douée pour ça : S'incruster là où on ne l'attend pas, et déjà dans ses jeunes années universitaires elle parvenait à intégrer les soirées étudiantes avec brio. C'est bien comme ça qu'elle s'est intégrée si facilement en ville, d'ailleurs. Or, ce soir ce qui l'intéresse, c'est bien une seule et unique personne, laquelle lui tourne le dos et ne semble donc pas encore s'être aperçu de sa présence. Ses collègues, en revanche, l'ont bien vue l'avocate. Mais elle ne laisse pas le temps au brun de suivre leurs regards, car déjà elle passe son bras autour de celui du jeune homme, qui ne cache absolument pas sa surprise quand il comprend qui vient de s'ajouter à leur petite discussion. Et l'électrochoc vient enfin, quand elle porte sa coupe de champagne à ses lèvres. Elle sourit, Rosalie, parce qu'il réagit exactement comme elle l'espérait. « A ton avis ? » Qu'elle demande d'un air entendu, sans quitter le sourire espiègle qui couvre son visage, ignorant délibérément les regards qui, elle le sait, pèsent sur elle, surtout du côté de la gente masculine. Elle s'y est préparée. Mais tout ce qui compte, là, tout de suite, c'est Samael. Elle explique enfin, lui rendant sa coupe de champagne: « Aucune soirée ne me faisait envie en ville... je me suis dit que c'était un signe pour te faire une petite.. surprise. » Elle écarte les bras, et c'est presque si elle ne dit pas "tadaa" au passage, fière de l'effet de surprise. Il ne se doutait de rien, absolument rien, et c'est une réussite absolue. Et elle frissonne délicieusement au contact des lèvres masculines sur sa joue, et de la main qui vient trouver sa place au creux de sa taille. « Tu n'es pas mal non plus. » dit-elle avec une pointe d'espièglerie, complice, ravie.

A son tour, elle balaie la salle du regard, constate que c'est diablement sérieux, par ici. Et quand elle croise le regard de trois hommes qui parlent tout en l'observant, elle roule des yeux vers le ciel en toute discrétion, et se rapproche de Samael, ses grands yeux bleus venant capter le sombre qui lui fait face. « Je ne suis pas simplement venue en coup de vent, d'ailleurs. » Elle hausse une épaule, prend sa main libre dans la sienne avant de venir subtilement effleurer l'intérieur de son poignet, unique peau nue à laquelle elle peut accéder. « Sachez cher monsieur Miller, que je suis toute à vous jusque l'année prochaine. » Elle jette un regard à l'heure, avant de dire d'un air mystérieux, le regard presque mesquin: « Et je ne suis peut-être pas Cendrillon, mais j'ai une surprise pour vous aux douze coups de minuit .. » qui approchent à grands pas. Elle jauge sa réaction, avant de se pencher vers le buffet pour saisir une coupe de champagne. « Santé ? »



AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Mar 9 Jan - 18:16
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Il ne se doute de rien. Absolument rien. Lorsqu'il sent un bras féminin s'enrouler autour du sien, il trouve la jeune femme bien culottée et se demande qui cela peut être. Alors, quand ses yeux se posent sur Rosalie, la surprise est de taille et se lit parfaitement sur son visage alors qu'il reste bouche bée près d'elle. Et dire qu'il y a quelques minutes à peine, il scrutait son écran de téléphone dans l'attente d'un éventuel message de sa part. Décontenancé un instant, il sait pourtant qu'il ne doit pas se faire de fausses idées, même si une grande part de lui sait qu'elle est venue uniquement pour ses beaux yeux. C'est pourquoi il demande la raison de sa présence ici, quitte à passer pour un idiot. Après tout, elle aurait très bien pu être invitée aussi et ne lui avoir rien dit pour le surprendre ce soir ? Mais bien sûr, la blonde reste vague, lui retourne une question en retour comme si la réponse était évidente. Et peut-être bien qu'elle l'est, finalement. En tout cas, le petit sourire qu'elle affiche trahit ses pensées alors qu'elle finit par dévoiler la vérité après ce court suspens. Et Samael ne peut s'empêcher de légèrement sourire à son tour alors qu'il l'observe un moment puis se penche pour venir l'embrasser sur la joue, non sans glisser une main dans son dos, histoire que le reste de l'assemblée masculine comprenne bien que cette charmante demoiselle n'est pas disponible. Les regards sont insistants, Samael les sent peser sur eux alors qu'il se redresse pour fixer ses deux collègues qui n'ont pipé mot depuis l’arrivée de Rosalie. Claquant des doigts pour les faire réagir, les deux sursautent. «  Vous avez d'la bave au coin d'la bouche! » qu'il lance en mimant le geste, pour les afficher et les taquiner avant d'éclater de rire. Pour sûr qu'il en prendra pour son grade dans deux jours et qu'il va se faire cuisiner pour en savoir plus sur la belle blonde qui a fat irruption à la soirée...

Près de lui, il sent Rosalie se rapprocher, alors que sa main vient doucement enlacer la sienne, avant que ses doigts ne remontent vers ses poignets. Pivotant son regard vers elle, ses yeux captent les siens, et la jeune femme se veut tout à coup bien mystérieuse. Arquant un sourcil, Samael ne dit rien, comprenant parfaitement où elle veut en venir. Son imagination faisant le reste, trahie par le sourire qu'il affiche. Alors que la belle prend à son tour une coupe de champagne, le mafieux jette un coup d’œil à sa montre et constate qu'il ne reste que cinq petites minutes avant minuit. « Les cinq minutes les plus longues de ma vie... » qu'il souffle à la jeune femme d'une voix plaintive, resserrant ses doigts autour des siens avant, de son autre main, faire teinter la coupe de champagne qu'il a récupérée contre celle de Rosalie, et la porter à ses lèvres pour en boire une gorgée, pile au niveau de la trace de rouge à lèvre laissée par la demoiselle.
AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Mar 9 Jan - 20:22
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Et comme souvent à chaque fois qu'elle se trouve non loin de lui, Rosalie oublie le reste de l'assemblée. Les regards masculins dirigés vers elle, la blonde les ignore, du moins jusqu'à ce que ce soit Samael lui-même qui se permette de reprendre les regards presque indécents de ses collègues, non sans une pointe de taquinerie. L'avocate se contente d'arborer un sourire léger, mais garde le silence, laissant le soin aux hommes de se taquiner entre eux. Elle, elle a déjà bien assez de Samael dont elle doit attiser l'attention. Bien qu'elle se doute secrètement que ça ne sera pas bien difficile. Pour preuve, à peine eut-elle abordé la question des douze coups de minuit qu'elle lit dans son regard un mélange d'envie et de curiosité. D'impatience, aussi, alors qu'il jette directement un oeil à sa montre pour constater que le changement d'année approche à grand pas. Et avec, la promesse d'une jolie blonde qui ne le quitte pas du regard... « Cinq minutes, c'est rien, crois moi.. J'ai du patienter une heure de route entière en songeant à ce que je te prépare. » Elle ne mâche pas ses mots, Rosalie. Au contraire. Et c'est un sourire en coin qu'elle adresse au brun, alors que les minutes s'écoulent avec une lenteur presque palpable. Désagréable. Intenable. Ils trinquent, et elle suit du regard la trajectoire de la coupe de Samael qui rejoint ses lèvres, à l'endroit encore légèrement rougi par son maquillage. Elle pince les lèvres, et elle se fait violence pour ne pas craquer. Elle a tout préparé, hors de question de rebrousser chemin.

Rapidement, 23h59 arrive. Les invités commencent à se regrouper, tandis que l'instigateur de la soirée prend la parole pour indiquer l'an 2018 qui approche pour les convives. La plupart ont, par ailleurs, le regard rivé sur l'horloge, alors que les secondes défilent, que l'aiguille des minutes s'approche de l'heure fatidique. Et Rosalie aussi, elle observe. Quinze secondes. Plus personne ne les regarde, se préparant à entamer le décompte. Alors l'avocate, elle serre encore un peu la main de Samael toujours entrelacée à la sienne, alors qu'elle se rapproche de lui, réduisant l'espace entre leurs deux corps. Dix secondes. Elle prend le poignet masculin, guide la paume du brun dans l'embrasure de sa robe. Mais au lieu de rencontrer sa peau nue, elle guide ses doigts le long d'un autre morceau de tissu, cette fois de dentelle, ne laissant pas de doute à ce qui peut bien se trouver sous sa robe, sans qu'il ne puisse pour autant pleinement savoir de quoi il s'agit. Cinq secondes. Elle retire la main de Samael presque aussi vite qu'elle l'a glissée sous sa robe, et fait mine de réajuster le col de sa chemise. « Quatre.. trois, deux, un... » Et alors que la plupart sont déjà en train de se souhaiter la bonne année, Rosie se hisse sur la pointe des pieds pour venir embrasser délicatement le brun. Sans la moindre honte. Reculant à peine le temps de murmurer contre ses lèvres: « Tu es en tête de liste de mes résolutions 2018. »


AVENGEDINCHAINS
   


Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Mer 10 Jan - 20:29
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   La surprise est de taille, et Samael a bien du mal à s'en remettre. Pourtant, il ne laisse rien paraître, retrouve son aisance habituelle alors qu'il affiche ses deux collègues sans aucune gêne, ne se souciant que peu des conséquences qui s'abattront sur lui dès la reprise du boulot. Mais présentement, le mafieux s'en fiche. Il se fiche de tout. La Terre pourrait bien s'arrêter de tourner qu'il n'en aurait rien à faire. La soirée a pris une tournure à laquelle il ne s'attendait pas du tout pour son plus grand plaisir. Il se sent plus léger, plus serein... et ne regrette plus d'être venu. Et la suite, il l'attend avec encore plus de hâte alors que Rosalie se joue parfaitement de lui et de ses réactions. L'imagination fertile du brun se met en marche à peine la jeune femme a-t-elle énoncé vaguement la suite des événements, affirmant par la même occasion que l'attente que Samael peut ressentir n'est rien par rapport à celle qu'elle a pu éprouver tout le trajet... Et c'est avec une impatience non dissimulée que Samael constate qu'il leur reste encore cinq minutes avant minuit. Courte durée pourtant si longue présentement.

Et voilà. Le décompte tant attendu est enfin arrivé sans que Samael ne s'en rende vraiment compte, parlant de tout et de rien avec ses collègues, Rosalie à ses côtés. N'ayant pas lâché sa main, ses doigts se resserrent autour des siens alors que les gens autour d'eux se mettent à décompter. Et contrairement à eux, ce n'est pas vers l'horloge géante que les yeux du mafieux sont rivés, mais vers Rosalie, encrés dans les siens alors qu'elle se rapproche encore un peu de lui. L'air de rien, la belle attire la main de Samael, la fait glisser sous le tissu de sa robe. Et s'il s'attendait à rencontrer sa peau, c'est tout autre chose qu'il sent sous des doigts. Un autre vêtement, ou plutôt sous-vêtement, dont la dentelle est facile à reconnaître. Mais Samael n'a pas le temps de réagir (et, faut bien le dire, il n'est pas apte à réagir présentement) que Rosalie s'approche encore un peu, joue avec le colle de sa chemise avant de venir l'embrasser avec douceur au milieu des autres convives. Baiser que Samael lui rend bien évidemment, oubliant totalement ses collègues non loin de là et leurs regards surpris. Et si, dans un premier temps, il répond avec la même délicatesse, effleurant à peine les lèvres de la belle blonde, très vite, l'envie d'y goûter un peu plus prend le dessus et le baiser prend plus d'ardeur. Mais pas longtemps. Car Samael n'oublie pas qu'ils ne sont pas seuls... « Et maintenant ? » qu'il finit par demander, sourire en coin alors que Rosalie affirme qu'il est sa résolution de la nouvelle année. « J'ai des idées plein la tête » qu'il lance dans un souffle, avant de venir coller son front contre le sien et fermer les yeux un court instant, comme pour se calmer.

AVENGEDINCHAINS   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Mar 16 Jan - 12:03
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Elle ne regrette pas d'avoir pris les devants, d'avoir osé le tout pour le tout en fonçant tête baissée jusque cette réception dont elle ne connaissait rien. Mais pour le regard que lui lançait Samael, à l'instant, le jeu en valait la chandelle. Ce fut bref, et elle ne s'étonna pas de le voir retrouver son aisance naturelle qui pourrait paraître désarmante pour beaucoup. L'avocate avait pris l'habitude déjà il y a cinq ans, et aujourd'hui, elle s'adaptait à nouveau, voilà tout. Cinq petites minutes, voilà ce qu'elle lui demandait d'attendre avant qu'il ne sache ce que la blonde avait en tête pour lui. Elle voulait marquer les premières secondes de 2018 comme il faut, et elle comptait bien s'y appliquer. Alors, quand les douze coups de minuit retentissent et que la plupart des convives se souhaitent la bonne année en se saluant mutuellement, Rosie elle joue avec le feu. Laisse le loisir à Samael de deviner ce qu'elle cache sous sa robe, de l'imprimer sur ses doigts, l'espace d'une fraction de secondes. Assez pour le tenter et lui mettre l'eau à la bouche, une bouche qu'elle s'approprie avec douceur, le temps d'un baiser que le brun ne se fait pas prier de rendre avec un peu plus d'audace. Laissant la belle avocate étourdie quand elle reprend pleinement possession de ses moyens.

« Et maintenant ? » La belle esquisse un sourire, hausse une épaule, énigmatique. Elle balaie la salle du regard, son front collé à celui de Samael avant qu'elle ne laisse échapper un rire amusé face à son imagination qui, apparemment, le travaille. « Maintenant, ce que je propose c'est qu'on trouve une excuse pour fausser compagnie à tes collègues... Et que tels des voleurs on s'échappe discrètement de cette réception. » Sourire en coin, sourire amusé, Rosalie pince les lèvres en regardant les collègues qui ont le regard rivé sur eux. « La tâche risque d'être plus compliquée que prévue. » qu'elle susurre à Sam en lui désignant les regards indiscrets d'une œillade rapide. Elle détache discrètement son bracelet, qu'elle glisse dans la main du brun avant de lui murmurer après un nouveau baiser, furtif: « Il semblerait que j'aie perdu ceci. Dommage, je suis déjà partie. » Va-t-il comprendre où elle veut en venir? Quoi qu'il en soit, la belle blonde n'attend pas plus et se dirige vers la sortie de la salle, pour aller vers l'ascenseur, non sans saluer d'un bref signe de tête les collègues du jeune homme. Les portes ouvertes, elle ne sait même pas à quel étage se rendre. Alors elle attend, pour voir s'il la suivra, s'il arrivera avant que d'autres ne veuillent prendre le même ascenseur qu'elle.


AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Sam 20 Jan - 13:50
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   La soirée s’annonce bien plus distrayante que ne s'était imaginé Samael, la présence de Rosalie changeant totalement la donne. La nouvelle année arrivée, la belle s'amuse à faire perdre la tête au mafieux, avec des attitudes pour le moins suggestives et qui font marcher son imagination. Trop beau pour être vrai, le brun se demande d'ailleurs s'il n'est pas sous l'emprise de l'alcool, en train d'imaginer tout ceci tellement il aurait voulu passer la soirée avec la jeune femme. Mais impossible que son inconscient invente autant de choses, autant de détails, pas vrai ? Impatient, il attend la suite des événements, se demandant ce que Rosalie a en tête, découvrant une toute autre personnalité de la demoiselle. Front collé contre le sien, Samel oublie le monde autour d'eux, et même ses collègues qui les regardent avec un œil envieux, se doutant que leur aimant à femme va leur faire faux-bond. Reste à savoir comment s'éclipser... et si le mafieux n'aurait aucun mal à attraper la main de Rosalie pour se diriger vers les ascenseurs, la belle souhaite faire ça en toute discrétion. Sourire léger, il l'écoute énoncer son idée, corps proche du sien, le cœur battant un peu plus vite en s'imaginant la suite de la soirée et surtout ce qui se cache sous sa robe dorée...  Pleine de ressources, Rosalie glisse subrepticement son bracelet dans la main de Samael, lui faisant comprendre qu'il s'agit d'une excuse pour la rejoindre. Et sans attendre, la jeune blonde se dirige vers les ascenseurs, laissant à Samael le soin de la retrouver. L'observant s'éloigner, ce n'est que quand elle n'est plus dans son champs de vision que Samael fait mine de se pencher au sol pour attraper quelque chose avant de se diriger vers ses collègues, expliquant le pourquoi du comment il doit les laisser, à savoir que la jolie demoiselle qui les a rejoint a laissé tomber son bracelet, bracelet qu'il tient dans la main comme preuve. Évidemment, ses collègues ne sont pas idiots, et c'est avec un sourire qui en dit long qu'ils laissent Samael quitter la soirée, non sans quelques remarques au passage.

Mais le mafieux sait qu'il doit se dépêcher, car déjà, plusieurs personnes se dirigent vers les ascenseurs pour se rendre à leur chambre d’hôtel et continuer la soirée. C'est donc d'un pas rapide, presque à petites foulées, que le brun part das la même direction pour rejoindre Rosalie qui a gardé les portes de l’ascenseur ouvertes. Et alors qu'elles se referment, Samael s'engouffre à l'intérieur, ne laissant à personne d'autre le loisir de monter avec eux. Désormais seuls, sans un mot le brun appuie sur le bouton qui les mènera à l'étage où se trouve la chambre qu'il a réservée pour la nuit, à savoir le quinzième et dernier étage... En silence et alors que l’ascenseur s'élève, Samael s'approche de Rosalie, leurs corps n'étant qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. D'un geste tendre, il replace quelques-unes de ses mèches blondes derrière son oreille, avant de plonger ses yeux dans les siens de longues secondes... Pour finalement réduire le peu de distance entre eux, attraper son visage des deux mains et l'embrasser fougueusement, collant ainsi le corps de la jeune femme contre la paroi de l’ascenseur, son désir pour elle s'exprimant clairement au niveau de son entre-jambe... La température a grimpé de quelques degrés en un instant alors que le baiser se veut plus profond,la langue de Samael venant jouer avec celle de Rosalie alors que sa main droite remonte lentement le long de sa cuisse nue... Mais l'ascenseur arrive rapidement à destination. Bien trop vite, obligeant le mafieux à couper court à cet échange passionné. A bout de souffle, et presque à contre cœur, Samael s'éloigne de la jeune femme alors que les portes de l'ascenseur s'ouvrent. Sans un mot, et l’excitation à son paroxysme, il tend la main à Rosalie direction la chambre 632, celle qui se trouve tout au bout du couloir qui lui semble, pour le coup, affreusement long.
AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
02/11/2017
97
95
avocate depuis 6 ans
Voir le profil de l'utilisateur








Rosalie Ainsworth
it's just another day
Mar 23 Jan - 16:12
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Elle sait très bien qu'elle n'a pas besoin de prétexte pour l'arracher à sa soirée, mais elle aime ça, Rosalie. Elle aime jouer avec le feu, attiser les flammes de la curiosité de Samael, toujours plus, jusqu'à ce qu'il craque. Parce que c'est comme ça qu'ils tournent le mieux. Parce qu'elle sait, dès lors qu'elle passe les portes de l'ascenseur encore vide, qu'elle a fait mouche aux douze coups de minuit, et même avant, avec son arrivée tardive et surprise. Alors elle n'a plus qu'à attendre qu'il vienne jusqu'à elle. Qu'il se dérobe à ses obligations envers ses collègues, pour mieux lui appartenir pour la nuit, à elle et rien qu'à elle. La nuit.. et peut-être même les suivantes. Et alors qu'elle tend gracieusement le bras pour maintenir les portes de l'habitacle ouvertes, ces dernières commençant à se fermer, c'est finalement un geste vain qu'elle effectue, car déjà la silhouette masculine s'engouffre avec force dans l'ascenseur, pour mieux la rejoindre. Rosie, elle appuie avec insistance sur le bouton de fermeture. Elle ne veut personne d'autre que lui dans cet ascenseur, qu'importe l'étage auquel il se trouve. Et elle est plus que ravie de le voir appuyer sur le dernier étage, lui laissant le loisir entier de leur ascension pour profiter de sa présence.

Elle attend que l'ascenseur démarre, sans un mot. Fixe le brun du coin de l'oeil, un sourire espiègle placardé sur ses lèvres qui se gomme à mesure qu'il approche d'elle. Adossée à la paroi du fond de l'ascenseur, elle ne bouge pas. Fixe la silhouette qui se rapproche comme un félin sur sa proie, et ce jusqu'à ce qu'enfin leurs corps se frôlent. Elle lève automatiquement la tête, aimantée à la main qui vient chasser dans un geste fugace et doux quelques mèches blondes rebelles qui cascadent devant son visage. Et elle s'abandonne entièrement aux lèvres masculines, dès lors que Samael se penche pour entièrement annihiler la distance entre leurs lèvres. Son dos se heurte plus brusquement à la paroi, mais ses mains s'agrippent aux épaules du brun, répondant à ses baisers avec une soif de plus, de toujours plus. Elle n'est jamais rassasiée quand il s'agit de lui, et en l’occurrence, elle tient depuis bien trop longtemps sans céder à ses envies. Leurs envies, puisque, ainsi collé au corps de Rosalie, il ne fait pas de toute que Samael éprouve le même désir dévorant qu'elle.. Sa langue vient subtilement danser avec celle du jeune homme, tandis qu'elle ne se fait pas prier pour enrouler sa jambe autour de sa hanche, réduisant d'avantage encore l'espace entre leurs bassins. Et elle pourrait rapidement partir en vrille, la blonde, mais heureusement l'ascenseur les rappelle à l'ordre en indiquant qu'ils ont atteint le quinzième et dernier étage. Ses doigts s'entrelacent à ceux de Samael, tandis que, pantelante et essoufflée, elle le suit à l'extérieur de l'ascenseur pour longer le corridor jusque sa chambre qu'il ne tarde pas à ouvrir. La blonde s'engouffre dans les lieux, immenses et luxueux, elle le distingue même sans lumière, s'avançant dans la pièce principale, dos à Samael. « Je vois que tu t'es pas privé. C'est drôlement grand, comme chambre, pour une seule personne... » D'un geste bref, elle fait glisser une de ses bretelles le long de son épaule, dévoilant une partie de l'ensemble de lingerie qu'elle porte sous sa robe de soirée. Assez pour montrer à Samael ce qu'il a touché du bout des doigts plus tôt. Et elle pivote doucement, Rosie, pour le regarder et demander, aguicheuse et curieuse: « Tu espérais remonter accompagné ? »
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
30/10/2017
879
638
Truand, ça compte?
Voir le profil de l'utilisateur








Samael Miller
it's just another day
Mer 24 Jan - 21:31
Rosalie & Samael
happy happy new year.
 
   Le fantasme de l’ascenseur...  Samael et Rosalie seuls dans cette petite cabine qui doit atteindre le quinzième étage... La machine à peine active que déjà le brun s'approche, prédateur, un regard qui en dit long sur ses intentions. Le souffle court, il plonge ses pupilles dans celles de Rosalie... mais finit par craquer. Et c'est avec force qu'il plaque ses lèvres sur les siennes avant d'approfondir son baiser, ses mains baladeuses parcourant la peau nue de la jeune femme, remontant doucement le long de ses cuisses... L'électricité entre eux en deviendrait presque palpable. La tension sexuelle difficile à cacher, surtout pour Samael dont les barrières sont quelque peu tombées grâce aux nombreuses flûtes de champagne qu'il a bu tout au long de la soirée. Mais pas que. Rosalie. Simplement Rosalie. Elle a cet effet sur lui. Ce pouvoir de lui faire totalement perdre les pédales, de casser cette maîtrise qu'il a de lui. En particulier quand ils sont seuls tous les deux. C'était déjà le cas il y a cinq ans et Samael a l'impression que c'est encore pire maintenant.

Mais il doit reprendre contenance alors que le petit « ding » annonce qu'ils ont atteint leur étage. Et c'est à contre cœur qu'il s'éloigne de la belle blonde, remettant sa veste de costume en place, fermant le premier bouton, avant de tendre la main à Rosalie pour parcourir le couloir qui lui semble faire des kilomètres. Seuls, ils marchent en silence, leurs doigts entrelacés. Et le mafieux lutte pour ne pas plaquer Rosalie contre un mur et poursuivre ce qu'ils ont commencé dans l’ascenseur. Mais il tient bon car la chambre tout au bout n'est plus qu'à quelques mètres... La porte à peine ouverte, Rosalie prend les devants, pénétrant dans l'appartement sans attendre que Samael l'y invite. Une fois la porte claquée derrière eux, le mafieux appuie sur un bouton, faisant alors s'allumer toutes les lampes ou presque, baignant ainsi la chambre d'une douce lumière tamisée. En retrait, Samael observe Rosalie scruter les lieux. Le luxe dans toute sa splendeur. « Pourquoi se priver quand on a les moyens » qu'il se contente de répondre à sa remarque,  mains dans les poches, haussant les épaules alors qu'elle lui tourne le dos. Et finalement, Samael s'approche, de quelques pas seulement. Car déjà Rosalie pivote pour lui faire face, faisant tomber sensuellement la bretelle de sa robe dorée pour faire apparaître la dentelle de ses sous-vêtements, laissant ainsi tout le loisir à Samael de s'imaginer le reste de la tenue qui se cache dessous... Et c'est presque péniblement qu'il déglutit, alors qu'il l'observe de haut en bas, le cœur qui bat un peu plus vite. « J'ai tellement bu que mon imagination me joue des tours ? » qu'il demande finalement, éludant la question de Rosalie. Car si pour elle, la réponse n'est pas évidente, pour lui, elle l'est. Pourtant toujours paré à l'éventualité de ne pas finir la soirée seul, cette fois les choses sont bien différentes. Samael n'avait absolument pas prévu, ni même l'envie de passer la soirée accompagné d'une autre femme qu'elle. Alors que Rosalie soit là devant lui, plus attirante et aguicheuse que jamais, le mafieux a des difficultés à se dire que tout ça est bien réel et que ce n'est pas seulement l'effet d'un trop plein d'alcool, même s'il n'a pas tant abusé que ça...

S'approchant avec une lenteur calculée, une distance de quelques centimètres sépare désormais les deux amants. Sans un mot, Samael fait courir ses doigts sur la peau de Rosalie, partant de sa joue gauche pour tracer une ligne jusqu'à sa clavicule, puis l'autre, avant de revenir en arrière. « Tu penses vraiment que j'ai pris cette chambre parc'que je comptais remonter avec quelqu'un ? » qu'il demande après des secondes de silence presque insoutenable. Mais Samael ne laisse pas le loisir à Rosalie de répondre. « T'as pas encore compris hein ? » qu'il demande, alors qu'avec douceur, ses mains se placent dans le dos de la jeune femme pour se saisir du zip de la fermeture éclair de la robe dorée. « Y'a que toi qui m'intéresses. » qu'il ajoute, alors qu'il entreprend d'ouvrir la robe, faisant glisser la fermeture le long de l'échine de Rosalie. « C'est toi que j'veux Rosie. » qu'il termine, n'ayant pas quitté un seul moment les prunelles de la belle dont la robe finit par glisser et atterrir au sol, laissant ainsi à Samael – qui s'est reculé d'un pas – tout le loisir de l'observer en petite tenue affriolante. Bouche bée, le mafieux la dévore des yeux. Tellement sexy qu'il en rougirait presque. « J'suis pas en train d 'halluciner hein ? » qu'il lance sans vraiment réfléchir, alors que l'effet que Rosalie a sur lui se lit clairement sur son visage, et surtout, au niveau de la ceinture...

AVENGEDINCHAINS
   


@Rosalie Ainsworth



I'm only a man, I give you my love. But i make mistakes, 'cause it's in my blood.
Revenir en haut Aller en bas









Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the world is my home :: Around the town-
Sauter vers: